Menu

Maître des Djinns : place à Fatma, héroïne charismatique d’un roman flamboyant, plein d’humour et d’action !

  • Écrit par Sylvie Gagnère

l'atalantePar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Égypte, 1912. Fatma, agente du ministère de l'Alchimie, des Enchantements et des Entités surnaturelles se voit imposer une partenaire, l’agente Hadia, fraîchement diplômée.

Les deux femmes vont devoir résoudre une enquête fort délicate : Alistair Worthington, un lord anglais excentrique a été retrouvé assassiné dans des circonstances très étranges, en compagnie de tous les membres d’une confrérie secrète, la Fraternité d'al-Jahiz, dont il était le grand maître. Ces hommes vouaient un quasi-culte à ce mystique soudanais à l'origine de l'apparition des djinns et de la magie une quarantaine d'années plus tôt, et collectionnaient les artefacts en lien avec lui. Tandis que l’enquête démarre, un individu dissimulé derrière un masque sème le trouble dans les rues du Caire, en prétendant être al-Jahiz. Il revendique les meurtres et soulève les plus démunis, tout en perturbant le sommet pour la paix, où sont présents tous les grands chefs d’État (Russie, Allemagne, France, Angleterre…).

L’existence d’un anneau magique capable de soumettre les djinns à l’autorité de son porteur fait courir un risque terrible à toute l’humanité.
Maître des djinns est un roman entre steampunk et uchronie, où l’Égypte a acquis un statut privilégié, grâce à sa maîtrise de la magie et l’aide des djinns. Dans cette Égypte alternative (qui était déjà le cadre de deux précédentes novellas de l’auteur) les êtres magiques et surnaturels existent bel et bien et se sont intégrés au quotidien des humains.

La ville est un protagoniste à part entière de ce récit, et prend vie sous la plume de P. Djéli Clark. Les sons, les odeurs, les boutiques, les rues, tout s’anime sous nos yeux, grâce à une écriture vive et très cinématographique, qui s’offre le temps de s’intéresser aux détails. Les personnages sont très fouillés et d’une belle profondeur. Fatma est une femme indépendante, sapeuse invétérée, courageuse et perspicace. Hadia joue des coudes pour se faire une place dans cette société toujours sexiste. Siti, la magnifique maîtresse de Fatma, révèle peu à peu son secret. Hamed et Onsi, les collègues des deux agentes, les djinns, les adeptes du culte de Sekhmet sont autant de personnages secondaires qui donnent vie au roman. Le rythme est haletant, sans temps mort et le récit parfaitement mené. Les rebondissements sont nombreux, l’identité et le but du coupable assez bien dissimulés pour tenir en haleine le lecteur. L’univers est parfaitement posé et la pointe d’humour qui affleure souvent, bienvenue. Les dialogues sont très maîtrisés et sonnent vraiment juste. Les scènes d’action qui parsèment l’histoire sont spectaculaires et donnent le ton d’un roman plein de fantaisie, qui se dévore d’une traite !

Le lecteur prend beaucoup de plaisir à suivre les aventures (et les tenues !) de l’agente Fatma, un personnage rayonnant et charismatique, dans un univers flamboyant, original et fort réussi !

Mention spéciale pour la version collector, à peine plus chère, que nous vous encourageons à choisir, qui propose une couverture cartonnée rehaussée au fer à dorer, des cahiers cousus et une impression des gardes, et qui trouvera sa place dans votre bibliothèque. 

Maître des Djinns 
Auteur : P. Djéli Clark
Éditions : Atalante
Collection : La Dentelle du Cygne
Parution : 17 février 2022
Prix : 26,50 € (28,50 € pour l’édition Collector – couverture rigide)


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal