Menu

Christian HahnPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Comédien, dramaturge et metteur en scène, Christian Hahn a débuté au cabaret et au café-théâtre avant de s’immerger dans le théâtre contemporain en Alsace et dans les Grisons en Suisse. Il est l’auteur de « Dans les Couloirs du monde » (2012) et de « Noire » (2013). Il a écrit ce monologue pour Nadine Zadi, une comédienne avec laquelle il travaille depuis longtemps. De leur complicité et leur commune  « exigence de la précision » est née une pièce que les spectateurs et la critique qualifient volontiers de drôle, d’émouvante, d’intelligente et de sensible. Rencontre avec son démiurge au propos aussi précis que passionnant.

L'apoplexie méridiennePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/La Cie Rhapsodies Nomades a été créée le 31 août 2014 par Chloé Desfachelle. Sa fondatrice s'est formée aux conservatoires de Nice et de Nîmes puis a travaillé ensuite avec diverses compagnies à Montpellier, Toulouse, Grenoble, Béziers avec lesquelles elle a côtoyé notamment Racine, J Renard, Ionesco, Tchekhov, Evgueni Schwartz, Jodorowski... Depuis trois ans, la comédienne et metteur en scène est membre du collectif « Nous les héros » sous la direction de Myriam Azincot (Théâtre du Soleil). Sa première mise en scène?  "Ça a débuté comme ça" d'après Voyage au bout de la nuit de LF Céline. En novembre 2012, c’est L'apoplexie Méridienne, la partie Africaine du voyage au bout de la nuit qui voit le jour. On y retrouve Bardamu qui, après avoir réussi à s’échapper de la guerre de 14-18 « cet abattoir international en folie », découvre l’Afrique. L’Afrique de la colonisation mais aussi l’Afrique sauvage avec son bruit assourdissant et « son tam tam qui bat toujours trop vite ».

PèrePar Marie du Boucher - Lagrandeparade.fr/ En ce moment se jouent à Paris deux pièces qui questionnent les rapports de domination : Père, de Strindberg, à la Comédie-Française, et The Servant, au théâtre de Poche. Les deux œuvres peuvent être mises en regard car elles interrogent toutes deux les rapports de pouvoir. Rapport de genre, pour Père, qui dresse le tableau d’un amour virant à la haine entre un homme et une femme. Rapports de classe pour The Servant qui raconte une relation entre un maître et son domestique.

Cyrano Par Marie du Boucher - Lagrandeparade.fr/ On ne présente plus la pièce d’Edmond de Rostand : Cyrano, laid avec son grand nez, aime sa cousine. Roxane, elle, tombe en pamoison pour le beau baron Christian de Neuvillette. Celui-ci a fière allure mais ne sait pas composer de vers. C’est Cyrano qui va aider Christian à séduire Roxane en lui soufflant ses mots.

La Vénus à la fourrurePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Difficile d'aborder la version théâtrale avec un regard complètement objectif lorsque l'on a adoré les prestations d'Emmanuelle Seigner et de Mathieu Amalric dans le long-métrage de Roman Polanski. Marie Gillain et Nicolas Briançon s'en sortent toutefois avec les honneurs. Dans ce huit-clos étrange, où la mise en abyme flirte avec le fantastique, le théâtre avec les apparitions divines, le professionnel avec le sentimental, les fantasmes sexuels avec les idéaux prêts à combattre et l'illusion avec la réalité, "La Vénus à la fourrure" de David Ives a des airs de thriller excitant. Précisons - pour l'anecdote - que cette pièce est tirée du roman de Léopold Von Sacher-Masoch, écrivain allemand de la fin du XIXeme siècle qui a donné son nom au...masochisme : " Rien n'est plus sensuel que la douleur".

CHARLES TORDJMANPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Commandeur des arts et des lettres, Charles Tordjman est metteur en scène et a dirigé le Théâtre de la Manufacture, CDN Nancy Lorraine de 1992 à 2010. Très attaché aux écritures contemporaines, il travaille souvent avec des auteurs vivants et a notamment commandé des textes à Tahar Ben Jelloun, Bernard Noël, François Bon ou encore Serge Valetti. Il crée cette saison «  Monologue du Nous » de Bernard Noël, un auteur aveyronnais dont l’écriture est marquée par les évènements qui ont touché sa génération: explosion de la première bombe atomique, découverte des camps d’extermination et des crimes staliniens, guerre du Viêt-Nam, de Corée, d’Algérie…Ce « Monologue du Nous » est un «étrange éloge du désespoir », « l’histoire d’humains qui ne savent plus comment se délester de l’utopie » et qui se demandent « vers quel avenir vont leur pas ». Rencontre avec le chef d’orchestre de cette fable révolutionnaire au propos exigeant, philosophique et humaniste.

Monsieur de POurceaugnacPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ A-t-on besoin de rappeler de quoi il est question dans Monsieur de Pourceaugnac et remémorer les mésaventures de ce bourgeois fat de Limoges venu à Paris pour épouser Julie, la fille d'Oronte, elle-même amoureuse d'Eraste ? Ce canevas de commedia dell'arte que Molière a, à n'en pas douter, piqué aux Italiens et rehaussé de son génie des répliques et des situations? Ajoutez-y une mise en scène chatoyante et huit comédiens habiles qui ne cessent de mélanger les langues et les cultures...et vous commencerez juste à avoir un aperçu de l'enthousiasmante et tourbillonnante pièce à laquelle vous êtes convié(s)!

La demande d'emploiPar Marie du Boucher - Lagrandeparade.fr/ On ne présente plus Michel Vinaver, un des plus grands dramaturges français contemporains. Il fait son entrée à la Comédie-Française en 2009 avec L’Ordinaire. Ses pièces sont jouées partout dans la capitale : "La Demande d’emploi" à l’Epée de bois en ce moment puis au Français en mai, "Les Voisins" au théâtre de Poche, "Bettencourt Boulevard" à la Colline,…Il a aussi pour caractéristique d’avoir été le PDG de Gillette pendant huit ans. Ses pièces parlent évidemment beaucoup du monde du travail.

Constance LarrieuPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ "L’orgasme est la réponse physiologique qui a lieu au maximum de la phase d’excitation sexuelle. Il est souvent synonyme de jouissance extrême." ( Wikipédia) Seule sur scène, une femme entame une conférence singulière dans laquelle elle dévoile ce qu'elle a découvert dans les textes de Wilhelm Reich, médecin, psychiatre et psychanalyste autrichien ( connu notamment pour ses contributions à la sexologie et à la thérapie psychanalytique) concernant l'orgasme et sa fonction vitale. Une enquête sur la sexualité qui ne pourra pas vous laisser de marbre. En s'appuyant sur des archives, des études, des interviews, des confessions et des journaux intimes (de scientifiques, sexologues, professionnels des métiers liés au sexe etc.) Didier Girauldon et Constance Larrieu, co-metteurs en scène, invitent le spectateur à une représentation " à mi-chemin entre la conférence, le documentaire et le monologue théâtral". 
Constance Larrieu, hôtesse de cette pièce à dimensions étymologique, historique et sociologique, a répondu, avec précision et intérêt, à nos questions concernant ce monologue qui titille vivement notre curiosité.

moins 2Par Edith Huguet - Lagrandeparade.fr/ Deux hommes se réveillent dans une salle de réanimation. Ils ne se connaissent pas. Leur seul point commun, une espérance de vie de quelques jours seulement….

La dame blanchePar Xavier Paquet - Lagrandeparade.fr/ La Dame Blanche, souvenir de nos angoisses de jeunesse, cauchemar de nos soirées de colonies de vacances. Sébastien Azzopardi nous propose de replonger dans cette légende à travers sa nouvelle création.

Nathalie BergerPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ M. Follavoine, fabricant de porcelaine, invite un fonctionnaire du Ministère des Armées, M.Chouilloux, à partager son repas du midi avec la ferme intention de lui vendre des pots de chambre incassables à destination de l'armée française. Un rendez-vous très important qui va tourner à la catastrophe car Mme Follavoine, hystérique et de mauvaise foi, et son fils Toto - qui ne veut pas prendre sa purge - vont empêcher le déjeuner de se dérouler comme prévu! A la Comédie Saint-Michel, les artifices dramaturgiques comiques de Georges Feydeau sont à l'honneur dans une mise en scène classique. Rencontre avec Nathalie Berge qui tient les rênes de cette comédie tourbillonnante...qui tourne autour du pot!

Le RevizorPar Marie du Boucher - Lagrandeparade.fr/ Au départ, comme souvent au théâtre, il y a un quiproquo. Le Gouverneur de la province a eu ouïe de l’arrivée d’un inspecteur – le Revizor. Un jeune homme, Khelstakof, fauché mais drapé d’un beau costume est pris pour celui-ci. Dont acte. Le quiproquo va durer toute la pièce, malgré les dénégations du jouvenceau au début ; à l’arrivée du Gouverneur dans sa chambre, il craint surtout de se faire jeter en prison pour dettes, alors que celui-ci vient lui graisser la patte. Khelstakof ne tardera pas à réaliser ce qui se trame et à profiter alors de la situation.

Lettre d'une inconnuePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Stefan Zweig imagine l'histoire d'un écrivain célèbre et volage au mode de vie aussi égoïste que bourgeois, aussi épicurien que superficiel dans ses relations, qui reçoit un jour la lettre surprenante - et déstabilisante - d'une inconnue. Cette dernière habitait avec sa mère dans un petit appartement à Vienne et, adolescente, est tombée amoureuse de lui, ce nouveau voisin mystérieux dont les objets ( livres couverts de dorure, statues hindous, chandeliers, meubles...) découverts sur son palier lors du déménagement l'ont fascinée et lui ont rendu l'homme d'autant plus inaccessible que désirable. Invisible à ses yeux à la puberté, il ne la reconnaît pas lorsqu'il passe trois nuits dans ses bras, quelques années plus tard, alors qu'elle revient d'Innsbruck du haut de ses 18 ans. Et il ne la reconnaîtra pas d'avantage neuf ans plus tard derrière les fards et le nouveau statut qu'elle s'est contrainte à endosser pour assurer à son fils - conçu lors d'une de ces trois nuits- les meilleures conditions de vie possible.


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal