Menu

La cuisine d'Elvis : une comédie sociale aussi intimiste qu'impertinente

  • Écrit par Edith Huguet

ElvisPar Edith Huguet - Lagrandeparade.fr/ La cuisine d'Elvis est une comédie sociale écrite par l'auteur anglais Lee Hall , qui a notamment signé le scénario de "Billy Elliott" et de "Cheval de guerre". Une écriture délicate mais efficace et percutanteIntimiste, impertinente et empreinte d'humour destructeur, cette pièce bouscule la pensée unique et réductrice sur les choses et les gens.

Pierre Maillet dirige cette mise en scène imaginaire avec une grande maitrise, la ponctuant de respirations musicales Rock'n Roll qui allègent le réalisme glauque de ce vaudeville tragique.

Le décor en deux niveaux est aussi simple qu'astucieux. Au premier plan, la cuisine ouverte va nous livrer les ingrédients secrets et fous d'une enfant de quatorze ans nommée Jill qui se passionne pour l'art culinaire. Une adolescente qui, derrière ses fourneaux, nous narre un conte désenchanté. Ne trouvant pas sa place dans sa famille déstructurée, dépourvue d'illusions, elle a choisi de rédiger un mémoire sur la philosophie de la nourriture au travers duquel elle réflechit au pourquoi de l'existence. Fragile, boulimique, colèrique et révoltée, elle a les espoirs et les rêves d'une fille de son âge. Au deuxième plan, un espace de vie multi-usages desservi par un monte-charge ascenseur où se joue la rencontre de trop qui va bousculer cette famille déjà trés perturbée...

Stuart, superviseur de pâtisseries, jeune et bien fait, plutôt naif et peu cultivé, va être l'amant de trop de Victoria. Victoria (Mam) professeur d'anglais, c'est la mère du trio familial. Personnage ambigu et anorexique, génitrice perdue et nymphomane que l'alcool grise . Elle veut avant tout jouir de la vie pour se sentir en vie. Le père (Dad) est un admirateur et sosie d'Elvis : c'était son métier avant l'accident qui l'a condamné au fauteuil roulant. Inconscient (d'apparence), caché derrière ses lunettes noires du King, chez lui la vie se manifeste par des érections toujours présentes. Et lorsqu'il se souvient, il sort de ce corps inerte pour redevenir un Elvis déjanté, burlesque à souhait, qui nous sert un répertoire nostalgique de ce temps passé jubilatoire.

MailletUne ambiance surfant entre l'hilarité (car n'oublions pas que l'on rit ) et l'excès où s'équilibrent humour et attentions délicates. Les comédiens impliqués restituent cette difficultés des êtres à communiquer. Matthieu Cruciani, en séduction, convainq dans le rôle de cet amant déboussolé, tiraillé entre une femme croqueuse d'hommes et une très jeune fille pulpeuse qui s'offrent à lui. Marie Payen s'avère déroutante dans ce rôle de femme frustrée qui frôle la névrose, en conflit permanent avec ses sentiments. Pierre Maillet interprète les tubes d'Elvis d'une voix juste, apparaissant sous les traits d'un King"unfashionable" , mettant toute son energie dans l'interprétation mais le renvoyant cependant à son triste destin. Et puis...il y a Cécile Bournay : ETONNANTE ! Elle traduit à merveille le mal qu'a Jill à se construire, sa difficulté à communiquer. Elle est touchante et vraie. Elle nous fait ressentir profondément les émotions de cette adolescente, ses espoirs et sa quête du bonheur.

L'être humain déborde de ressources. L'important c'est de rechercher sa vérité. Une fin heureuse et salvatrice vient nous cueillir , nous surprendre : " La vie c'est un truc bizarre non?"

La cuisine d’Elvis
De : Lee Hall
Mise en scène et interprétation : Pierre Maillet
Et avec : Cécile Bournay, Matthieu Cruciani, Marie Payen
Traduction : Louis-Charles Sirjacq, Frédérique Revuz
Collaboration artistique : Émilie Capliez
Scénographie : Marc Lainé
Costumes : Zouzou Leyens
Lumières : Bruno Marsol assisté de : Lucie Cardinal
Son : Pierre Routin
Collaboration musicale : Howard Hughes, Ben Lupus, Billy Jet Pilot
Habillage et maquillage : Emmanuelle Thomas
Régie générale : Patrick Le Joncourt
Coiffure, maquillage et postiche : Cécile Kretschmar
Réalisation des costumes : Ouria Dahmani-Khouhli
Construction du décor : ateliers de La Comédie de Saint-Étienne
Crédit-photo : Sonia Barcet

Dates et lieux de représentations: 
- Du mar. 18/04/17 au jeu. 20/04/17 au Théâtre de Nîmes - Tel. +33 (0)4 66 36 65 10


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal