Menu

Lettres à Louise Colet : la femme, avenir de l'homme...en quelques lettres inspirées!

  • Écrit par Xavier Paquet

coletPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.fr/ Dans l’intimité feutrée d’un boudoir se déroule sous nos yeux l’intimité plus ou moins feutrée de la liaison entre Gustave Flaubert et Louise Colet.

Une intimité épistolaire qui met en lumière la relation et la correspondance de ces deux jeunes amants : le jeune Flaubert, non connu du public, qui n’a rien publié et vit reclus en Normandie et Louise poétesse parisienne reconnue.

L’histoire raconte la relation qu’ont entretenue les deux artistes de 1846 à 1860, une correspondance riche et fournie dont aujourd’hui il ne reste principalement que les lettres de Flaubert. La différence de ces deux caractères, Louise volubile et sociable ; Gustave renfermé dans l’ascétisme de l’écriture, n’aurait jamais dû les faire s’aimer. Et pourtant dans leurs échanges, on ressent toute la puissance de leur rencontre.

Leur correspondance souligne la complexité de leur histoire : artistique, littéraire, passionnée mais tout aussi tumultueuse et dramatique. Elle alterne proximité sentimentale, distance physique puis amoureuse, abandon, retrouvailles puis pardon : de cette liaison qui se fait et se défait constamment ressort une relation enflammée et cinglante où les échanges caustiques, tendres et parfois tristes sont nombreux.
On y découvre aussi les facettes sombres de Flaubert et permet de découvrir la personnalité d’écorché de l’auteur qui se retranscrira dans son œuvre. Elle symbolise aussi la misogynie d’une époque, l’émergence d’un militantisme féministe et le foisonnement culturel de ce milieu artistique.

La pièce met cela en valeur par une sélection choisie des lettres et par une mise en scène qui oscille entre le fauteuil de lecture et le bureau d’écriture de Louise : un décor soigné et intime qui nous plonge en immersion au cœur de cette relation. La lecture face public rend le spectateur confident des émotions de Louise et installe une grande proximité comme reflet et miroir de son âme.

Le jeu met en lumière la beauté des textes par sa diction, par une « lecture interprétée » qui ponctue d’intentions chaque mot et par une sincérité dans les sentiments ressentis. Par ses nuances et sa sensibilité, la comédienne nous fait ressentir la profondeur du texte et des émotions partagées.

Cette histoire est finalement très actuelle dans les thèmes qu’elle aborde (la passion, la jalousie, le reproche) et dans les sentiments traversés par ces deux âmes tourmentées. Louise Colet apparait comme la muse ayant inspiré Madame Bovary : elle est surtout celle qui a perçu le génie de Flaubert et l’a encouragé à se consacrer à l’écriture.
La femme, avenir de l’homme : ce message-là est encore plus actuel !

Lettres à Louise Colet
d'après Gustave Flaubert
Auteur : d'après Gustave Flaubert 
Avec Marie-Stéphanie Sutter

Dates et lieux des représentations

- Jusqu’au 23 décembre 2018 au Théâtre de Nesle ( 8 rue de Nesle, 75006 Paris)


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal