Menu

Jean Ferrat 1O ans déjà : un hommage original de Pierre Pernez

  • Écrit par Félix Brun

Jean FerratPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Raconter Jean Ferrat n’est jamais simple. L’homme est discret, atypique, humble, secret ; un icône de la chanson et de la simplicité. L’exercice n’est pas facile de dresser le portrait de cet orfèvre des mots, de ce maître compagnon de la musique.

Pourtant Pierre Pernez y est parvenu, en construisant cette biographie de manière originale, comme un dialogue posthume avec Jean Ferrat, à travers ses déclarations, ses coups de gueule, ses rares confidences. Un garçon marqué et blessé à jamais par la guerre, par la mort de son père à Auschwitz… "On porte son enfance toute sa vie. Je ne suis pas un cas unique, mais cette période a été dramatique pour ma famille, pour moi et pour la France aussi. Il y a une partie de moi qui est devenue adulte très vite. Le racisme, le nazisme, je les ai découverts à onze ans. […] Ce fut d’abord une blessure, ensuite une révolte. Ferrat l’ "anti-paillètes" raconte, explique, analyse la censure de ses chansons, son voyage à Cuba et au Mexique, Mai 68, Aragon, ses relations avec Brassens, sa fidélité en amour et en amitié, sa passion pour l’Ardèche et Entraigues-sur-Valone, les Cévennes »parce que je me sens bien là-bas". Un auteur-compositeur et interprète hors du commun pour qui, "Le chanteur a une fonction sociale. La chanson c’est un divertissement et c’est un combat et il faut avoir des armes pour défendre des idées qu’on veut faire partager aux gens".

Ce Jean Ferrat qui remplit les salles et vend des millions d’album est un jouisseur des choses simples, naturelles : "Je descends dans mon jardin, j’arrive près du torrent où l’eau coule, claire, belle, et je suis émerveillé d’être là, de pouvoir vivre comme je l’entends et d’être aimé en plus ! Je me dis tous les jours que j’ai une vie privilégiée. Tous les jours ! Ce métier m’aura apporté cela : une immense liberté". Jean Ferrat c’est aussi celui qui dénonce, qui mord, qui brocarde ; en 1995 il s’insurge.  "Quand on donne comme idéal de société un monde où l’argent est l’unique référence, où il faut absolument être le plus fort envers et contre tous, envers et contre tout, ça donne ce que l’on voit se manifester aujourd’hui"…et aussi celui qui s’interroge, "Et je me demande ce qui restera d’une civilisation qui est dans la lune et qui ne sait plus faire la soupe".  
Pierre Pernez a réussi ce livre grâce à un travail considérable de recherche dans les nombreuses sources et documents écrits, télévisés, les enregistrements dont Jean Ferrat était l’objet et le sujet. Un très bon moment de lecture d’une biographie originale d’un personnage singulier et extraordinaire. En 1991 un journaliste a demandé à Jean Ferrat : "Quand vous partirez, vous serez fier de vous ?" ; celui-ci a répondu, "Je crois que j’aurai fait mon possible. C’est déjà quelque chose. Et peut-être un poil fier d’avoir donné un peu de plaisir". Jean Ferrat est part le 13 mars 2010.

Jean Ferrat 10 ans déjà…Nul ne guérit de son enfance.
Auteur : Pierre Pernez
Editions :Pygmalion
Date de parution : 12 février 2020
Prix : 19,90€


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal