Menu

Ensemble : et vous, êtes-vous normal ?

  • Écrit par Philippe Delhumeau

EnsemblePar Philippe Delhumeau - Lagrandeparade.fr/ La famille, Fabio Marra y trouve matière à lier, délier et relier des histoires familiales dans une écriture dramatique teintée d'ironie. Son parcours artistique en témoigne depuis la création en 2006 du Carrozzone Teatro. Il dresse des portraits marqués par les inverses, la raison et l'absurde. Il infiltre dans les relations familiales des sentiments d'amour et de rejet. Son écriture se construit sur des réparties courtes et simples, lesquelles insufflent un vent de liberté et imposent un rythme ad hoc qui tient en haleine le public. Généreux dans le propos, sincère dans le jeu, subtil dans la mise en scène, Fabio Marra est un artiste éclectique, attachant, doué et tellement égal à lui-même dans la vie comme au théâtre. Comparable est-il à Passe Muraille de Marcel Aymé car le style Marra rentre de corps avec les personnages qu'il a couchés sur le papier et apprivoisés avec tendresse et exigence sur scène.

Isabella, Catherine Arditi, élève seule son fils Miquélé, Fabio Marra. De modeste condition sociale, la famille occupe un logement meublé du suffisant, le superflu n'y a pas sa place. La relation fusionnelle entre la mère et le fils se révèle touchante et entêtante, passionnée et déroutante. Miquélé est affecté d'un handicap neurologique qui le contraint à rester à demeure aux côtés de sa mère. Les courses à l'épicerie ou chez le marchand de journaux sont des exils qu'il apprécie comme une bouffée d'oxygène. Isabella le noie d'attentions maternelles, lesquelles l'agacent par moment, voire le déstabilisent et la déraison le gagne à perdre le fil de lui-même. Le retour imprévu de sa sœur, Sandra, Sonia Palau, le rend heureux. Isabella se montre distante vis-à-vis de sa fille qui, dix années durant, n'a pas manifesté le moindre intérêt pour sa famille. 

Les silences traduits en oubli, les intolérances se font la lie des confidences. L'étrangeté de la situation créée un malaise qui peu à peu souligne la fragilité des rapports familiaux marqués par la différence de Miquélé vécue par Sandra. La famille se calfeutre derrière des remparts branlants dès qu'un courant contraire aux normes vient l'entacher. Partager sous le même toit le quotidien d'un parent "anormal", c'est une porte ouverte sur l'acceptation. Se pose la question : qui est normal ? Le cas de Miquélé soulève des tensions entre la mère qui surprotège son fils et Sandra qui n'a jamais toléré ce frère si différent. Chacune revendique la place légitime qui revient à Miquélé. Les discordances n'incitent pas à trouver un terrain d'entente, les non-dits troublent l'intimité du foyer jusqu'à ce que les vérités se fassent jour.

La mise en scène de Fabio Marra ressemble à une scène de vie napolitaine filmée à la caméra Super 8. Les couleurs ont la portée des parfums d'une Italie populaire des années 70. Les accents livrent en l'état des émotions, des regrets, des colères, mais aussi un amour al dente. Les personnages sont touchants de générosité, de spontanéité, de tendresse et de détachement. Catherine Arditi se montre entière dans le rôle de la mère. Une magnifique présence. Fabio Marra est simplement exceptionnel dans l'interprétation de Miquélé. Le comédien fait corps avec le personnage comme s'ils se connaissaient mutuellement. Sonia Palau incarne Sandra, une sœur attentive avec sa mère et éprouvée par l'état mental de son frère. Un rôle exigeant qu'elle tient de bout en bout sans lâcher prise. Floriane Vincent est la jolie et naïve Claudia qui prête à rire à chacune de ses interventions. Une comédienne toujours agréable à revoir.

Ensemble de Fabio Marra, un antidote à la morosité, une création contemporaine humaine où le rire flirte avec les émotions.

Ensemble

Avec Catherine ARDITI, Sonia PALAU, Floriane VINCENT et Fabio MARRA

Pièce de : Fabio MARRA
Mise en scène de  l'auteur
Décor : Claude PIERSON
Costumes : Céline CURUTCHET
Lumières : Jean-Luc CHANONAT
Musique (conception et interprétation): Les Guappecarto

Jusqu'au 16 avril 2017

Soirées
Mardi, mercredi, jeudi, vendredi et samedi : 21h
Matinée
Dimanche à 15h

Théâtre Montparnasse

31 Rue de la Gaité, 75014 Paris

Métro : Gaîté (ligne 13), Edgar Quinet (ligne 6), Montparnasse (lignes 4, 12)

Bus : Lignes 28, 48, 58, 82, 86, 89, 91, 92, 94, 95, 96.

Sncf : Gare Montparnasse

Parking : tour Montparnasse, gare Montparnasse, boulevard Edgard Quinet (stationnement libre)


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal