Menu

bleuPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ A quinze ans, Bjorn est éperdument amoureux de son moniteur d’équitation de vingt ans son aîné. Bjorn essaie de maîtriser, de dominer son homosexualité en se mutilant, en dégradant son corps…mais sa relation amoureuse glisse dans la perversité et le sadomasochisme…

Lire la suite : La peau est la membrane élastique qui enveloppe l’ensemble du corps : un roman provocant et sans...

epousePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Amman en Jordanie, les années 2010…Hayat, Rana, Salma, Leila et Ali vont témoigner leurs difficultés de vivre, d’aimer comme bon leur semble, comme leurs sentiments et leurs pulsions les y invitent, dans une société d’intolérance, de violence, de bestialité, de traditions archaïques, de patriarcat sans concession, de religions intransigeantes.

Lire la suite : L’épouse d’Amman : le témoignage puissant et troublant d’une jeunesse brimée

tempestPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Il y eut d’abord deux albums musicaux au succès mondial, « Everybody Down » (2014) et « Let Them Eat Chaos » (2016), puis un premier roman très remarqué, « Écoute la ville tomber » (2018).

Lire la suite : « Connexion » de Kae Tempest : le livre de la (re)naissance

chopinPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com / Un temps, il fut reporter de guerre et aussi, à deux reprises, directeur de l’information à la télé portugaise.

Lire la suite : « Le magicien d’Auschwitz » de J.R. dos Santos : au cœur de l’enfer du monde

Cie jonathanPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Jamais, il ne s’en est caché. Mieux, Jonathan Coe confie qu’ « aucun artiste narratif du XXe siècle n’a eu autant d’influence sur moi ». L’artiste en question est le réalisateur américain Billy Wilder (1906- 2002)- « Je considère « La Garçonnière » [film sorti sur les écrans en 1960, ndlr] comme son chef d’œuvre… » Pourtant, Jonathan Coe, brillant écrivain britannique, 59 ans, auteur de, entre autres, « Testament à l’anglaise » (1994), « La vie très privée de Mr Sim » (2010) et « Le cœur de l’Angleterre » (2018), a pris prétexte d’un autre film, « Fedora » (1978), pour écrire son nouveau roman, « Billy Wilder et moi ».

Lire la suite : Billy Wilder et moi : quand Jonathan Coe fait son cinéma…

unionPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Un quotidien londonien est catégorique : « Nous sommes en compagnie d’une des plus grandes écrivaines contemporaines ». Un autre commente : « Elle prend le pouls de la vie ».

Lire la suite : « Grand Union » de Zadie Smith : des nouvelles d’une virtuose…

oatesPar Serge Bressan -Lagrandeparade.com / Bientôt soixante ans que Joyce Carol Oates occupe une belle place dans la république mondiale des lettres- depuis « By the North Gate », un premier recueil de nouvelles publié en 1963… Depuis, avec la régularité étourdissante d’un métronome, l’auteure américaine vient à nous une fois l’an, voire deux, parfois trois.

Lire la suite : « Poursuite » de Joyce Carol Oates : un thriller infernal et oppressant

honoréPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com/ Ce jour, il fait grand beau. Kakari Jûnoshin, un samouraï errant et au chômage (donc, sans maître) boit un bol de thé. On est dans le fief de Kuroae.

Lire la suite : Punk Samouraï : Ko Machida, maître ès sabre…

jim carreyPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Cinglante (et définitive ?), la question est posée : cet homme est-il vraiment fou ? De nombreux indices pourraient le laisser penser surtout quand, en ouverture de son livre, il rappelle une citation de Marshall McLuhan (1911- 1980), intellectuel canadien, professeur de littérature anglaise, théoricien de la communication et un des fondateurs des études contemporaines sur les médias : « Le nom d’un homme est un coup de massue dont il ne se remet jamais ».

Lire la suite : « Mémoires flous » de Jim Carrey et Dana Vachon : quand tombe le masque…

La maison des égaréesPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ 2017, dans une petite ville du Texas, Cate est bibliothécaire : elle va découvrir et se passionner pour l’histoire d’un refuge qui a accueilli de 1900 à 1930 des femmes mises au ban de la société, filles-mères, droguées, anciennes prostituées…

Lire la suite : La maison des égarées : un roman magnifique et bouleversant de Julie Kibler

krausPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Dans des vies précédentes, il a pratiqué le journalisme et l’illustration. Puis il a suivi les cours de l’Académie allemande du film et de la télévision de Berlin- souvenir : « Je faisais à la Deutsche Film- und Fernsehakademie Berlin des études d’un académisme ennuyeux: pas de sang, pas de chair, rien que de la théorie », et scénarisé et réalisé plusieurs films primés dont « Quatre minutes » (2006)- un film qui a ensuite été adapté au théâtre, « Die Blumen von gestern » (2016, avec Adèle Haenel), ou encore « Rosakinder » (2012), un documentaire sur Rosa von Praunheim, l'écrivain, réalisateur et militant LGBT très en vue en Allemagne.

Lire la suite : « Baiser ou faire des films » de Chris Kraus : insolence et acide à tous les étages !

vuongPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Il est né à Saïgon (Vietnam) en 1988. Deux ans plus tard, il est arrivé aux Etats-Unis avec sa mère, fille d’un soldat américain et d’une paysanne vietnamienne. Elle est analphabète, parle à peine anglais et, très vite, elle trouve un job dans un salon de manucure aux États-Unis- elle est ce qu’on appelle « le pur produit d’une guerre oubliée ».

Lire la suite : Un bref instant de splendeur : quand Ocean Vuong écrit à sa mère une lettre qu’elle ne lira jamais…

l'aubePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ 1981, quelque part dans le désert entre le Mexique et les Etats-Unis…Elda et Omar viennent de quitter leur famille respective pour essayer d’atteindre clandestinement le Texas…

Lire la suite : C’était le jour des morts : un roman magistral et captivant de Natalia Sylvester

seuilPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com / Elle fut fan des sixties, un peu baby doll. A 20 ans en 1963, elle ne pose pas en string ni même en bikini mais, courbes aussi laiteuses que la mèche est brune et cache le visage, nue lors d’une (fausse) partie d’échecs face à Marcel Duchamp.

Lire la suite : Eve à Hollywood : Eve Babitz, fille libre…


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal