Menu

Pierre CornuelPar Claude Clément - Lagrandeparade.fr/ Grâce à de nombreux ouvrages et tout autant d’expositions, Pierre Cornuel est en France un auteur-illustrateur d’albums pour la jeunesse ainsi qu’un peintre remarqué, maintes fois récompensé. L’insatiable curiosité, la boulimie de créativité, l’humour et la profondeur de cet artiste aux multiples facettes ne rencontrent, semble-t-il, aucune limite de genre, ni aucune frontière géographique. Considéré en Chine comme un artiste  contemporain majeur, il vole, carnet en mains, d’un continent à l’autre, à la façon d’un lutin malicieux et intrépide, doté d’un regard aigu et d’une incroyable aisance à représenter ce qu’il voit ou ce qu’il imagine, croquant paysages, silhouettes ou visages de rencontres, dans les rues, sur les plages, dans les cafés, les restaurants et jusque dans les halls d’aéroport. Après avoir publié nombre d’œuvres chez Grasset, Flammarion-Père Castor, Nathan, Acte Sud… son vif intérêt pour la peinture chinoise l’a conduit à trouver chez Hong Fei Cultures une place de choix : celle d’un artiste ouvert à des influences aussi diverses que maîtrisées, ne cessant jamais d’élaborer une identité singulière et puissante.

 

Fred BeltranPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Originaire d'Île-de-France, à la fin du lycée, Fred Beltran contribue à la naissance des Stylbop, un groupe de néo-rockabilly dans lequel il joue de la guitare. L'école n'étant pas son dada, il préfère également dessiner au fond de la classe et en vient naturellement en taper aux portes des éditeurs de BD à l'âge de 19 ans. Sa première bd, "La pyramide bleue", date de 1985 mais ne sera jamais éditée. Si les Stylbop se dissolvent à ce moment-là, Fred Beltran poursuit son chemin musical avec les Duck and Cover. Son second album graphique " Le Ventre du Minotaure" est publié par Les Humanoïdes associés en 1990. Côté musique, la même année, c'est la naissance des Snails avec lesquels l'artiste fera deux albums ( les Snails et L'équipage) avant de se séparer huit ans plus tard. L'auteur s'intéresse de très près aux progrès informatiques et, en 1994, il décide de se séparer de ses crayons pour s'adonner au numérique. Vont naître "Nina", une barmaid plantureuse, qu'il crée pour un éditeur japonais...et la série des "Technopères" puis "Mégalex", suite à sa rencontre avec Alexandro Jodorowsky. En 2002, il publie "Pin-up girls from around the world", un recueil d'illustrations. En ce début d'année 2016, la galerie Daniel Maghen a choisi d'exposer son travail; l'occasion de découvrir d'abord les réalisations talentueuses d'un auteur - habitué à des travaux réalisés intégralement au numérique- avec des outils plus traditionnels : acrylique, encre de chine, pastels, crayons de couleur, stylo à bille… les techniques que Fred Beltran emploie sont décidées en fonction du sujet et chacun de ses sujets a son propre style. L'artiste varie également les supports employés : papier au bois, carte à gratter ou toile. Ensuite l'opportunité de se plonger dans un univers singulier, nourri de science-fiction et de rock’n’roll, jouant sur les contrastes de couleur et de ton et n'oubliant pas d'insérer une juste dose d'humour décalé. Vous auriez tort de ne pas vous laisser tenter...

Erik JonesPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/Originaire de Floride, Erik Jones est diplômé d’Art & Design à l’âge de 25 ans. Il fait ensuite de l’illustration, en profite pour voyager aux Etats-Unis d’un état à l’autre et s’imprégner des différentes culture pop et tendances artistiques qu’il peut côtoyer. En 2009, à l’âge de 27 ans, il arrive à New-York et installe son atelier à Brooklyn. Il y réside depuis.

Faceties de chatPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Sébastien Pérez et Benjamin Lacombe ont imaginé, pour tous les amoureux des chats, un hommage en illustrations et en vers. Pour ce faire, le premier a inventé quinze poèmes à chute auxquels le second a répondu avec la dextérité d'un pinceau gracieux. Venez donc rencontrer Maxwell, le félin qui a de l'ambition, Hippolyte et sa peau de bébé, Raymond et son gros bidon, Ophélie chasseuse hors pair, le baby-sitter Jalabert,Kirlee la maniaque, Mozart et ses petits pas décalés ou encore, notre préféré, Aristide aux griffes efficaces! Qu'ils soient Angora, Devon Rex, de gouttière, Bombay, Persan, Scottish, Siamois ou encore Sphynx, ces adorables boules de poil, auxquelles l'on s'attache irrémédiablement, séduiront tous ceux qui craquent devant leurs yeux envoûtants et leurs pattes de velours...

Fabrini CrisciPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Tout commence à Sao Paulo, au Brésil, en décembre 1964. Nait un petit garçon espiègle qui, en grandissant, est très vite attiré par la magie. A 15 ans, dans un magasin de farces et attrapes, tout se déclenche dans sa tête et il s'essaie d'abord au "Close-up" puis à la manipulation des cartes. Il gagne plusieurs prix avec cette spécialité et finit par pratiquer la " magie générale". Ensuite? Il voyage dans le monde entier, écumant les cabarets tels que Le Crazy Horse, le Wintergarten, le Casino de Monte Carlo ou encore le MGM de Las Vegas. A 34 ans, il commence à esquisser des caricatures d'artistes avec lesquels il partage la scène. On prend l'habitude à la fin de son show de lui demander un portrait. Très vite, il se met à ne dessiner que des magiciens. En 2006, il expose ses peintures à Monte Carlo et l'une de ses toiles est remarquée par le Prince Albert qui choisit de l'utiliser pour créer un timbre commémoratif de Monaco. Après avoir vécu plusieurs années en Allemagne, l'artiste vit aujourd'hui au Brésil mais continue à se déplacer partout où la magie l'appelle.

Affiche HeyPar Elodie Cabrera - Lagrandeparade.fr/ Ah Paris, la grande prêtresse des arts qui change d'exposition comme de chemise, fait souvent dans le prestige, le vintage, l'accoutrement de bon ton. Elle s'aventure trop rarement à associer les couleurs criardes aux petits pois, le macramé au look punk. Alors, quand sort de sa garde-robe événementielle un apparat comme celui de « Hey ! Act III », on cesse de râler. On laisse nos préjugés au placard et file à la Halle Saint-Pierre, car ce qui dérange remet bien souvent les choses à leur place.
Les loufoques et raffinés fondateurs de la revue d'art moderne et de pop culture, Anne et Julien, reviennent en force avec un cuvée d'artistes triés sur le volet. La grande verrière abrite une faune d'oeuvres signées par une soixantaine d'artistes issus de la scène contemporaine, certes, mais la plus marginale. Bruts, déjantés, érotiques et provocateurs. Tous ces agités du ciboulot appartiennent à la contre-culture. Il paraît même que certains voient des monstres dans leurs rêves. À travers ses tableaux, Tom McKee tente d'apprivoiser ses amis zinzins. Ils sont un brin flippants, il faut l'admettre, mais « pas méchants pour un radis », nous a rassuré le bonhomme flanqué de petites lunettes.

GourmandisesPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Vincent Guerlais, maître pâtissier-chocolatier, a imaginé plusieurs recettes délicieuses de desserts réparties en quatre catégories: petites douceurs (macarons, madeleines, choux, cannelés...), tendres gâteaux ( fondants au chocolat, cheesecakes...), crèmes fondantes (chantilly, riz au lait, mousses au chocolat, crèmes d'ange à la fraise...) et tartes pulpeuses (tartelettes aux framboises, tartes au citron, crumbles..). La talentueuse Adolie Day a dessiné d'adorables personnages féminins, rétro et glamour, pour accompagner chacune d'entre elles. Le résultat final? un régal pour les yeux et pour les papilles!

Laura LainePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Laura Laine vit à Helsinki. Après ses études de "fashion design", elle a commencé à travailler comme illustratrice. Aujourd'hui, elle compte parmi ses clients le magazine Vogue ( Japon et Allemagne), Sephora, Elle, Zara, H&M, The New York Times, The New Yorker, The Guardian, G.A.P... Ses créations ont été exposées à New York, Londres, Los Angeles, San Francisco, Rugby et Helsinki. Nous sommes ravis d'accueillir ses superbes modèles sur notre site...et de vous donner ainsi l'occasion d'admirer leurs courbes singulières, leurs allures élégamment dégingandées, leurs chevelures médusiennes et leurs tenues excentriques. En septembre, à la Grande Parade, on fait une rentrée stylée!

Envoyez-nous vos nom, prénom et en titre de l'email ENJOY à cette adresse : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

maierPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / La vie est faite de hasards. Ainsi, en 2017 à Chicago en pleine crise économique, John Maloof- jeune homme de 25 ans, agent immobilier de profession, envisage la reconversion.

AngeliPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Le surnom lui colle, « le roi des paparazzi ». Il préfère se définir, comme il le fit alors qu’il n’avait pas encore 20 ans, comme « témoin de notre temps »… A 78 ans, Daniel Angeli dit aussi qu’il a toujours fonctionné, photographié plus exactement, avec cet « objectif une », titre de sa biographie parue en 2010 et qui était un joli clin d’œil à son carburant : faire le plus possible de « unes » de journaux et magazines- dans sa carrière de photographe, il aura donc « fait » plus d’une cinquantaine de « une » de « Paris-Match », longtemps un des magazines références dans le genre à travers le monde avec son principe « le poids des mots, le choc des photos ».

leibovitzPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Adolescente, elle se rêvait artiste peintre et se lança dans des études d’art au San Francisco Art Institute. Mais Annie Leibovitz (née le 2 octobre 1949 à Westbury dans le Connecticut) suit aussi, le soir, des cours de photographie.

willyPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ En 1967, l’association « Echanges franco-allemands » commande à Willy Ronis un reportage qui aiderait la France à reconnaître la RDA. Il décide dans ses clichés de montrer «  la vie avant tout ». On y perçoit la volonté de mettre en avant les atouts d'«  un socialisme moderne au service du peuple, faisant l’impasse sur les limites du système ».On y voit des images d’étudiants, d’enfants qui s’amusent, de jeunes travailleurs, de scènes de la vie quotidienne…mais également des artistes célèbres et aussi des photographies de l’enseignement artistique et de l’industrie optique qui étaient ses marottes.

chris marker Par Odette Martinez Maler - Lagrandeparade.fr/ L’exposition Chris Marker, visitable jusqu’au 29 juillet 2018 à la Cinémathèque de Paris, retrace l’itinéraire d’une vie de création et de combats intellectuels autant que politiques. Conçue à partir de l’archive Marker déposée dans cette institution patrimoniale, elle a le grand mérite de nous proposer un parcours simple et éclairant à travers l’une des œuvres les plus fertiles et les plus touffues des XXème et XXI siècles.

Sous-catégories


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal