Menu

Ensaio para uma cartografia : l’épreuve de la domination et la domination de l’épreuve…selon Monica Calle

  • Écrit par Julie Cadilhac

ensaoiPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Sur le plateau, treize femmes, des instruments à cordes et des chaussons de danse. Durant 1h45, ces comédiennes vont s’entraîner avec persévérance et courage à faire ce qu’elles ne savent - ou ne peuvent pas - faire mais qu’elles font tout de même.

Ainsi reprennent-elles sans cesse un pas de danse du Boléro de Ravel avec, en fond sonore les ordres hurlés d’un chef d’orchestre; elles jouent armées de leurs archets une pièce de Bach et...tentent de tenir l’équilibre avec grâce sur la pointe de chaussons de danse. Entièrement nues. Le spectateur observe cette performance éprouvante, perçoit la peine, la résistance, la frustration et la volonté prégnante de toutes d’explorer ses propres limites. Et de manière surprenante, les corps s'effacent peu à peu pour ne laisser en vedette que les regards et les expressions du visage car dans cette épreuve physique et psychologique, la personnalité de chacune se dévoile dans sa manière personnelle de dominer l’épreuve. 

Une expérience « théâtrale » singulière dont on loue d’abord la qualité esthétique. Le travail sur les corps, sculptés par les lumières, est fascinant. Face à toutes ces femmes-notes, on reste hypnotisé.e par la beauté plastique de cette nudité plurielle, diversité chatoyante de peaux, de formes et de tenues. Véritable symphonie charnelle aux dissonances lumineuses. Sueur qui perle, forêt de jambes, triangle de bustes. Matrice originelle. Sacralisation du nu.
ensaioOn applaudit ensuite cet hommage sensible de Mónica Calle au féminin et à ses qualités intrinsèques. Bonheur d’assister à la preuve tangible de la force des femmes. Voilà une démarche féministe revigorante qui n’expose pas un féminin corporellement fragile mais au contraire le démontre comme puissance tonitruante de volonté et de résistance. Satisfaction aussi de voir l’union de ces treize interprètes, leur capacité symbiotique à vibrer ensemble.
Une performance qui nécessite un spectateur "contemplatif", qui laisse l’émotion prendre le temps de le traverser. Face à l’actrice sur pointes, en déséquilibre, il faut sentir dans ses veines toute la hardiesse nécessaire pour supporter cette mise à nu inconfortable. Face au leitmotiv du boléro, percevoir l’importance collective de tenir la ligne. Face aux cordes malmenées, entendre les efforts déployés pour tenter de restituer une ligne mélodique reconnaissable.
Une cartographie au déhanchement et aux regards brillants de détermination dont on se souviendra longtemps. Merci Monica Calle pour ce « chemin d’endurance, de force et de vitalité »!

Je crois au travail artistique en tant que possibilité de rédemption et de transformation.

Monica Calle

Ensaio para uma cartografia
conception et mise en scène : Mónica Calle
assistée de : José Miguel Vitorino
avec treize de ces vingt comédiennes : Ana Água, Brígida Sousa, Carolina Varela, Cleo Tavares, Eufrosina Makengo, Inês Pereira, Inês Vaz, Joana Campelo, Joana de Verona, Lucília Raimundo, Joana Santos, Mafalda Jara, Maria Inês Roque, Marta Félix, Miu Lapin, Mónica Calle, Mónica Garnel, Roxana Lugojan, Sofia Barbeiro, Sofia Dinger, Sofia Vitória
création lumières : José Álvaro Correia
opérateur lumières : Renato Marinho
conception son et musique : Vasco Gomes
production : Sérgio Azevedo
production : Casa Conveniente / Zona Não Vigiada • coproduction Teatro Nacional D. Maria II (Lisbonne 

Dates et lieux des représentations:
- Le 11 décembre 2019 au Théâtre des 13 vents - Montpellier (34) - Tel. +33 (0)4 67 99 25 00

ensaoi

 


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal