Menu

faussairePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Jean-François Millet le peintre de « L’Angélus », des « Glaneuses » et d’une œuvre immense tient une place importante dans notre patrimoine culturel : »pour Millet, l’art est souffrance, sacerdoce. Vivre dans le dénuement et dans la misère, vivre en reclus, pas d’amusement, pas de distraction, pas de plaisir. »

bartabasPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Peut-être, lors d’une vie antérieure, il fut centaure- cette créature de la mythologie grecque, mi-homme, mi-cheval, dont la plus célèbre était Chiron, immortelle et chargée de former les jeunes héros. Peut-être, depuis qu’à la sortie de son adolescence il a acquis son premier cheval, il a eu sa première interrogation- à laquelle il n’a toujours pas la réponse : « Jamais je n’ai vraiment su quel animal j’étais »…

les heuresPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Entre 1468 et 1499, le Royaume de France vit paisiblement cette fin du XVème siècle…

Bast BrioPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com / Il dit : « Je n’ai pas un plan de carrière ». Et encore : « Je souhaite écrire librement et légèrement sur des sujets de santé universels, même en partant de quelque chose de très noir… »

je suis la maman du bourreauPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Gabrielle de Miremont, quatre-vingt dix ans, est un personnage d’une rare détermination, elle "montait dans les tours quand elle sentait attaqué cet ancien monde aux remparts desquels elle s’était toute sa vie cramponnée". Elle arbore "les élégances grises d’une aristocratie à bout de souffle"…mais quand un gendarme vient lui annoncer la mort de son plus jeune enfant Pierre-Marie, tout s’effondre.

la mort en partagePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Pierre Chalet est un humoriste connu et reconnu dans les sphères du spectacle…Lors des attentats terroristes de Paris, Eva sa femme et Fiona leur fille sont assassinées…

bussiPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com / Il dit et écrit : « Je ne suis pas fan de l'autobiographie. Je comprends bien que c'est ce que les gens ont envie de lire, mais ce n'est pas ce que j'ai envie d'écrire ».

julliardPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / La nuit, certains mentent. Surtout quand ils prennent le train à travers la plaine.

merotPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Fanny est belle, libérée, libre…Pierre la soixantaine en tombe follement amoureux. Elle enseigne l’anglais et lui le français dans le même lycée…il est grand et massif…elle est plutôt petite et ne pèse que "40000 grammes". Pierre ,presque au quotidien, par messagerie interposée et en filigramme des « Lettres de Keats à Fanny Brawne », déclare son amour passionné, décrit le corps de Fanny, ses gestes, ses effluves, leurs instants de sexe et de bonheurs sensuels…sa solitude…les mensonges, les petits plaisirs simples et éphémères ! Cette relation ardente et enflammée va-t-elle résister et perdurer ?

larmesPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Julien n’est pas retourné à Argelès depuis l’été 1986; cela fait trente ans. Le voisin de Louise sa mère, Genio Tardelli, vient de le prévenir. Louise a disparu de son domicile; Julien part vers son passé, son enfance, ses blessures. "Tout est encore là, les balançoires, les espoirs, le vent, le sable, la mer, les mots de son père. Il n’en parle jamais. C’est comme ça, comme un accord tacite qu’il n’a passé avec personne. Depuis le dernier été, Argelès est l’autre nom du chagrin."

symbiosaPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ En 2050, le gouvernement décide de confier à l’Institution un projet particulier en vue de faire renaître le sentiment amoureux. « L’objectif est de permettre la survie du modèle de la famille nucléaire, nécessaire au bon développement des citoyens, et au maintien de l’ordre. »

anéantirPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com / Bien avant son arrivée en librairies, c’était déjà l’événement. Le monde des livres (et pas seulement !) en ébullition pour fêter, commenter, décortiquer « anéantir », le huitième et nouveau roman de Michel Houellebecq, le « Droopy » de la littérature française contemporaine et accessoirement l’écrivain francophone le plus connu dans le monde entier…

decisionPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Une conviction chevillée au corps : « C’est le rôle de l’écrivain de raconter la société dans laquelle il vit ». Ainsi, depuis « Pour le pire » paru en 2000 ou encore dans « Les choses humaines » (prix Interallié et prix Goncourt des lycéens 2019), Karine Tuil raconte cette société dans laquelle elle vit- ce qui donne en cette rentrée littéraire d’hiver 2022 « La décision », un texte magistral sur le dilemme auquel, au hasard d’une vie, tout chacun peut être confronté. Dans un récent entretien, l’auteure confie : « C’est un des livres les plus réalistes que j’ai écrits. (…) je suis allée sur le terrain. J’ai rencontré plusieurs juges d’instruction du pôle antiterroriste, des avocats, des magistrats de la cour d’assises, un agent du renseignement. Ils m’ont parlé dans la limite de leur déontologie, bien sûr, puisqu’ils sont soumis au secret professionnel ».

cette fille-làPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Véra mène une existence sans relief, monotone, discrète, limite soporifique, sûrement insipide…mais quand Jennifer débarque dans le monde de Véra, c’est un ouragan, un feu d’artifice, une tempête de virées, de plans cul, de dragues, de provocations, une ivresse de vivre. Les deux femmes que tout oppose, divise, se lient d’une amitié étonnante, curieuse, indéfectible, singulièrement pernicieuse… !

Sous-catégories


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal