Menu

Les ados

Circus Mirandus: le Plieur de Lumière aura-t-il un miracle pour vous aussi?

  • Écrit par Julie Cadilhac
  • Affichages : 3527

Circus MirandusPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Micah vit avec son grand-père Ephraim Tuttle, un être aussi adorable que fantasque. Mais un jour, l'acariâtre et revêche Tante Gertrudis, la sœur cadette d'Ephraim, vient s'installer chez eux car ce dernier a des difficultés importantes à respirer...et Micah pressent qu'il ne lui reste pas beaucoup de temps à vivre. Grand-Père Ephraim a un secret qu'il a souvent confié à son petit-fils: quand il avait son âge, il a entendu par delà les dunes, alors qu'il faisait une fois de plus l'école buissonnière, qu'"on soufflait dans les cornemuses et on battait les tambours" et il a suivi cette musique qui l'a mené , comme d'autres milliers d'enfants avant lui, devant l'entrée du Circus Mirandus.Le Plieur de Lumière a promis à Ephraim un miracle à cette époque-là et c'est aujourd'hui, alors que ses poumons le torturent sur son lit, qu'il lui demande de le réaliser. Le magicien pourra-t-il exaucer ce vœu?

Lire la suite...

Zarf le troll : une série plaisante entre Shrek et Le journal d'un dégonflé

  • Écrit par Julie Cadilhac
  • Affichages : 9358

Zarf le trollPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Zarf est élève dans un collège merveilleux. N'entendez pas "merveilleux" au sens d'idéal et de génial...Non, au sens littéraire de "merveilleux", c'est à dire qu'il se situe au royaume de Pagagne, dans le village de Cocagne où règne un roi sage dont le fils insupportable et couard, le prince Roquefort, partage la même classe que Zarf. Au collège de notre héros, il y a une hiérarchie de la coolitude : en haut de l'échelle sociale, il y a les princes et les princesses, puis viennent les chevaliers et damoiselles, les ogres et les géants, les magiciens et sorcières, les normaux et les animaux, les musiciens et les ménestrels et tout en bas, rebuts de la société, il y a les trolls. Zarf a deux meilleurs amis : Kevin Petit-Cochon " ( de la famille mondialement célèbre des Petit-Cochon)" et puis Chester Pierre à Eau, "fils du bouffon officiel de Pagagne", avec lesquels il passe du temps en secret sur l'arbre à souhaits. La vie s'écoule avec ses injustices et ses petits travers quotidiens jusqu'au jour où les abominables farfouines débarquent dans les environs et que le roi disparaît alors qu'il était parti en expédition pour les chasser. Zarf a-t-il un rôle à jouer là-dedans? Saura-t-il canaliser sa colère - propre au sang troll - et l'utiliser pour sauver le roi?

Une série qui promet de séduire les pré-ados assurément! L'insertion de dessins récurrents à l'intérieur du récit - sur le même modèle que la série à grand succès "Le journal d'un dégonflé" -, l'humour décalé et les clins d'oeil et détournements vis à vis de l'univers du conte font de "Zarf le troll" un compagnon idéal de lecture. Zarf est un héros atypique et attachant, qui, comme tous les adolescents, multiplie les complexes, les interrogations et cherche à trouver sa place dans le monde. On aime la galerie de personnages qui l'entourent et notamment le noble chevalier Pardi. A offrir sans hésitation!

"Zarf. C'est le nom qu'on m'a donné. Carrément pas majestueux. On n'a jamais entendu parler d'un roi - ou d'un chef - appelé "Zarf le Tout Puissant" ou "Zarf l'Impitoyable". Pas mélodieux non plus, comme nom. Il vous tombe des lèvres et reste vautré là comme un gros tas. C'est aussi un nom dont on se moque facilement, vu qu'il ressemble à "zarb". Mais je fais avec, de mon mieux. C'est mon nom de famille, après tout."

Titre de la série : Zarf le troll
Tome 1: Barouf chez les fouines
Auteur : Rob Harrell
Editions: Seuil Jeunesse
En librairie le 17 septembre 2015
Dès 9 ans
288 pages
Prix : 13,50€

 

 

Lucie Aubrac : une femme d'exception racontée aux ados

  • Écrit par Julie Cadilhac
  • Affichages : 1835

Lucie AubracPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ 3 septembre 1939: l'Angleterre et la France entrent en guerre avec l'Allemagne. Lucie Bernard, alors professeure agrégée d'histoire, s'apprête à embarquer pour un an en Amérique avec une bourse pour faire une thèse sur " la colonisation intérieure des Rocheuses du Sud". Elle est fiancée à Raymond Samuel, un ingénieur des Ponts et Chaussées. Patriote et engagée, Lucie décide d'annuler son départ et de rester en France, ne voulant pas abandonner ni sa sœur et ses deux petites filles, " dont le mari serait bientôt appelé sous les drapeaux", ni son futur époux , " déjà mobilisé en Alsace et qui ( serait) en première ligne lorsque les Allemands attaqueraient"...
Philippe Nessmann choisit de narrer la biographie de celle que les Français de Londres ont renommé " Lucie Aubrac" au travers du point de vue interne de son mari. Il en découle une proximité, une familiarité aussi agréables à la lecture que pertinente. L'auteur prête à son narrateur des mots tendres pour décrire la femme qui l'aidât par trois fois à s'évader de prison et donne l'occasion aux adolescents de vivre l'histoire de la Résistance de l'intérieur. Lucie et Raymond ont été deux résistants des premières heures, aux côtés d'Emmanuel d'Astier de la Vigerie, fondateur de Libération-Sud ou encore de Jean Moulin, président du Conseil national de la Résistance. Le lecteur partage leur combat, leurs idéaux mais aussi leur quotidien, avec la naissance de leurs deux enfants pendant la guerre, leurs vacances dans la station balnéaire de Carqueiranne en 43, ou encore leur impuissance face à la déportation dans un camp d'extermination d'Albert et Hélène Samuel, les parents de Raymond.
Une fiction historique passionnante, qui repose sur un travail documentaire précis de l'auteur. Un texte accessible et intelligent qu'il conviendra de faire lire aux élèves de 3ème en priorité et à tous ceux qui souhaitent partager avec la nouvelle génération les valeurs de liberté, de fraternité, de solidarité et d'égalité de la Résistance. L'occasion aussi d'aborder avec intelligence les dangers du fascisme et de rencontrer de grands personnages de 35-45 comme le Général de Gaulle.

" En plus de ses qualités physiques, Lucie était intelligente et fine psychologue. Elle jugeait vite et bien les inconnus. Dans la rue, dans le tramway, dans les cafés, elle entamait la conversation et, au détour de la discussion, en venait à évoquer les évènements relatés dans les journaux ou à la radio. L'heure n'était pas encore à la méfiance : les gens ne craignaient pas de donner leur avis. Lorsque Lucie sentait une proximité d'opinion avec son interlocuteur, elle lui parlait de la Dernière Colonne. Elle parvint à rallier plusieurs personnes à notre cause, en plus de la famille proche, d'amis et d'anciens collègues..."

Lucie Aubrac, résistante
Éditions: Flammarion
Acteur: Philippe Nessmann
Illustrations de couverture: Miguel Coimbra
Prix: 12€
A partir de 14 ans.
En librairie depuis mai 2014


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal