Menu

pleursPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Ne sait plus quoi faire de tout ce qu'elle écrit, à droite à gauche, sur un coin de zinc, à même le sol, le sable, ta peau, le matin, le soir, à midi quand il fait si chaud, quelle idée! à l'ombre au soleil déjà sous ton regard sans chapeau et pas plus loin que le bout de son nez sans lendemain mais la vie devant elle... encoreencoreencore des mots! Mais où vont-ils chercher tout ça?

Il faut lirePar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Il faut lire en rat -comme on a pensé puis écrit, si possible déjà. En rasant le monde de son centre chaud à sa frange usée. Le museau contre la vitre, le binocle astiqué, l'oeil ne lâchant rien. Au tamis, sans relâche repasser son ouvrage, à la façon patiente et rageuse du chercheur d'or en terres promises.

Arnaud TaeronPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ La réforme d'âne supprimant l'accent moustachu qui chatouillait la verve française me laisse rêveuse...L'écriture perd son "hirondelle" ainsi que l'appelait Jules Renard. J'aimais bien les regarder par la fenêtre, ces oiseaux de bonne augure, coiffer de chapeaux pointus le faîte du théâtre en face et ponctuer mon ciel d'arêtes joyeuses, tels les bâtons des croches en musique qui font danser les pylônes à l'horizon sonore. Tout sera donc muet.

Arnaud TaeronPar Lapsus & Romulus - Lagrandeparade.fr/ Chanter faux, quand on est chanteur, c’est comme servir un plat trop salé quand on est cuistot. C’est pas bien, c’est pas beau, c’est pas bon. Voilà pourquoi il existe dans les cuisines des studios d’enregistrement de notre monde moderne, un truc qui s’appelle l’auto-tune. Tu n’en as peut-être jamais entendu parler, mais tu l’as sûrement entendu chanter. Surtout si tu aimes David Guetta qui est à l’auto-tune ce que Mac Do est au cholestérol, un infatigable promoteur. Alors, qu’est-ce que c’est que ce machin ? C’est un logiciel de correction de tonalité en temps réel qui permet au brailleur approximatif et à la chanteuse débraillée d’aligner les fausses notes, sans en payer l’addition. Mais en réglant l’audition.

lana del reyPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / La première fois, comme tant d’autres, on a entendu « Born to die » et « Video Games »- deux chansons imparables, c’était en 2011. On nous disait que la chanteuse avait alors 26 ans, était américaine et s’appelait Lana Del Rey.

minuitPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Entre midi et minuit est une anthologie qui comprend trois recueils : Poème totémique (2017), Je n’aurais pas pu te voir (2018) et J’avais déjà dit un jour (2019).

Jim HarrissonPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Ce fut un personnage double. D’un côté de l’Atlantique en Europe, il était romancier réputé (entre autres, « Dalva », « La route du retour » et « Légendes d’automne ») ; de l’autre dans son pays natal- les Etats-Unis, il était d’abord apprécié comme poète, avec pas moins de 14 recueils publiés.

infiniment au bordPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Avancer dans l’angoisse, la peur, c’est tout le fil conducteur de ce recueil de poèmes signé de Stéphane Sangral ; « Ce livre est la recherche de soixante-dix possibilités de confirmer l’impossibilité d’être soi »…

aurel jacobPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Nous avons découvert sur YouTube le collectif Lost in the Swell (composé d'Aurel Jacob, Ronan Gladu et Ewen Le Gofflors) lors du premier confinement au printemps 2020.

dérèglementPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Dans le monde étrange et fantastique de Mathias Malzieu, le poète tombe éperdument amoureux de la fée qui pose ses ailes tous les soirs avant d’aller se coucher… "Tu transformes mon cœur en derviche tourneur". 

Chair papierPar Romain Rougé - Lagrandeparade.com/ « Chair papier » donne corps aux mots, anatomise l’écriture, crayonne la femme dans toute sa complexité. Avec sa verve charnelle, brute et spirituelle, Juliette Brevelliero nous offre une première œuvre succulente.

BobinPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com /Dès les premiers mots, dès les premières lignes, on est prévenu : « Je me moque de la peinture. Je me moque de la musique. Je me moque de la poésie. Je me moque de tout ce qui appartient à un genre et lentement s’étiole dans cette apparence ». Suit un aveu, une confidence : « Il m’aura fallu plus de soixante ans pour savoir ce que je cherchais en écrivant, en lisant, en tombant amoureux, en m’arrêtant net devant un liseron, un silex ou un soleil couchant ».

inutile Par Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / Comédien, humoriste, chanteur, l’ex-Deschiens François Morel est également auteur. Ainsi, en cet octobre 2020, avec un dictionnaire, un hommage à un marin-chanteur et un livre jeunesse, il est triplement présent. Et s’est glissé en librairies, pour notre plus grand bonheur !

kaurPar Serge Bressan - Lagrandeparade.fr / On sait qu’elle est née au Pendjab (Inde) le 4 octobre 1992. L’histoire dit aussi qu’à 4 ans, elle est arrivée avec ses parents à Toronto (Canada). En 2017, elle n’a pas encore 25 ans quand Rupi Kaur publie un recueil de poésie, « lait et miel »- soixante-dix sept semaines dans le classement du « New York Times » des meilleures ventes outre-Atlantique, traduit en trente-cinq langues et vendu à plus de 4,5 millions d’exemplaires dans le monde.

Sous-catégories


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal