Menu

Interviews

Florence Dupré la Tour : "Je n'aime pas tout maîtriser. Il me faut des réserves d'incertitudes, d'intuitions, de dangers."

  • Écrit par Julie Cadilhac
  • Affichages : 3325

Florence Dupré la TourPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Florence Dupré La Tour est née à Buenos Aires en 1978, en même temps que sa jumelle. Son enfance et son adolescence sont rythmés par des changements de résidence récurrents : avec ses parents, ses frère et sœurs, elle vivra ensuite à Troyes, puis en Guadeloupe pour atterrir à Lyon. Après un tour à l'école de dessin Émile Cohl, elle part sur Paris, travaille notamment sur l'adaptation animée de Petit Vampire de Joann Sfar puis retourne sur Lyon imaginer des BD et des jeux de rôles.

Lire la suite...

Sébastien Chevriot : quand la BD se teinte d'horreur à la fête foraine

  • Écrit par Julie Cadilhac
  • Affichages : 8138

FreakshowPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Freakshow est une histoire empreinte de fantastique et d’horreur : elle met en scène la fuite désespérée vers une sortie introuvable de deux enfants rejoints par quelques membres étranges du personnel de la fête foraine, tous poursuivis par des morts-vivants plus que menaçants. Dans une atmosphère sombre que le choix bichromatique du noir et blanc ne fait que renforcer, on suit pas à pas les déambulations d’abord amusées puis effrayées de ces deux jeunes personnages à la personnalité aussi secrète que trouble.

Lire la suite...

JUL : "Je pense qu'on est ce qu'on lit"

  • Écrit par Julie Cadilhac
  • Affichages : 4507

JulPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ La philosophie est une discipline à l'écho varié: pour certains, elle déclenche une adhésion immédiate et enthousiaste. Pour (beaucoup) d'autres, à son évocation, elle provoque soit des soupirs d'ennui, soit des regards apeurés d'êtres pétrifiés à l'idée de ne rien comprendre ou encore -pour les plus coriaces- des sourires amusés de mise à distance. Cet "amour de la sagesse", pratiqué jadis par de vieux barbus en toges qui déambulaient sous des portiques ou tempêtaient les fesses nues sur l'agora dans un tonneau, et qui prétend rechercher la vérité, être en quête d'un sens à la vie et du bonheur, disserte sur toutes sortes de thèmes élevés comme le beau, le bien, le juste, laissent souvent songeur l'homme pragmatique et pressurisé par son quotidien. Mettre en place un questionnement, une interprétation et une réflexion sur le monde et l'existence humaine semble en effet un luxe inaccessible à celui qui court après le temps entre les obligations professionnelles, maritales, familiales et sociétales. 

Lire la suite...

À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal