Menu

FrankensteinPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ D'introduction en préface et de préface en narration, c'est par antichambres  qu'on pénètre dans le vif du sujet -ou plutôt le moribond,... voire le putride avancé. A l'heure du billet express sur FB, de la minute des journaux et de l'immédiateté du tweet, le rythme auquel s'opère l'entrée en matière a de quoi faire sourire, ou agacer. Mais, comme on connaît déjà l'histoire, autant s'y abandonner en jouant le jeu d'un voyage dans le temps, autre dada de la SF après le mythe du savant fou, avec le très zen lâcher-prise prôné par notre époque new-age en réponse à l'impatience consumériste et à l'instantané numérique.


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal