Menu

Stupor Mundi : science sans conscience n'est que ruine de l'âme

  • Écrit par Julie Cadilhac

AtelierPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Hannibal Qassim El Battouti est accueilli par l'empereur Frédéric II après avoir été chassé de Bagdad par un imam influent qui ne voyait pas d'un bon œil la réflexion scientifique supplanter le dogmatisme religieux. Il s'installe dans l'un des châteaux forts du sud de l'Italie de l'empereur pour mettre au point en secret la dernière version de la "camera oscura" dont l'un de ses ancêtres est l'inventeur. Il ignore qu'ici encore, sous la protection de l'empereur des Romains, ses recherches souhaitent être exploitées à des fins...peu honnêtes.

Néjib s'est inspiré librement de la vie de l'empereur Frédéric II de Hohenstaufen, surnommé alors la " Stupeur du monde", meneur de la sixième croisade mais également empereur polyglotte d'une rare ouverture d'esprit qui s'intéressait aux sciences et s'entourait de quelques uns des plus grands savants de l'époque. L'auteur imagine sa rencontre avec l'un deux qui serait le descendant d'Alhazen, inventeur de la camera oscura et père de l'optique moderne.
Voilà un roman graphique d'une grande pertinence. Il met d'abord en scène une série de personnages aux caractères accrocheurs: Houdê, fille d'Hannibal qui a perdu l'usage de ses jambes suite à un traumatisme, Balthazar de Hockney, artiste au service de l'empereur, El Ghoul, mystérieux esclave au visage caché ou encore Roger, archer râté qui devient le compagnon d'Houdê...Tous évoluent dans un scénario vif et spirituel sous-tendu par une réflexion passionnante sur l'image. Hannibal est en effet acculé à réussir son expérience pour concevoir un faux saint-suaire grâce à une technique qui sera l'ancêtre de la photographie. En outre sa fille, Houdê débute des séances avec Sigismond car elle est envahie de cauchemars qui remontent sous forme de flashbacks. L'image est partout, source de conflits ou de réminiscences, flirtant à la fois avec le mysticisme et la raison scientifique.
On applaudira également le graphisme aussi élégant qu'épuré qui porte admirablement bien ce récit qui nous invite autant à nous divertir qu'à nous instruire...ou du moins à susciter en nous des questionnements et à interroger ce monde ancien et le nôtre aux nombreuses problématiques communes.
Un coup de coeur !

Stupor mundiStupor Mundi
Éditions : Gallimard Bande Dessinée
Auteur : Néjib
Prix : 26€
En librairie le 8 avril 2016

 

 

 

 


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal