Menu

La TanchePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / D’abord, il y a des mots d’Albert Camus : « L’appel humain et le silence déraisonnable du monde ». On tourne la page, ensuite on lit : « Maintenant, je dois faire attention, se dit Jonathan. Maintenant. Cela commence maintenant. Il posa ses mains tremblantes sur ses genoux et frotta lentement, avec son pouce droit, la phalange de son pouce gauche dans l’espoir de se calmer. C’était sa dernière matinée de détention ». Début oppressant pour « La tanche », le premier roman de la Néerlandaise Inge Schilperoord. Début d’un roman terrifiant qui emmène le lecteur sur 220 pages dans la tête de Jonathan. Dans la tête d’un monstre, d’un pédophile qui va quitter la prison parce que l’administration et la justice n’ont pas suffisamment de preuves de sa culpabilité.

Lire la suite : La tanche : Inge Schilperoord dans la tête du monstre…

Furiously happyPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Un livre furieusement réjouissant. A l'origine, la décision déterminée de l'auteur de se venger des facéties de l'univers qui s'ingéniait à lui mettre des bâtons dans les roues avec son ironie rabat-joie. Jenny Lawson en a marre de sa dépression qui s'éternise, aussi décrète-t-elle soudain qu'elle sera désormais résolument heureuse quoi qu'il arrive. Extravagante et touchante, la voilà lancée dans une aventure souvent hilarante qui illuminera les rentrées boudeuses.

Lire la suite : Furiously Happy : un roman furieusement réjouissant!

selectionPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ « Mais si vous voulez réellement comprendre la vie qui vous attend à l’âge adulte, voici le seul proverbe dont vous avez besoin : Le grand voleur se promène en liberté. Le petit voleur se fait  attraper. » Telle est une des règles que Mohan Kumar enseigne à ses fils, Radha et Manju. Mohan Kumar, vendeur de chutney, est un personnage brutal, cynique, alcoolique, roublard, aux limites de la folie ; il impose à ses deux garçons des régimes physiques et alimentaires, des « inspections sexuelles », des abstinences dignes d’un tyran, d’un tortionnaire....son seul objectif est que sa progéniture parvienne au sommet de la hiérarchie du sport national indien : le criket.

Lire la suite : Aranvid Adiga : Comment sortir de l’indifférence et du bidonville…par « La sélection » !

DouglasPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Inévitablement, on y revient encore et encore. Il suffit de citer le nom de Douglas Coupland, et immédiatement on nous cite « Generation X », son roman paru outre-Atlantique en 1991. Une déflagration dans le monde littéraire à l’époque, un texte devenu culte au fil du temps.

Lire la suite : Douglas Coupland : léger comme l’air, lourd comme le plomb

InconnuPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Une impeccable préface de Véronique Ovaldé- c’est bien le moins qu’on pouvait attendre en ouverture de « Si un inconnu vous aborde » de l’Américaine Laura Kasischke, 55 ans, professeur de langue anglaise et d’écriture. Voici donc un recueil de quinze nouvelles, le premier du genre pour cette auteure remarquée pour des romans (« Rêves de garçons » et « La Couronne verte ») ou encore un recueil de poésie (« Mariées rebelles »). Parlant de cette écrivaine vivant dans le Michigan, Véronique Ovaldé évoque « son acuité, sa manière de parler des faubourgs de la vie… j’aime son humour bien sûr, un humour plutôt bienveillant, comme si elle regardait de jeunes enfants s’ébattre dans un grand jardin et qu’elle secouait la tête, incrédule ».

Lire la suite : Si un inconnu vous aborde : Laura Kasischke, le banal en majesté

opamukPar Serge Bressan -  Lagrandeparade.fr / Prix Nobel de littérature 2006, né le 7 juin 1952 à Istanbul et un des écrivains essentiels de l’époque, le Turc Orhan Pamuk signe « Cette chose étrange en moi ». Une fresque magnifique, un grand texte. Tout simplement, un des événements de cette rentrée littéraire… Et voici bien le livre qui demande attention et concentration- sa lecture se mérite !

Lire la suite : Orhan Pamuk : Istanbul, mon amour

Les serpents et la daguePar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ L'action se déroule au coeur du XVè siècle, dans un royaume d'Angleterre aux prises avec complots politiques et trahisons. Le chambellan du roi défunt Edward IV meurt en missionnant son fils Jack pour tenter de rétablir la paix à sa suite.

Lire la suite : Les serpents et la dague : une chasse au trésor romanesque divertissante!

revolutionPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ « Ce qui m’affecte le plus, ce sont les contrastes qui se produisent à chaque étape, d’une perquisition à un interrogatoire ou à un tapis rouge. Qui comprend ma vie ? Je ne connais pas les demi-teintes, les extrêmes ont été et seront toujours pour moi ma saison habituelle. » L’existence de Cléo, auteure et poétesse connue et reconnue dans le monde sauf dans son pays Cuba, est balancée entre un régime policier où, « Ici il n’y a pas d’innocence possible », et où il faut « écrire et se taire », et son succès littéraire à Mexico, New-York, Paris et… ! Une ode à la libération, "car notre unique espace de liberté depuis toutes ces années, à nous les cubains, c’est lui, le corps". 

Lire la suite : Un dimanche de révolution : seule l’amitié y est infinie...

WhiteheadPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Diplômé de Harvard, il a travaillé pour le magazine new yorkais « Village Voice », il a enseigné le « creative writing » à l’université de Princeton… et il est en cette rentrée d’été-automne 2017 l’un des auteurs les plus encensés, les plus courtisés, les plus demandés.

Lire la suite : Colson Whitehead : voyage dans le train fantôme…

GertrudPar Serge Bressan -  Lagrandeparade.fr / La belle lecture de cette rentrée 2017. Un texte follement poétique. Un des ces romans qui enchantent de la première à l’ultime page. Depuis 1975, la Suissesse Gertrud Leutenegger publie romans, nouvelles, poèmes, pièces de théâtre. On avait tant et tant aimé « Matines de l’oiseleur », on est à nouveau charmé avec « Panique printanière ». On est en été 2010, la narratrice séjourne à Londres, et le ciel européen est vide d’avions, suite à l’éruption d’un volcan en Islande.

Lire la suite : Panique printanière : Gertrud Leutenegger, follement poétique…

RenatoPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Un romancier, le Péruvien Renato Cisneros (né à Lima en 1976), raconte son père Luis Federico Cisneros Vizquerra (né en 1926 à Buenos Aires, mort en 1995 à Lima). Dit ainsi, « La distance qui nous sépare » relèverait de la plus grande banalité. Sauf que ledit père a été, dans les années 1970-80, pote avec Videla et Pinochet, ministre de l’Intérieur du gouvernement péruvien (1976- 1978) et surnommé « El Gaucho ».

Lire la suite : La distance qui nous sépare : Renato Cisneros face à un personnage double

Viet NamPar Serge Bressan -  Lagrandeparade.fr / Aucun doute : la voici, la plus belle découverte de cette rentrée d’été 2017… Le livre nous arrive des Etats-Unis. Roman solide, épais, il est signé Viet Thanh Nguyen et titré « Le Sympathisant ».

Lire la suite : Le Sympathisant : Viet Thanh Nguyen, double identité

Des femmes remarquablesPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Mildred Lathbury est une vieille fille vivant près de Londres dans les années cinquante. Fille de pasteur qui ne sait rien faire sans élégance, elle partage son chaste temps entre les oeuvres ou ventes de charité, les commérages et la préparation du thé.

Lire la suite : Des femmes remarquables : un petit bijou très british de la littérature méconnue

OrphelinsPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Epopée romanesque qui puise à la veine des grandes traditions du genre et dont le thème récurrent est celui de la survie. Survie au désert où est trouvée l'héroïne parce que son père l'y a abandonnée enfant, à la mine qui fait rêver d'Eldorado les pionniers, à l'orphelinat et aux familles d'accueil, au joug du mariage et aux sentiments impérieux, à la violence des hommes.

Lire la suite : Les orphelins du bout du monde : un livre pour s'émouvoir en mode fleur bleue


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal