Menu

« L’intranquille » de Joseph Kai : angoisses et plaies de la jeunesse libanaise

  • Écrit par Félix Brun

intranquillePar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Beyrouth, la guerre civile a cessé depuis trente ans…et dans quelques mois ce sera la catastrophe d’août 2020… La jeunesse libanaise est plongée dans l’angoisse, le mal de vivre permanent, essayant de vivre sa culture, de survivre plutôt, dans un pays dévasté, détruit, déchiré, corrompu !

Samar, un jeune artiste en mal de créativité, entraîne le lecteur dans la communauté « queer ». De dragues par messageries à des spectacles de drag dans des bâtiments industriels désaffectés, de manifestations pour l’égalité de tous, pour une sécurité sociale pour tous, pour le départ des dirigeants du pays… Samar soulève les questions des relations humaines, de la sociabilité, de l’expression corporelle, de la culture, engluées dans une société liberticide…la liberté s’est raréfiée dans un régime où tout est contrôlé, policé et souvent condamné.
Le dessin de Josep Kai dégage l'impression de malaise, de mal-être, d’angoisses, d’oppression de cette génération libanaise imprégnée de guerre, de ruines et d’interdits. Un album émouvant, bouleversant et magnifique. Un très bon moment de lecture.

L’intranquille
Auteur : Joseph Kai (scénario et dessin)
Editions : Casterman
Date de parution : 15 septembre 2021
Prix : 20€

intranquille


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal