Menu

(Auto)biographie

Être ici est une splendeur : un portrait sensible sur le mode de la trace et de l'esquisse

  • Écrit par Catherine Verne
  • Affichages : 1804

Être ici est une splendeurPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ L'écrivain Marie Darrieussecq rend hommage dans le présent ouvrage à l'expressionniste Paula Modershon Becker. Artiste prolifique, la jeune Allemande née à la fin du dix-neuvième siècle a laissé à sa mort une oeuvre peu connue et qui n'a pas été appréciée de son vivant à sa juste valeur. Lire la suite...

Christophe Honoré : père intranquille…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 2310

portraitsPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / On commence par une citation de Leon Tolstoï : « Les hommes comme vous ne devraient pas avoir d’enfants ; si vous n’étiez pas père, je n’aurais aucun reproche à vous adresser, lui dit d’un air pensif Mlle Schérer ». Puis, page tournée, on enchaîne et on lit : « Je m’appelle Christophe et j’étais déjà assez âgé quand un enfant est entré dans ma chambre avec un papier à la main. Il a agité le papier. Il a agité une punaise dans l’autre main… » Voilà, c’est le début de « Ton père », le nouveau texte de Christophe Honoré, écrivain et cinéaste (entre autres, « Chansons d’amour », « Les Bien-aimées » et « Les Malheurs de Sophie »). C’est estampillé « roman », c’est publié dans la belle collection « Traits et portraits » initiée et dirigée par Colette Fellous. Lire la suite...

Barbara en quatre livres

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 3892

Chez BarbaraPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Depuis une première biographie parue en 1986 (Barbara par la romancière Marie Chaix), de nombreux livres ont été consacrés à la chanteuse. En cette année où l’on célèbre le vingtième anniversaire de sa disparition et en même temps que la sortie du film réalisé par Mathieu Amalric, quatre nouveaux livres évoquent et racontent Barbara. Revue de détail.

Lire la suite...

Chantal Thomas : nager, encore et toujours…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 2294

Chantal ThomasPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Au hasard des pages, ces mots : « Ma mère ne se repose pas, ne se pose sur rien- sauf sur la mer ». Romancière et essayiste, prix Fémina 2002 pour « Les Adieux à la Reine », Chantal Thomas signe l’un des beaux textes de cette rentrée 2017- c’est titré « Souvenirs de la marée basse ».

Lire la suite...

Nathalie Rykiel : l’hymne à l’amour maternel

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 2225

rykielPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Le 25 aout 2016, le monde de la mode pleure celle qu’il avait surnommé « la reine du tricot ». Au terme d’un combat avec la maladie, Sonia Rykiel s’en allait à jamais- elle avait 86 ans. Quelques jours plus tard, le 1er septembre, la grande foule assistait à son dernier voyage, cimetière du Montparnasse à Paris. Lire la suite...

Gala et Dali de l’autre côté du miroir : Sur les traces d’un couple mythique

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 3158

GalaPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr /Une histoire d’amour. Plus de cinquante ans. Et pour décor Cadaqués, 2 600 habitants et réputé le « village le plus oriental d’Espagne continental ». Y est né le peintre Angel Planels, y sont passés un (ou plusieurs) jours Federico Garcia Lorca, Pablo Picasso et René Magritte. Et Salvador Dali y a vécu et aimé follement. Il y a aimé pendant plus d’un demi-siècle Gala- la seule femme qu’il a peinte sur ses tableaux. C’est une histoire d’amour que raconte Dominique de Gasquet et Paquita Lorens Vergès dans « Gala et Dali de l’autre côté du miroir » (sous-titre : « A Cadaqués, sur les traces d’un couple mythique »). La première des auteures est enseignante et chercheuse, et vit entre Paris et la Catalogne ; la seconde est née en 1935 à Cadaqués, village qu'elle n'a jamais quitté et où elle a rencontré Arturo, l’homme de confiance du couple Gala-Dali dont ils ont partagé le quotidien pendant plus de trente ans.

Lire la suite...

Entre eux : Richard Ford, au nom du père

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 2045

Au nom du pèrePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Ce fut un père fantôme. « Il ne m’a pas emmené au cinéma ni à la piscine. Il ne m’a pas parlé du sexe, ni des filles, ni de religion, ni de ses soucis personnels, ni de l’actualité, ni de la politique… » Oui, un père fantôme ; pourtant, un père que l’écrivain américain Richard Ford a aimé. Tout comme il l’avait aimé sa mère. Et comme il est un des meilleurs auteurs d’Amérique du nord (et ce depuis longtemps), il le dit en mots et en phrases.

Lire la suite...

James McBride : gloire au parrain !

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 2055

AmeriquePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Une belle promesse : une histoire en béton, une grande surface remplie d’articles bon marché à la disposition du premier écrivaillon venu qui cherche l’équivalent de ces cinq minutes de gospel incontournables auxquelles on a droit aujourd’hui dans n’importe quel spectacle à Broadway.

Lire la suite...

Danièle Sastre : C’est quoi l’Amour après…soixante ans ?

  • Écrit par Félix Brun
  • Affichages : 2589

J'ai bien dit amourPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Un récit original, lucide et réaliste, entre le roman autobiographique et l’essai philosophique. La première partie du livre est une évocation, une réflexion sur ce qu’est l’amour après soixante ans. Lire la suite...

Giacometti, la rue d'un seul : un bel hommage au sculpteur de Tahar Ben Jelloun

  • Écrit par Catherine Verne
  • Affichages : 2919

GiacomettiPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Tahar Ben Jelloun explore l'univers du sculpteur Giacometti, en en visitant la géographie et l'histoire. Un des lieux de prédilection pour s'y aventurer à ses yeux, est une rue de Fès, où jamais ne se rendit Giacometti sans doute, mais qui procure un décor métaphorique de choix à son oeuvre. Aussi quand l'écrivain parcourt l'univers du sculpteur, c'est de long en large, puisque depuis cette rue très étroite, qui déroule à l'infini les subtilités du geste giacomettien façonnant son objet. Car cette tête d'épingle sur un corps longiligne caractéristique des statues de Giacometti évoque une humanité pétrie de solitude et irréductible, tel un passant assez effacé pour se faufiler partout entre les gouttes, assez résilient pour résister aux vents violents depuis qu'il se trouve jeté au monde.

Lire la suite...

Philippe Delerm : Vivre est un bonheur…tout simplement !

  • Écrit par Félix Brun
  • Affichages : 2675

DelermPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Une fois encore avec son nouveau livre, Philippe Delerm nous renvoie une bouffée de bien-être, une sensation de quiétude, de sérénité, de jouissance. "Un état d’esprit qui fait que j’ai une disposition pour le bonheur : j’aime bien rêver à des choses que j’ai déjà. »

Lire la suite...

H.G.Wells : celui qui rêvait d'un nouvel ordre sur Terre

  • Écrit par Catherine Verne
  • Affichages : 2763

Hg wellsPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Sa réussite sociale lui aura permis de rencontrer des hommes illustres dont il est contemporain, tel Charlie Chaplin, Théodore Roosevelt ou Lénine, et de voir le grand Orson Welles réaliser un de ses feuilletons à la radio.

Lire la suite...

Thomas More : homme de lettres, chasseur d'hérétiques et humaniste

  • Écrit par Catherine Verne
  • Affichages : 3276

Thomas morePar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Thomas More ou six vies en une! Voilà un personnage historique boulimique dans ses engagements et ses activités, qu'on ne saurait limiter à l'entreprise déjà mémorable de l'oeuvre qui le rendit célèbre, "Utopia".

Lire la suite...

Hugues Royer : le bouleversant parcours du combattant d’un homme face au cancer

  • Écrit par Guillaume Chérel
  • Affichages : 6536

michalonPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/ Hugues Royer est un drôle de zèbre. Né à « la campagne », comme on disait avant, il fut prof de philo avant de tourner casaque et de « monter à Paris » pour embrasser la carrière de journaliste « people ». Laissant libre cours à ses penchants de midinette - il est l’auteur de biographies de chanteuses comme Mylène Farmer (sa grande passion), Vanessa Paradis, mais aussi Cabrel – il est fasciné par la célébrité.  Au point de lui avoir consacré un livre (« La vie sitcom », Verticales 2001) mais aussi un récit poignant sur l’accompagnement vers la mort de son père chéri « Je reviens bientôt » (Michalon 2011). Une mort dont il est persuadé qu’elle est la cause, du moins responsable, de l’apparition d’un cancer qu’il a développé (sur l’os d’une jambe, dont il est si fier) récemment sans s’en rendre compte (il croyait à une douleur musculaire).

Lire la suite...

À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal