Menu

Amélie Nothomb : un Riquet à la houppe qui ne manque pas de panache!

  • Écrit par Julie Cadilhac
Riquet à la houppePar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Paris. A quarante-huit ans, Enide tombe enceinte pour la première fois, provoquant la joie de son époux Honorat. Pourtant, lorsque Déodat nait, même sa mère ressent de l'épouvante face à ce "bébé-vieillard" au physique répugnant. Cependant, très vite, il apparaît qu'il était pourvu d'autres qualités non négligeables :  " l'enfançon avait cette forme supérieure d'intelligence que l'on devrait appeler le sens de l'autre. L'intelligence classique comporte rarement cette vertu qui est comparable au don des langues : ceux qui en sont pourvus savent que chaque personne est un langage spécifique et qu'il est possible de l'apprendre, à condition de l'écouter avec la plus extrême minutie du coeur et des sens. C'est aussi pour cela qu'elle relève de l'intelligence : il s'agit de comprendre et de connaître. Les intelligents qui ne développent pas cet accès à autrui deviendront, au sens étymologique du terme, des idiots : des êtres centrés sur eux-mêmes. L'époque que nous vivons regorge de ces idiots intelligents, dont la société fait regretter les braves imbéciles du temps de jadis". Déodat grandit, choyé par ses parents, surprenant de sensibilité. A l'école, il fait preuve de courage et d'une distanciation étonnante de maturité vis à vis de ses camarades qui ne l'épargnent point...et puis à l'adolescence, il devient sans n'y rien comprendre un séducteur patenté. Son étrangeté fascine...jusquà ce qu'il réalise que l'étude des oiseaux est une activité bien plus aisée qu'une femme amoureuse à comprendre...
"De l'autre côté de la Seine", presque au même moment, Lierre et Rose mettent au monde une fille qu'ils nomment Trémière. On la confie très vite à sa grand-mère Passerose qui vit dans une "ruine somptueuse à Fontainebleau" : la petite fille se livre alors à une seule activité : la pâmoison. Sa beauté parfaite et son visage de poupée de porcelaine en font un objet de médisance et de haine qui ne cessera qu'à l'âge adulte où elle devient la muse d'une marque de bijoux....
 

Ma chérie, si j'ai une règle de vie à t'enseigner, c'est celle-ci : d'un homme que tu n'aimes pas, n'accepte jamais un bijou précieux. Surtout si le bijou te plait : la pierre ne te le pardonnerait pas.


Si le Riquet à la Houppe d'Amélie Nothomb est fort laid, bossu et que la princesse aussi belle qu'idiote a des accointances avec Trémière, l'auteure dépasse avec beaucoup d'espièglerie et d'esprit la simple idée facile de la transformation amoureuse - motif privilégié de la littérature galante et précieuse du XVIIIEME - qui cherche à prouver que l'amour donne l'esprit ou la beauté à tout ce qu'il touche. Le conte de Charles de Perrault veut signifier que la beauté morale ou physique n'existe que dans les yeux du spectateur. Dans le roman d'Amélie Nothomb, tout se complexifie davantage...et si le happy-end est bien présent - et n'en fait pas pour autant un roman de gare ( cf. La postface instructive de l'auteure)- , le roman tend à montrer - nous semble-t-il - que les êtres singuliers aiment à se retrouver, leurs affinités s'expliquant sans doute par la construction souvent chaotique de leur parcours de vie. Et il ne faut pas y voir là un choix par défaut, Déodat trouve en Trémière - et réciproquement - celle dont il avait profondément besoin. 
 

Il ne l'aimait jamais autant que quand elle lui offrait sa présence sans l'angoisse de son attention.

 
Ce roman qui revisite le conte de Charles Perrault est terriblement séduisant! Constellé de mots surannés - qui raviront tous les amoureux des mots - et d'expressions diablement amusantes ( on aime le " bigoudi verbal"!) , Amelie Nothomb y insère des réflexions fines et cinglantes sur nos manières d'être et de voir, développe des métaphores aviaires inspirées et crée des personnages croquignolets ( la kinésithérapeute pinsonne en est un délicieux!) . Sa "Barbe Bleue" était exquise, son Riquet à la Houppe ne manque pas de panache non plus! 
 

La souffrance et l'injustice ont toujours existé. Avec les meilleures intentions, celles dont l'Enfer est pavé, l'époque moderne a sécrété d'atroces pommades verbales qui, au lieu de soigner, étendent la superficie du mal et font comme une irritation permanente sur la peau de l'infortuné. A sa douleur s'ajoute un nuage de moustiques.

 
Riquet à la houppe
Auteur : Amélie Nothomb
Editions : Albin Michel
Prix : 16,90€
En librairie : le 18 août 2016
 
Barbe BleueBarbe Bleue : un conte revisité à l'encre d'or

Amélie Nothomb sait tenir en haleine son lecteur et dans ce Barbe Bleue, elle ne faillit pas. Campant des personnages haut en couleurs, elle ménage un roman qui s'apparente à une pièce de théâtre tant tout se joue dans les dialogues. Y babille ou s'affronte, selon les heures, un duo tonique : Saturnine et Don Elemirio, une roturière belge et un noble espagnol. Utilisant la trame narrative du conte traditionnel, l'auteure y insère de nombreuses fantaisies et le remanie à la sauce moderne. Si le conte de Perrault enseignait aux jeunes femmes le devoir d'obéissance à leur mari, Amélie Nothomb distille entre les lignes un vent de liberté salvateur et Saturnine devient l'incarnation de la femme indépendante refusant tout joug, même amoureux. Don Elemirio n'a pas une barbe bleue et n'est pas repoussant mais il punit comme celui de Perrault au XVIII ème siècle la curiosité des jalouses , s'octroie impunément un droit de vie ou de mort sur ses épouses et interroge le lecteur sur la question de la confiance et du pardon. Résidant dans la demeure d'un aristocrate au mode de vie fort excentrique , Saturnine, jeune femme de tête, ne peut que s'interroger sur tous les ragots glaçants racontés au sujet de Don Elemirio, personnage mystérieux qui s'est coupé du monde depuis de nombreuses années : a-t-il vraiment tué les huit précédentes colocataires qui ont occupé avant la chambre de Saturnine? comment? Où ont elles disparu? Les réponses, vous le constaterez vous même, sont aussi stylistiques que narratives, aussi philosophiques qu'émotionnelles et le plaisir aussi ! Une prose enlevée et spirituelle , des dialogues ciselés, une touche de nuances délicieuses, de l'or et du champagne pour éclairer l'ensemble d'une lumière sacrée ... Quand le morbide et l'amour s'étreignent en un baiser romanesque éclôt une récréation livresque que l'on vous conseille assurément !

Je suis l'un des célibataires les plus convoités au monde. C'est aussi pour cela que je ne sors plus de chez moi. Dans chaque réception mondaine, une embuscade de femmes m'attend. C'est pathétique.



Barbe Bleue d'Amélie Nothomb

Editions : Albin Michel

En Livre de poche depuis janvier 2014.

Illustration: Arnaud Taeron- le site

 

 


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal