Menu

Les bienheureuxPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Isabelle forme un couple bienheureux avec Georg, dont elle a eu un fils. Mais voilà que s'effrite le cadre ouaté de leur train-train quotidien lorsqu'elle commence à sentir sa main trembler en jouant du violoncelle.

Lire la suite : Les bienheureux : une dégringolade en pente douce habilement narrée

Russel BanksPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Un souvenir de lecture, du temps où il avait 22 ans, et placé en exergue de son nouveau livre. Ce sont des mots de Marguerite Yourcenar, extraits de « Mémoires d’Hadrien » : « Comme le voyageur qui navigue entre les îles de l’Archipel voit la buée lumineuse se lever vers le soir, et découvre peu à peu la ligne du rivage, je commence à apercevoir le profil de ma mort ». Voilà, c’est l’ouverture de « Voyager », le nouveau et resplendissant livre de Russell Banks, 77 ans, tenu pour un des « géants » de la littérature nord-américaine contemporaine. Un livre qui raconte des voyages à travers le monde. Qui évoque aussi la fin proche du grand voyage de la vie. D’une vie, celle de l’auteur- « le livre a été écrit par quelqu’un d’âgé qui s’approche du dernier voyage, confie Russell Banks. Oui, il était inévitable que je finisse par y revenir moi-même. Lorsqu’on s’approche de la fin, on repense forcément à ses débuts… »

Lire la suite : Voyager : Russell Banks, « géant » des lettres et bourlingueur

A qui de droitPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ L’argentine trente ans après n’a pas refermé les plaies profondes de la dictature, hantée par les fantômes des disparus, de ces militants en lutte contre le régime, qui furent arrêtés, enlevés, torturés et qui ne sont jamais réapparus : les « désaparécidos ». Carlos Montana, le « Rouquin » qui fut naguère militant d’extrême gauche et très actif dans la rébellion contre l’Etat totalitaire, a perdu Estella, sa femme alors enceinte, qui après son arrestation a subi tortures et prisons…et n’est plus jamais revenue…morte ?...exilée ?...a-t-elle donné naissance à leur enfant ?...qui furent ses bourreaux ?...son confesseur ?...dans l’enfer du centre carcéral de l’Aconcaga. "C’était un endroit dont Dieu devrait avoir honte. Personne n’en sortait indemne. Ni les coupables, ni les victimes, ni les bourreaux." Dans sa quête de vérité, Carlos est aidé par Juanjo, un ancien compagnon de lutte, devenu ministre d’un gouvernement désormais démocratique…le temps efface et devient complice des compromis.

Lire la suite : A qui de droit : dans le spectre argentin des "désaparécidos"

perezPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Ecrivain de belle réputation, l’Espagnol Arturo Pérez-Reverte n’apprécie rien tant que de se jouer de la vérité. S’en jouer tout en la respectant au plus près- ce qu’il précise d’entrée dans son nouvel et colossal roman historique et d’aventures, « Deux hommes de bien » : « Ce roman repose sur des faits réels avec des personnages et des scènes authentiques, même si une large part de l’histoire et de ses protagonistes relève de la liberté de fiction exercée par l’auteur ».

Lire la suite : Arturo Pérez-Reverte : à la recherche des Lumières

ChargounovPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Fils de prêtre orthodoxe, il est né en 1980. Aujourd’hui journaliste et écrivain, il a lancé en Russie à la fin de la décennie 2000 un mouvement de jeunes révoltés et brigué à 27 ans une charge de député. Serguei Chargounov a subi la répression poutinienne- alors, il a pris la route, jusqu’au Caucase et l’Asie centrale.

Lire la suite : Serguei Chargounov : entre fresque et analyse

Cartes postalesPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Une vie ordinaire à Londres, un travail purement alimentaire… et puis, un jour, Ellie trouve dans sa boîte aux lettres une carte postale envoyée de Grèce, elle ne lui est pas adressée mais à l’ancienne locataire du logement qu’elle occupe présentement et signée simplement A.

Lire la suite : Cartes postales de Grèce : Victoria Hislop et le mystère grec

RolinsPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Alors qu'une étrange comète s'approche de la Terre, au Vatican, un mystérieux colis est livré au préfet des Archives secrètes ; à l'intérieur, un crâne humain gravé de phrases en araméen ancien et un livre relié en peau humaine. Un test ADN révèle qu'il s'agit de celle de Gengis Khan, le grand conquérant mongol dont la tombe disparue contiendrait d'inestimables trésors parmi lesquels une croix au pouvoir surnaturel. Au même moment, un satellite d'exploration américain s'écrase en Mongolie après avoir envoyé une ultime photo montrant la côte Est des États-Unis intégralement détruite. Toute la Sigma Force se mobilise dans une course contre la montre pour retrouver les débris de l’engin et la croix sacrée, afin d'empêcher le déclenchement de l'apocalypse annoncée. Mais alors que la comète se fait de plus en plus menaçante, un ennemi aussi invisible qu'implacable semble bien décidé à les tenir en échec, quitte à ce que le pire se déchaîne.

Lire la suite : Noire providence : un thriller ésotérique au rythme haletant

Les sacrifiés du danubePar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ L’auteur de « La Vingt-Cinquième Heure » a écrit cette fiction politique en protestation au déferlement des troupes soviétiques en 1956 et au soulèvement de Budapest.

Lire la suite : Virgil Gheorghiu : Les Sacrifiés du Danube rongés par la « larve rationaliste »

ChuckPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / L’Américain Chuck Palahniuk est de retour avec Le Purgatoire, deuxième volet de sa trilogie. Un soir d’Halloween, une ado revient de l’enfer… Un roman allumé, déjanté qui commence un 1er novembre à 0h01. Un texte posté par Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.. Premiers mots : « Le bien et le mal ont toujours existé. Ils existeront toujours. Seuls diffèrent les récits que nous inventons à leur sujet »… Voilà, on entre dans un monde cher à Chuck Palahniuk, 55 ans, écrivain des dingues et des paumés, cousin de lettres du Britannique Martin Amis et du Français Michel Houellebecq. Sauf que Palahniuk, lui, est encore plus barré, déjanté, allumé, frappadingue qu’Amis et Houellebecq ! Et s’il en fallait une nouvelle preuve, il suffirait de lire « Le Purgatoire », deuxième volume d’une trilogie initiée avec « Damnés » paru en VF en 2014. L’an passé, on avait eu droit à « Orgasme », une version très personnelle de Cendrillon au pays des sex-toys- et comment oublier son roman fondateur, le cultissime « Fight Club » (1996)...

Lire la suite : Le purgatoire : Chuck Palahniuk, le retour chez les vivants

HawkinsPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Bien sûr, il y eut ce tsunami littéraire en 2015 avec « La Fille du train ». Pas moins de 18 millions d’exemplaires vendus dans le monde, une adaptation ciné par les studios DreamWorks… et une belle fortune pour la Britannique Paula Hawkins, 44 ans, journaliste au « Financial Times » et qui avait publié, sous le pseudo d’Amy Silver, quatre bluettes (dont elle n’est pas vraiment fière aujourd’hui). Elle est de retour, toujours sous son nom, avec un deuxième roman, un thriller « psychologique domestique » : « Au fond de l’eau », et ce pourrait bien être, ce devrait être LE best-seller de l’été. A 44 ans, elle affirme lire les critiques, « certaines sont formidables et d'autres, beaucoup moins. Les lire est, à tout le moins, inconfortable. Mais, en même temps, je veux savoir ce que les gens disent et pensent de mon travail. Tout en sachant que ça pourrait faire mal, être bouleversant… » Elle dit aussi : « Les gens aiment lire des histoires de serial killers ou d’espions, malheureusement la plupart des menaces rencontrées dans la réalité sont d’ordre domestique. Ce qui m’intéresse, ce sont les fêlures qui surviennent dans des vies normales… » 

Lire la suite : Au fond de l'eau : Paula Hawkins et la rivière des suicidées

AlbertinePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Avec « De fringues, de musique et de mecs », Viv Albertine signe une autobiographie envoûtante. Princesse punk et guitariste des cultissimes Slits, elle s’est toujours considérée en mission « pour changer la vie des filles ».

Lire la suite : De fringues, de musique et des mecs : Viv Albertine, éternelle princesse punk

personne ne gagnePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Prisons, pénitenciers, centres de détention, cachots, régimes au pain sec et à l’eau… Fumeries d’opium, rades à viande saoule, repaires de voleurs, cachettes de mendiants… Voilà pour le décor.

Lire la suite : Personne ne gagne : Jack Black, les mémoires d’un voleur de grand chemin

Eloge du peuPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Ce n’est ni un recueil de recettes, ni un éloge de la pauvreté, ni un essai sentencieux ou moralisateur sur notre rapport à l’argent… "En réalité nous sommes fatigués de passer notre vie à être les jouets de l’argent. Eprouver le sentiment d’être maître de soi, de dominer son cœur prêt à succomber à l’asservissement par l’argent ; ressentir, osons le mot, la fierté de prendre du recul par rapport à une existence rongée par l’argent. Ce livre, je l’ai écrit dans l’espoir de vous faire partager ce sentiment rafraîchissant."

Lire la suite : Koike Ryûnosuke : "Eloge du peu" ou comment révolutionner le prix de l’argent

RodeoPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Drôle, imprévisible et tendre, ce roman initiatique pose d'importantes questions existentielles sur l'identité notamment culturelle.

Lire la suite : Rodeo : un roman initiatique drôle, imprévisible et tendre


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal