Menu

Pyrénées ou le voyage de l’été 1843 : le jour où Hugo appris la mort de sa fille Léopoldine

  • Écrit par Guillaume Chérel

PyrénéesPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/  Comme tout le monde, Julien Rochefort, qui dit/joue « Pyrénées ou le voyage de l’été 1843 », a découvert Victor Hugo à l’école. Mais « le vrai choc », confesse-t-il, a eu lieu plus tard, vers 25 ans, en lisant « La Légende des siècles » ». À tel point que, pendant les cinq années qui ont suivi, il ne lit que du Hugo, se transformant petit à petit, à son insu, en « hugolâtre », dixit.

Après s’être plongé dans cette oeuvre immense, l’idée de faire un « spectacle Hugo » lui est naturellement venue. Mais que choisir ? Tout est magnifique ! Alors il a pensé faire découvrir la partie immergée de l’iceberg, en allant vers le moins connu. C’est le cas des récits de voyage…
Le 18 juillet 1843, Victor Hugo, qui a 41 ans, commence son traditionnel périple d’été. Cette fois-ci, durant deux mois, il ira de Biarritz à Oléron, en passant par l’Espagne et les Pyrénées. C’est l’occasion pour Hugo ,non seulement de découvrir et de s’émerveiller, mais aussi de plonger dans son passé. Au fur et à mesure de ce voyage, il écrit de nombreux textes qui constituent un journal de voyage qu’il a l’intention de publier. Mais un évènement tragique viendra interrompre ce voyage… Le texte ne sera publié qu’après sa mort, en 1885.
Et pourtant, tout commence bien. C’est un récit plein d’humour, de simplicité et de grandeur, qui est adapté pour la première fois au théâtre. Ecrit à chaud, spontané, plein de vie et de mots d’esprit, il se démarque de ses « grandes œuvres », qu’il écrira ensuite, d’ailleurs... Il y a là une liberté, une insouciance mais aussi une acuité et une profondeur de vue saisissantes. Ces « Pyrénées… », avec son épilogue tragique, marque véritablement un tournant dans la vie et l’oeuvre de Victor Hugo. Mis en scène par Sylvie Blotnikas, sans décor ni artifices, Julien Rochefort ne cabotine pas, comme certains acteurs connus lisant les « grands textes ». Il vit littéralement ce qu’il dit, savoure les mots comme des bonbons acidulés. Un récit écrit avec une jouissance contagieuse, entrecoupée de la correspondance, tendre et touchante, avec la femme et les quatre enfants d’Hugo. Ce moment de pur bonheur est joué dans la salle dite du « Paradis », située tout en haut du Lucernaire. Il n’y a rien à ajouter avec Hugo, ce génie de la littérature.
 
Pyrénées ou le voyage de l’été 1843 , de Victor Hugo (1h10).
Mise en scène : Sylvie Blotnikas.
Avec Julien Rochefort.

- Jusqu’au 8 octobre 2016, à 19h, du mardi au samedi. - Au Théâtre classique Lucernaire (Paradis) : 53, rue Notre-Dame-Des-Champs – 75006 Paris. Tel ; 01 45 44 57 34 / www.lucernaire.fr

- Reprise au LUCERNAIRE du 30 novembre 2016 au 8 janvier 2017

- Du 7 au 30 juillet 2017 à 17h45 au Théâtre La Luna - Festival Avignon Off 2017

- DU 6 AU 29 JUILLET 2018 au Théâtre La Luna (84000 - Avignon) à 11h35 - Festival OFF AVIGNON 2018

Enregistrer

Enregistrer


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal