Menu

Les inclassablesPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/  C’est la bonne surprise de cette fin d’année. Ceux qui connaissent « La Clique », spectacle de cirque improbable, auront une petite idée de ce qui les attend. En moins trash. « Les Inclassables » est un spectacle… inclassable, car non résumable, impossible à étiqueter. Pour tout public, avec au programme de l’humour, de l’émotion, du rêve… de l’émerveillement. « Les Inclassables » réunissent quasiment tous les genres du spectacle vivant : comédie, mime, danse, musique, cirque: « Nous sommes à l’ère des croisements, des mélanges, assure Eric Bouvron, le Monsieur Loyal à l’accent sud-africain ( ?!). On ne peut pas classer un musicien qui jongle tout en faisant rire en imitant un éléphant qui danse sur des patins à roulettes sur la banquise. Donc on dit c’est un inclassable. ».

Lire la suite : Les Inclassables : la promesse d'une soirée fort agréable et qui porte bien son nom

inchPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Une carcasse de voiture dont les phares éclairent encore, un décor style entrepôt, des murs de béton recouverts de graffitis et quelques images rétro.

Lire la suite : Hedwig and the Angry Inch : un concert confessionnal qui rocke grave!

danseusePar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Quelque chose qui crée une impulsion, un déclencheur qui initie un mouvement, furtif, puis un autre, provoquant jusqu’à la déstabilisation complète de la rigidité du corps.

Lire la suite : La Danseuse : relations toxiques et descente aux enfers

marivaux Par Christian Kazandjian - Lagrandeparade.com/ Dans L’île des esclaves, Marivaux parle, avec humour et gravité, du cheminement ardu des êtres vers la justice et le respect. 

Lire la suite : L'île des esclaves : Servitude et rédemption au Lucernaire

SaperlipopettePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Chaque année, petits et grands à Montpellier et alentours attendent avec impatience Saperlipopette! Les 4 et 5 mai 2024, la nouvelle édition prépare à la Cité européenne du théâtre, Domaine d’O à Montpellier, de multiples surprises qui vont faire rosir de plaisir toutes les petites joues! 

Lire la suite : Saperlipopette - 25ème édition : les 4 et 5 mai 2024 , les enfants d'abord!

brulePar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ La nuit est sombre, froide, aucun bruit ne résonne aux alentours de cette maison semblant isolée au milieu de nulle part.

Lire la suite : L'enfant brûlé : une expérience sensorielle théâtrale au coeur d'un enfermement explosif

senoraPar sylvie Lefrère - Lagrandeparade.com/ Nous quittons la pluie pendant 65 mn pour rejoindre l'univers intime de la concierge et de la femme de ménage. Deux personnages bien campés dans leurs pieds nus. Il est rare d'entendre parler de ces femmes et de leurs métiers. Elles sont silencieuses, discrètes, efficaces. Elles apparaissent comme des oiseaux tropicaux dans une forêt de plantes exotiques. Sous leurs airs discrets, elles vivent une joie intense. Celle de l'amour.

Lire la suite : Senora Tentacion : un conte de femmes pour célébrer l'amour dans son universalité

Bérénice Par Romain Rougé - Lagrandeparade.com/ La « Bérénice » du metteur en scène italien avec Isabelle Huppert dans le rôle-titre était présentée – en avant-première mondiale – au Domaine d’O de Montpellier. La nouvelle Cité européenne du théâtre, fusion du Printemps des Comédiens et du Domaine d’O, est aussi créditée à la production.

Lire la suite : Théâtre : Romeo Castellucci et Isabelle Huppert pulvérisent Bérénice

jauresPar Christian Kazandjian - Lagrandeparade.com/ Le monologue dialogué de Looking for Jaurès ravive l’actualité de la pensée du tribun socialiste.

Comédien en quête de personnage

Patrick, acteur, comédien, se débat dans les affres d’un métier où il faut courir après les cachets au théâtre, au cinéma, à la télévision, média où les séries policières ont quasi remplacé toute autre forme de création. Les cauchemars qui le tirent d’un sommeil agité ne font qu’ajouter à sa schizophrénie, quand ce ne sont pas les démarches kafkaïennes d’un statut d’intermittent qui ne cesse d’évoluer vers le pire. Un jour, son double, prétendant être Jaurès, le convainc de l’incarner sur scène. Se noue alors un étonnant et détonnant dialogue où le langage châtié, mâtiné d’accent rocailleux d’Occitanie du tribun se heurte à la gouaille d’un petit gars du peuple. Patrick se pique au jeu de Jean – la familiarité marque le rapprochement- est devient ce comédien « habité par le personnage », prôné par Louis Jouvet. Le leader socialiste prend, petit à petit chair, à travers les discours, les écrits, les anecdotes, les colères.

Une grande figure

On suit le parcours politique de celui qui fut « républicain opportuniste », fidèle à Jules Ferry, antidreyfusard au début de l’Affaire, puis solide défenseur du proscrit, jusqu’à son rôle dans la création de la SFIO. Toute la complexité de l’homme, philosophe, historien, pacifiste et révolutionnaire, défenseur de la classe ouvrière, apparait par touches, dans ses écrits et harangues empreints d’humanisme ou chargés de colère, comme lorsqu’il dénonce le massacre des Arméniens de l’empire ottoman, et la frilosité et le désintérêt des Etats européens.
Le théâtre contemporain s’est toujours emparé de grandes figures du passé, sélectionnées pour leur œuvre guerrière, scientifique, politique, artistique. Le choix de Jean Jaurès est, on ne peut plus, judicieux, en cette période de basculement des équilibres mondiaux générant toujours plus de violences, de repli identitaire, de corruption des mots et de la pensée.

Une pensée forte

Représenter un géant, un monstre de la politique présente le défi majeur d’éviter l’édulcoration du propos, et la tentation de la caricature. Marie Sauvaneix qui met en scène s’appuie sur un formidable comédien, Patrick Bonnel avec lequel elle a écrit la pièce. La confrontation de deux existences aussi éloignées permet, par le biais de l’humour, du caractère improbable de la rencontre, d’introduire, sur la scène théâtrale, des propos politiques, qui, sans cela, courraient le risque d’apparaitre arides, voire barbants. Le parti pris, ici, évite ainsi le piège. Il donne à entendre une des voix, des pensées parmi les plus fortes que nos cultures ont forgées. Plus d’un siècle ont passé et la vision de celui qui fonda le journal L’Humanité en 1904, reste d’une prégnante actualité. Le choix de terminer le spectacle, non sur l’assassinat de leader socialiste, le 31 juillet 1914, quelques jours avant la guerre qui dénonçait (« Le capitalisme porte en lui la guerre comme la nuée porte l’orage »,écrivit-il) mais sur son Discours à la Jeunesse, de 1903, un appel où il affirme : « Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire ; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques. »

jayres Un beau et bon spectacle où la réflexion n’exclut pas l’humour et l’émotion.

Looking for Jaurès
Auteurs : Marie Sauvaneix et Patrick Bonnel
Metteure en scène : Marie Sauvaneix 
Avec Patrick Bonnel 

Dates et lieux des représentations : 
- Jusq'au 2 avril 2024 au Théâtre Essaïon, Paris 4e (01.42.78.46.42.) les lundis et mardis.

Ce qu'il faut dire Par Christian Kazandjian - Lagrandeparade.com/ Ce qu’il faut dire, pièce de Léonora Miano, se joue comme une symphonie. La comparaison avec la musique ne tient pas seulement à la présence sur scène d’une musicienne, Triinu Tammsalu, mais au découpage même de la pièce en trois séquences et au rôle de soliste confié à une comédienne épatante, Karine Pedurand.

Lire la suite : L’héritage colonial : "Ce qu’il faut dire" où la libération de la parole permet d’interroger le...

peter panPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Le Capitaine Crochet s'ennuie...et ce n'est pas la compagnie du stupide Mouche qui va l'aider à aller mieux ! Il décide donc d'emprisonner dans une lanterne la scintillante et pétillante fée Clochette pour obliger Peter Pan à revenir au Pays Imaginaire.

Lire la suite : Le retour de Peter Pan : une récréation pour les enfants qui fait mouche!

dansePar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ « Vivre ou ne pas vivre, vivre son rêve même à tout prix ». Paroles d’un des titres-phare de ce conte musical et éloge à la vie, à la liberté, à la quête individuelle de l’assouvissement de ses rêves.

Lire la suite :  Les souliers rouges : une féérie musicale, tourbillonnante de grâce

ma version de m'histoirePar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Est-ce notre désir caché et voyeur de nous intéresser à la vie des autres ? Notre part de vice d’observer un couple qui se déchire sous nos yeux et de voir qu’il y a pire que nous dans la vie ?

Lire la suite : Ma version de l’histoire : quand la vérité s'écrit au pluriel...

peterpan Par Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Du 17 au 25 février 2024, Caroline Réali présente à l'Odéon sa toute nouvelle création pour enfants Le retour de Peter Pan. Créatrice de La Reine des Neiges et le Yéti, grand succès de ce même théâtre ( qui se joue d'ailleurs du 16 au 23 février 2024 également et dans lequel elle interprète la Reine des Neiges elle-même), Caroline Réali invite les jeunes enfants à partir de 3 ans de devenir un enfant perdu et àaider Peter Pan à sauver Clochette des mains du terrible Capitaine Crochet.

Lire la suite : Le retour de Peter Pan : Caroline Réali nous invite à devenir des enfants perdus pour sauver...

Sous-catégories


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal