Menu

En attendant Godot, on sourit de l’absurdité de la vie !

  • Écrit par Romain Rougé

godotPar Romain Rougé - Lagrandeparade.com/ Le classique de Beckett revisité par Alain Françon allie tendresse, hilarité et philosophie.

Le metteur en scène explique que ce qui l’intéresse chez Godot, c’est « l’attente ». C’est pourquoi Alain Françon a étudié l’intégralité des dernières notes de Beckett dont il s’est servi pour remettre au goût du jour le texte. On reçoit alors davantage cette pièce comme une vitrine mirifique de l’absurdité de la condition humaine, qui traverse finalement les époques. Portée par un duo drôle et attachant, ce Godot associe remarquablement gestuelle et dialogues cocasses pour nous offrir un beau moment de théâtre populaire où la pantomime est reine, le tout dans un décor cendré, moins crépusculaire qu’apocalyptique.

André Marcon (Estragon) et Gilles Privat (Vladimir) y sont désopilants à souhait ! Le binôme est très vite rejoint par les non moins géniaux Guillaume Lévêque (Pozzo) et Eric Berger Pozzo (Lucky). Mention spéciale pour ce dernier, aussi inquiétant que bluffant, dans le rôle de l’esclave porteur de valise au regard hagard, abîmé, aux mouvements éternels et incontrôlés... On se souvient encore longtemps de sa tonitruante tirade débitée dans un éclair de lucidité (de folie ?) foudroyant… À quoi bon être éclairé si la vie n’est qu’attente ? Sinon Godot, qu’attendre d’autre ? Mystère.

En attendant Godot
De Samuel Beckett

Mise en scène : Alain Françon

Cie : Théâtre des nuages de neige
Avec : Eric Berger (Lucky), Guillaume Lévêque (Pozzo), André Marcon (Estragon), Gilles Privat (Vladimir), Antoine Heuillet (Garçon)

Dates et lieux des représentations : 

- Du 12 au 14 avril 2023 au Domaine d'Ô - Montpellier 

- Du jeu. 04/05/23 au ven. 05/05/23 au Théâtre National de Nice - Tel. +33 (0)4 93 13 90 90


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal