Menu

Le songe d’une nuit d’octobre : un court roman en forme d’hommage à H.P. Lovecraft, bourré de références et agréablement drôle

  • Écrit par Sylvie Gagnère

ZelaznyPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ 1er octobre. Dans 31 jours exactement, le portail pourra s’ouvrir pour permettre aux Grands Anciens de déferler sur le monde. La lutte sera féroce entre les « ouvreurs » avides de pouvoir, et les « fermeurs » qui s’opposent aux puissances indicibles.

Le Comte, le Détective, le guérisseur russe, le Dr docteur aux étranges expériences et même sa création, tous sont présents dans cette petite ville où doit s’accomplir le rituel. Mais sont-ils réellement des joueurs ? Et dans ce cas, dans quel clan se rangeront-ils ? Leurs familiers échangent informations et hypothèses, tandis que les illustres personnalités fourbissent leurs armes.

Snuff le chien est le narrateur de cet OVNI littéraire, où le célèbre auteur de la saga des Princes d’Ambre, rend un hommage plein d’humour à H.P.Lovecraft. Les personnages fameux qui émaillent l’histoire ne sont pas nommément cités, mais les indices sont assez flagrants pour que le lecteur les reconnaisse sans coup férir (Snuff est par exemple le familier de Jack, qui aime se promener aux heures sombres dans Londres, avec un grand couteau !) Familier donc d’un redoutable assassin, il a le pouvoir de communiquer avec les autres animaux, chats, serpents, rats, chouettes ou chauve-souris, eux-mêmes compagnons obligés des protagonistes de ce rituel.
Son récit s’étale sur tout le mois d’octobre, jusqu’à la nuit où doit s’accomplir le rite et avoir lieu le Jeu : celle d’Halloween.

Ce court roman est une sorte de murder-party à grande échelle, qui joue à mélanger les genres et les personnages et multiplie les références, plus ou moins limpides. Zelazny touille allégrement la sauce dans un univers victorien plutôt réussi. L’amusement du lecteur provient de la distance générée par un narrateur canin (qui entretient de curieuses relations avec les autres animaux, en particulier une chatte) et de l’ambiance « Cluedo » qui règne dans le village, où chacun s’efforce de s’armer et de se placer en bonne position. Les coups tordus et les coups de bluff se succèdent sans temps mort, et piquent la curiosité, incitant à poursuivre une lecture légère et distrayante.

Ne cherchez pas de grandes réflexions (ni de réflexions du tout, d’ailleurs), ce n’est pas ici le propos. Zelazni s’amuse et amuse le lecteur dans ce court roman, qui tient du policier, du victorien, et du Lovecraftien à la fois !

Le songe d’une nuit d’octobre 
Auteur : Roger Zelazni
Éditions : Actusf
Collection : Hélios
Parution : 21 mars 2019
Prix : 7,90 €


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal