Menu

(Auto)biographie

« Big Bang » d’Irène Jacob : infiniment grand, infiniment petit…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 2159

big bangPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / On la connaît comédienne. Magnifique. Solaire. Elle a reçu, en 1991, le prix d’interprétation au Festival de Cannes pour son rôle dans « La Double vie de Véronique » du réalisateur polonais Krzysztof Kieslowski. On l’a vue non pas sauter à l’élastique dans le Vercors mais au théâtre dans des mises en scène de Katie Mitchell, Roland Auzet ou encore, ces temps-ci, Thomas Ostermeier. On l’a entendue chanter, elle a enregistré deux albums de bel effet- « Je sais nager » (2011) et « En bas de chez moi » (2016). On la retrouve, en cet automne, en librairies : à 53 ans, Irène Jacob publie son premier livre estampillé « roman » et titré simplement « Big Bang ». Un texte sur le bouleversement. Un livre bouleversant. Lire la suite...

La maison : Emma Becker et son bouquin éjacubilatoire!

  • Écrit par Guillaume Chérel
  • Affichages : 1916

emma beckerPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Tout ce que vous voulez savoir sur les bordels, sans oser le demander, est dans La Maison, d'Emma Becker. Déjà autrice de deux romans (Mr. et Alice, éditions Denoël), elle s'inspire ici de son expérience personnelle, après avoir travaillé deux ans dans une maison close, en Allemagne, où la prostitution, encadrée, est autorisée. Disons-le d'emblée, il ne s'agit pas d'une apologie de la prostitution, comme on a pu le lire, ou l'entendre ici ou là, de la part de gens (des femmes, surtout) qui n'ont pas lu le livre, ou on fait mine de ne pas le comprendre.

Lire la suite...

Sir Elton John se livre : « Ce qu'il y a de génial avec le rock, c'est qu'un type comme moi peut devenir une star. »

  • Écrit par Guillaume Chérel
  • Affichages : 1148

moi elton johnPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Si vous êtes fan d'Elton John – une des dernières pop-star anglaises des années 70, depuis la mort de David Bowie, si l'on excepte Paul McCartney – vous allez adorer lire sa biographie. Fan, voire carrément groupie car il se livre dans sa plus intime... intimité. Les connaisseurs et autres passionnés de rock et de musique risquent d'être déçus, parce qu'on n'apprend pas grand-chose sur sa méthode de travail. Mais le talent peut-il s'expliquer ?

Lire la suite...

Michel Houellebecq : trois livres pour un phénomène

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1253

houellebecqPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Au cœur du printemps parisien, le 18 avril dernier, Michel Houellebecq faisait le beau dans les salons du Palais de l’Elysée. En cette fin de journée, Emmanuel Macron, président de la République française, l’avait décoré et promu au grade de chevalier de la Légion d’Honneur. Trois mois plus tôt, le 4 janvier, il avait, à 63 ans, publié « Sérotonine »- plus de 500 000 exemplaires vendus à ce jour. « Mes croyances sont limitées, mais elles sont violentes. Je crois à la possibilité du royaume restreint. Je crois à l’amour », confiait-il alors, lui le poids lourd de l’édition française, l’auteur qui fait scandale à chaque sortie d’un nouveau roman et qui entretient, à plaisir, légendes et mythologies à son sujet. Lire la suite...

Mikado d'enfance : le « filliste » et les « endéportation(s) »

  • Écrit par Guillaume Chérel
  • Affichages : 1043

mikadoPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Enfants, nous avons tous joué aux mikados. Ces petites baguettes, pointues au bout, qui nous font perdre la partie si l'une d'elles fait bouger le reste du tas, jeté en vrac, après avoir été délicatement déplacée... C'est exactement ce qui est arrivé à Gilles Rozier, lorsqu'il reçoit ce mail, écrit par un ami se voulant léger : « Cher Gilles,je viens d'apprendre qu'en 1975 vous avez dû quitter votre collège pour une affaire d'antisémitisme concernant un « vieux Juif » (un certain Monsieur Guez). Quelle surprise !Jacques ». Tu parles d'un ami... Lire la suite...

« Mélancolique Rodéo » de Jean-Michel Jarre : la bande-son d’une vie

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1402

jarrePar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Il y eut de l’oxygène. Puis une équinoxe. On se glissa, un peu plus tard, dans des chants magnétiques, on y avait rendez-vous. A nous comme à des millions d’autres réunis place de la Concorde à Paris, à Houston, à Moscou, à Pékin ou même au pied des pyramides d’Egypte, on nous avait parlé de « Zoolook ». C’était tout pour la musique avec, pour maître et directeur, Jean-Michel Jarre. Ces dernières années, on l’a surnommé, catalogué « père de l’électro »- c’est un raccourci vraiment trop rapide, il ne manque pas de corriger qu’il n’a pas été le premier à utiliser des machines pour « faire de la musique », comme on disait dans les années 1970. Et de rappeler les travaux de, entre autres, Pierre Schaeffer et son GRM (Groupe de Recherches Musicales)… Lire la suite...

« Les Etrangers » de Didier Delome : chronique d’une enfance avortée

  • Écrit par Valérie Morice
  • Affichages : 1403

delomePar Valérie Morice - Lagrandeparade.com/ « Ma mère était gouine et je ne souhaite pas à mon pire ennemi d’endurer mon adolescence auprès d’Elle ». C’est par cette phrase lapidaire que débute « Les Etrangers », le deuxième roman de Didier Delome aux Editions Le Dilettante. On dit souvent que l’incipit (les premiers mots d’une œuvre littéraire) donne le ton et agit de façon déterminante sur le lecteur qui va soit se laisser embarquer soit douter. Ici il porte en trois mots clés (« gouine », « endurer », « Elle ») la tonalité du roman. Lire la suite...

Stéphane Koechlin : Marielle, ce misanthrope mondain et la météore du mouvement hippie

  • Écrit par Guillaume Chérel
  • Affichages : 1005

mariellePar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Disparu le 24 avril 2019, Jean-Pierre Marielle était un mélancolique. Pour lui l'humour était la politesse du désespoir. Pas étonnant qu'il ait obtenu ses meilleurs rôles grâce à des réalisateurs comme Joël Seria (Les Galettes de Pont-Aven), en milieu de carrière, et à la fin, avec Alain Corneau (Tous les matins du monde). Dans le premier, il exprime sa fausse légèreté, en se faisant passer pour un con, et dans le dernier, il expose sa noirceur, pour ne pas dire sa déprime lancinante. La lourdeur des hommes semblait lui peser, mais il faisait des efforts pour s'adapter. Ecouter du jazz l'a,, semble-t-il, aidé.

Lire la suite...

Un Marlon nommé Brando : une biographie romancée passionnante de Samuel Blumenfeld

  • Écrit par Guillaume Chérel
  • Affichages : 1178

brandoPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Lorsque Marlon Brando meurt le 1er juillet 2004, à 80 ans, il est gras comme un loukoum et isolé dans le bunker qu'il s'est créé tout seul, à la fois proche et loin d'Hollywood. Ce jour-là, ce n'est pas seulement un grand acteur qui s'est éteint mais aussi une légende du cinéma, la grande passion de Samuel Blumenfeld, reporter au magazine M. Le Monde. Les fans de Brando disent de lui qu'il a révolutionné le jeu d'acteur (de grand écran), grâce à son physique sensuel, à la fois viril et féminin (pas efféminé) qui attirait à la fois les femmes et les hommes.

Lire la suite...

Les reins et les cœurs : la bataille de Nathalie Rheims

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1379

RheimsPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Une histoire qui commence le mercredi 23 août 2017. Ce jour-là, sort en librairie « Une vie sans moi ». Ce jour-là, son auteure entre « en urgence à l’hôpital ». C’est le début de la bataille du rein pour Nathalie Rheims- et en quarante-cinq chapitres brefs pour son vingtième livre, elle raconte. Résultat : « Les reins et les cœurs », un livre d’une bataille, un texte fort, puissant, bouleversant. Elle écrit : « Il faut toujours être attentif, ne jamais baisser la garde, car, à tout moment, l’apocalypse peut vous tomber dessus ». Elle qui, dans ses livres, se raconte, précise : « J’avais senti venir la catastrophe dans ma propre écriture, présente jusque dans le titre de ce livre ultime : « Ma vie sans moi ». Le récit en était prémonitoire. J’avais imaginé qu’au cours d’une anesthésie générale, le fil de ma vie se délitait, me réduisant en poussière ». Lire la suite...

I am, I am, I am : une autobiographie insolite de Maggie O’ Farrell

  • Écrit par Félix Brun
  • Affichages : 926

I amPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Etonnantes, saisissantes, surprenantes ces dix-sept confessions, « Dix- sept rencontres avec la mort » que raconte Maggie O’ Farrell ; comme un cours d’anatomie en 17 leçons, d’anecdotes en anecdotes, avec une simplicité et une sincérité déroutantes, elle décline sans pudicité les terribles moments de sa vie et leurs conséquences physiques et morales…depuis le crâne, en passant par le cou, le système sanguin, la colonne vertébrale…et la frayeur, et l’angoisse dans un avion qui manque de se crasher, et l’oppressante anxiété d’un accouchement mal engagé… Maggie O’ Farrell dresse un catalogue d’histoires et de situations cauchemardesques pour raconter sa vie à travers ses rencontres et ses expériences avec la mort, comment elle a défié la camarde, comment elle a esquivé le pire ! Lire la suite...

Retour à Birkenau : l’horreur en mémoire

  • Écrit par Félix Brun
  • Affichages : 1031

BirkenauPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ C’est le récit poignant, émouvant, simple, terrible, d’une dame de 94 ans, rescapée du camp d’extermination de Birkenau. En mars 1944, sa famille est dénoncée, et avec son père, son jeune frère et son neveu, la gestapo les arrête à Avignon. Ginette a 19 ans…la prison à Lyon, puis Drancy, et Birkenau. Et là, la déshumanisation va commencer, la bestialité des nazis est poussée à l’extrême. "De toute façon, je n’ai plus le temps de réflexion, personne n’a plus ce temps, il appartient au passé ». Lire la suite...

Fonny : Lieve Joris dit tout sur son frère…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1177

JorisPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Un aveu. Qui transpire de toutes les pages. Lieve Joris, 66 ans, écrivaine belge née à Neepelt, globe-trotteuse et vivant à Amsterdam, avoue avoir là fait son voyage le plus exotique. Elle qui a voyagé et écrit sur la Syrie, la Chine ou encore le Congo confie, oui, que son voyage le plus exotique, c’est dans sa famille qu’elle l’a effectué. Lire la suite...

Mes Maillots jaunes: Eric Fottorino se souvient…

  • Écrit par Serge Bressan
  • Affichages : 1101

footorinoPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Un fil. Il est jaune, comme d’autres sont rouges. Il est jaune comme celui du maillot dont on fête, cette année, le centième anniversaire et attribué la première fois le 19 juillet 1919 à Grenoble au départ de la 11ème étape du Tour de France, jaune comme la couleur du quotidien « L’Auto » qui organisait alors la course. Lire la suite...


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal