Menu

En quête de Jack, et autres nouvelles : un recueil à l’image de son auteur, foisonnant, puissant , original et souvent horrifique…

  • Écrit par Sylvie Gagnère

en quêtePar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Miéville est considéré comme l’un des chefs de file du New Weird (« fiction urbaine qui prend ancrage dans un univers réaliste, auxquels sont intégrés des éléments narratifs pouvant appartenir à la science-fiction, à la fantasy, […] ou à l’horreur » Wikipédia). Les lecteurs français le connaissent surtout pour ses romans, ils vont pouvoir partir à la découverte d’une autre facette de son talent dans ce recueil, qui comporte 13 nouvelles et une novella.  

L’auteur nous embarque dans son univers si particulier, en empruntant tous les genres, voire en les mélangeant dans un même texte. Son étonnante capacité à créer des atmosphères captivantes déploie toute sa force dans ces récits tour à tour politiques, fantastiques, horrifiques ou post-apocalyptiques. Son imagination foisonnante excelle à poser des contextes étranges, mais cohérents, qui distillent souvent un malaise diffus.

« De certains évènements survenus à Londres » propose une idée fascinante : des rues « sauvages » apparaîtraient un peu partout dans le monde, se livrant une guerre sans merci. On reste un peu sur sa faim tant le concept est original et mériterait un développement plus large.

« De saison » ou « Mort à la faim » appartiennent au registre politique : dans l’un, Noël et tout ce qui s’y rattache ont été privatisés et mis sous licence ; dans l’autre, un hacker s’en prend aux multinationales qui, sous leur (léger) verni humanitaire, détruisent et pillent. « Jacques » exalte un voleur aux allures de Robin des Bois, dans un récit très bien maîtrisé et émouvant.

« La piscine à balles » est un parfait exemple de la maîtrise de l’auteur. Il parvient à instiller un sentiment d’horreur dans un décor parfaitement banal et aseptisé, dans un crescendo soigneusement dosé.

Notons aussi « Intermédiaire », une nouvelle dont le protagoniste reçoit depuis des années de mystérieuses instructions. Il en arrive à s’interroger sr son éventuelle responsabilité dans les évènements qui secouent le monde (attentats, conflits…). C’est brillant, l’auteur se garde bien de donner des réponses, laissant le lecteur libre de les imaginer.

La novella qui clôt le recueil (« Le tain ») est sans doute la plus remarquable : Londres est en proie à une guerre effroyable opposant les hommes, quasiment vaincus, aux imagos, des créatures vivant dans un univers parallèle au nôtre que les humains ont piégé dans le tain des miroirs. Le héros de ce récit est captivant, même si l’on ignore son véritable objectif jusqu’à la toute fin du texte. Miéville mène sa narration de main de maître, et parle finalement de notre monde en évoquant ce Londres à l’agonie… Regarderez-vous encore vos miroirs de la même façon après cette lecture ?

Les fans de Miéville plongeront avec délice dans cette facette de son talent, les néophytes pourraient bien découvrir un auteur inclassable, et indubitablement original.


En quête de Jack, et autres nouvelles 
Auteur : China Miéville
Éditions : Fleuve Éditions
Collection : OutreFleuve
Parution : 1er octobre 2020
Prix : 20 € 


ACHETER CE LIVRE DANS UNE LIBRAIRIE INDEPENDANTE


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal