Menu

Le Bourgeois Gentilhomme : De la prose dont on ne se lasse pas…

  • Écrit par Guillaume Chérel

Le bourgeoisPar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/ La compagnie « Le Grenier de Babouchka » fête cette année sa cinquième saison de résidence au Théâtre Michel (Paris 8e), salle chaleureuse idéale pour apprécier les spectacles pour les 8 à 88 ans... Elle revisite avec maestria, en matinée et en soirée, les chefs d’œuvres du répertoire classique, en y apportant à chaque fois sa patte. Au menu : « Le malade imaginaire », « l’Avare », bientôt « le Cid », et "Le Bourgeois Gentilhomme". Bref, le genre de pièce incontournable, pour notre culture personnelle, ou à jouer pour un acteur, et dont on ne se lasse pas.

Rappel de la trame (si besoin était…). Monsieur Jourdain est un riche bourgeois frustré par sa condition qui décide de s’offrir les moyens d’une ascension sociale. Entre bassesses et tromperies, il se laisse abuser sans être toujours dupe et se complaît dans la vie de théâtre qu’il s’est créée. Dans un univers musical « Flamenco-Taurin » où nos comédiens-musiciens jouent de plusieurs instruments en direct (Piano-miniature, Flûte, Guitare, Clarinette, Percussions,…), la scénographie, de Jean-Philippe Daguerre, nous plonge dans une arène abritant les différents maitres-chanteurs qui s’amusent à toréer notre Jourdain, lequel fonce tête baissée dans tous les pièges qu’on lui tend. Le spectacle est saupoudré d’intermèdes musicaux et dansés où les costumes mêlent tradition et fantaisie afin de transmettre, dans l’Alegria la plus furieuse, toutes les saveurs de ce chef d’œuvre burlesque.

Les acteurs (et trices) sont tous excellents, drôles et bourrés d’énergie contagieuse. Le dosage entre le phrasé de l’époque (notamment par Yves Roux qui joue Dorante et le maître de musique) et les clins d’œil à l’ère moderne (accent turco-maghrébin) est parfaitement équilibré. Le genre de spectacle, et de troupe, qui donnent envie de réviser ses classiques et de retourner au théâtre dès que possible. Pari gagné donc. On a envie de dire merci. Le théâtre c’est la vie et Molière est éternel.

Le Bourgeois Gentilhomme
Comédie ballet de Molière (1 h 40)
Mise en scène : Jean-Philippe Daguerre
Distribution :
Madame Jourdain : Mariejo Buffon
Dorimène et le maître de philosophie : Séverine Delbosse
Cléonte : David Slovo
Le maître tailleur : Olivier Girard
Monsieur Jourdain : Didier Lafaye
Lucille : Barbara Lamballais
Le maître d’armes : Bruno Degrines
Covielle : Jonathan Pinto-Rocha
Dorante et le maître de musique : Yves Roux
Nicole : Stéphanie Wurtz  

Au Théâtre Michel – 38, rue des Mathurins – 75008 Paris
Locations : 01 42 65 35 02 / billeterieXtheatre-michel.fr
Enfants : 13 euros / Adultes : 23 euros


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal