Menu

AtelierPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Hannibal Qassim El Battouti est accueilli par l'empereur Frédéric II après avoir été chassé de Bagdad par un imam influent qui ne voyait pas d'un bon œil la réflexion scientifique supplanter le dogmatisme religieux. Il s'installe dans l'un des châteaux forts du sud de l'Italie de l'empereur pour mettre au point en secret la dernière version de la "camera oscura" dont l'un de ses ancêtres est l'inventeur. Il ignore qu'ici encore, sous la protection de l'empereur des Romains, ses recherches souhaitent être exploitées à des fins...peu honnêtes.

Lire la suite : Stupor Mundi : science sans conscience n'est que ruine de l'âme

MoktarPar Félix Brun - Lagrandeparade.fr/ Dans une lettre ouverte sous forme graphique, Yann Madé s’adresse à Moktar, un djihadiste "ordinaire" qui le menace de son arme ; il entame par ces mots son courrier : "Tu me fais peur Moktar. Je suis désolé…Je sais que ce n’est pas bien ! Ce n’est pas parce que je dessine, je ne suis pas caricaturiste ! Plus jeune j’aurais aimé l’être. Mais j’ai laissé tomber, je suis trop lent…Pas assez cruel…J’ai toujours peur de blesser les gens…"

Lire la suite : Cher Moktar : une analyse sociologique pertinente d'une société embourbée dans les mots en - isme

CruellePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Cruelle est le premier tome d’un triptyque autobiographique pour le moins troublant. Il évoque les souvenirs d’enfance de Florence Dupré La Tour qui se définit comme une enfant cruelle.

Lire la suite : Cruelle : un premier tome à la maïeutique troublante

The cutePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Jack vend des soupes dans la rue à Brookport. Jane y vit depuis quelques semaines et travaille dans une boutique de skateboard. Un jour, Jane chute devant la carriole ambulante de Jack et ils font connaissance.

Lire la suite : The Cute Girl Network : chronique ordinaire d'un amour extra-ordinaire

Trop vieux pour toiPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Xavier a 48 ans. Un fils, une épouse, une situation professionnelle confortable. Mais il n'est plus heureux et les heures sont de plus en plus pesantes à vivre. Alors un jour il fait sa "révolution" et a le courage de s'en aller. Avec la soif de vivre enfin pleinement et sans contrainte une seconde vie. Il rencontre alors Léa qu'il se plaît à imaginer comme son "âme sœur". "Léa a 40 ans et pas d'enfant. Elle ne peut pas en avoir. Il paraît que l'utérus des femmes a des petits bras musclés qui retiennent les œufs pour la nidification. Léa n'en a pas." Et d'un côté, ça arrange drôlement Xavier qui se dit qu'ainsi leur vie sera faite "d'imprévus et de découvertes." Il ne croit pas si bien dire: quelques mois plus tard, un miracle se produit et Léa est enceinte...et Xavier est paniqué par l'arrivée éminente de cet enfant qu'il ne souhaitait pas et pour lequel il se juge "trop vieux".

Lire la suite : Trop vieux pour toi : une crise de la quarantaine qui se mord la queue

mausPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Illustrations d'Arnaud Taeron/ Maus est une bande dessinée INCONTOURNABLE qui propose de redécouvrir le génocide juif avec un œil aussi singulier qu'historiquement édifiant. En filigrane et sans jamais vraiment les formuler, l’oeuvre soulève  ces questions existentielles: comment survit-on à l'horreur absolue? Quelles cicatrices indélébiles restent gravées? Peut on croire encore en l'humain après une expérience des camps? Peut -on pardonner ? Devient- on meilleur et plus humaniste après avoir vécu l'injustice ?

Lire la suite : Maus : un incontournable du neuvième art à l'humanité poignante

Old pa andersonPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Après avoir co-signé le western « Sans Pardon », Yves H., au scénario, et son père Hermann (Grand Prix de la ville d’Angoulême 2016),  reviennent avec un thriller qui prend pour décor le Mississippi des années 50 et dénonce de manière implacable la ségrégation raciale qui y régnait. 

Lire la suite : Old Pa Anderson : une histoire de familles à double titre

HubertPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Hubert vit en Belgique. Presque tous les week-end, il fait le chemin en voiture jusqu’à Paris pour se perdre dans les allées du Musée d’Orsay et converser en silence avec les muses qui y sont représentées. C’est un visiteur que les gardiens du musée observent avec curiosité, tant son mutisme et sa régularité lui donnent un profil singulier.

Lire la suite : Hubert : les fantasmes érotico-artistiques d’un vieux garçon solitaire

LennonPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ David Foenkinos à la plume, Eric Corbeyran au dessin et Horne au scénario, nous invitent avec autant de pertinence que de sensibilité et de causticité à rencontrer Lennon autrement. Quel privilège assurément pour un fan - et qui ne l'est pas? - d'entrer dans l'intimité de ses conversations avec sa psy, au Dakota building à New-York !

Lire la suite : Lennon : un trio de choc pour une brillante thérapie en vignettes

maldemerePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr / Rodéric a neuf ans...et il ne comprend pas comment, un jour, tout a commencé à s'effondrer et se salir autour de lui. Sa mère, qui était auparavant une si bonne cuisinière, une institutrice en école maternelle  respectable et une maman qui veillait sur tout, s'est métamorphosée en sorcière grincheuse et a plongé dans l'alcoolisme : aigrie, ses propos deviennent de plus en plus violents et heurtent ses proches. Son mari, Jean-Mary, de santé fragile, se sent démuni; Cédric, l'aîné des enfants,  répond par des réactions d'ours mal léché et Vanessa, la cadette, n'ose plus sortir le week-end parce que, si elle est là, sa mère " boit moins"....Rodéric, au fur et à mesure, s'enferme dans une colère noire et pardonnera moins vite que le reste de la famille les débordements de sa génitrice.Avec beaucoup de courage , Rodéric Valambois a transposé en vignettes la difficulté de vivre auprès d'une mère " malade". On apprécie particulièrement son honnêteté et sa capacité à dépasser, à l'âge adulte, sa colère légitime vis à vis de cette mère qui a empoisonné malgré elle le quotidien ...Un album poignant et dur qui nous rappelle combien la vie est pleine d'embûches à affronter, qu'elle peut être injuste et abîmer considérablement les êtres mais aussi qu'une mère reste une mère, que l'on a aimée et que l'on veut et doit à tout prix réhabiliter, quelles qu'aient été ses fragilités.

Mal de mère
Éditions: Quadrants / Soleil
Auteur: Rodéric Valambois
Prix: 18,95€

 

seul le silencePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Joseph Vaughan vit seul avec sa mère, veuve, dans une ferme d’Augusta Falls en Géorgie. Hitler se déchaîne sur l’Europe en cet automne 1939.

Lire la suite : Seul le silence : un thriller graphique glacial, captivant et bouleversant !

vie chinoisePar Guillaume Marcenac - Lagrandeparade.fr/ "Ma génération, celle d'une vie chinoise" est un roman graphique en 3 tomes qui suit le quotidien d'une génération de femmes et d'hommes chinois, celle de la révolution maoïste. L'ouvrage s'appuie sur des histoires et témoignages véridiques, et pour cause, c'est la vie de l'auteur lui même qui est relatée.

Lire la suite : Ma génération, celle d'une vie chinoise: la Chine des années 60 vue de l'intérieur

4 femmes Par Michelle Gagnère - Lagrandeparade.fr/ Impossible de parler de "4 femmes" sans présenter l’auteure ! Wang Shu Hui est née en 1912 à Tianjing et elle est la seule artiste chinoise de cette époque à avoir eu une carrière de dessinatrice en Chine. Sa vie, très difficile dans ses jeunes années, s’améliore sensiblement au moment de l’avénement de la République Populaire de Chine qui lui permit d’obtenir un poste qui la met à l’abri de la misère. D’abord illustratrice de manuels scolaires, elle est ensuite détachée aux Beaux Arts et réalise sur commande, entre 1952 et 1964, de superbes lianhuanhua (bande dessinée traditionnelle chinoise) mettant en scène des femmes chinoises des siècles passés, et célébrant le féminisme.

Lire la suite : Wang Shu Hui : 4 destins de femmes adaptés par une merveilleuse illustratrice

YokozunaPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Tarō Akebono  né Chadwick (« Chad ») George Ha'aheo Rowan, est un ancien sumo d'origine hawaïenne  à qui fut accordée la nationalité japonaise. Il a  contribué au rayonnement médiatique de cette discipline, devenant le premier sumotori non-japonais à accéder au grade de yokozuna , titre le plus élevé dans la hiérarchie du sumo en 1993.  Du haut de ses 2,03 mètres et avec ses 235 kg, il avait deux grands rivaux Kōji Takanohana et Masaru Wakanohana   et, après treize ans de compétitions, il s'est retiré en 2001 pour cause de blessures. 

Lire la suite : Jérôme hamon et Marc Van Straceele : le sumo en question

Sous-catégories


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal