Menu

Irie Jahzz : un collectif d’artistes aux univers variés qui propose une vraie vision du monde

  • Écrit par Bruno Paternot

Irie JahzzPar Bruno Paternot - Lagrandeparade.fr/ Le groupe Montpelliérain Irie Jahzz a rempli la salle et séduit le public du Jam pour Halloween. Ce " backing band " de reggae jazz est composé d'un batteur, un bassiste, un guitariste, un pianiste, deux saxophonistes (alto et ténor), d'un trompettiste et d'un tromboniste. Cette grosse formation - on est en effet loin du trio régulier que la crise impose comme set « important » face au duo ou au solo - explore un reggae aux accents jazz qui se nourrit de diverses influences, des Wailers à Leroy Horsemouth Wallace.

Irie Jahzz c’est surtout des productions scéniques sur lesquelles s’invite un collectif d’artistes aux univers variés: Pitch Up et son flow raggamuffin, le soulman Louis Midlet, Djool au jazz propre sur lui. Le groupe nous emmène dans la maison de Thomas O'Malley : ça danse, ça chante, ça swing à tous les étages jusqu'à en faire péter le plafond. La musique fait son flow dans tous les rivières musicales : du reggae à l'arabo-andalouse, des jazzs -du Gipsy à Gillespie- mais évite de se transformer en rive boueuse. Le confluent de toutes ces influences et affluences pourrait donner un gloubiboulga de world music, il n'en est rien. Plus qu'une musique mondialiste, il s'agit bien ici d'une musique au style particulier. C'est peut-être encore ce qu'il reste à creuser afin que le style en devienne même personnel, que cette musique soit inclassable tant elle serait unique en son genre. Le groupe est « né » sur la scène de l'Antirouille en 2012, il a encore bien le temps de se forger, de pousser, d'avancer ! Le fait de se tourner régulièrement vers la dissonance, vers une instrumentation un peu crade mais qui propose une vraie vision du monde, vers une anti-séduction, donne confiance en l'avenir de ce groupe qui ne se laisse pas bercer par la facilité. Cette bande de mecs transmet une belle énergie au public, dans un concert smoothy de musicshake bien lactée.
Pour une partie du concert, il s'adjoignent l'aide de trois chanteurs. Si Pitch Up joue d'une séduction un peu facile pour pallier un manque d'articulation -quel dommage avec tes qualités vocales pareilles !–, si Djool fait le job sans sortir de l’archétype du chanteur séduisant, Louis Midlet allie à un timbre veloutée et enivrant, une certaine sécheresse qui claque tout en proposant un chant très soul qui, comme son nom l'indique, parle à l'âme.

Un extrait musical :

https://soundcloud.com/iriejahzz

Irie Jahzz
Alexunder (clavier) ;
Lord Kwarl (drumer) ;
Melow Brothers (Sam: bass & Clément : guitare);
Loïc (saxophone ténor)
Hugues Lehembre (saxophone alto)
Corentin Lehembre (trompette) ;
Samy Khalfoune (trombone) ;
Pitch Up, Louis & Djools (Chant)

Crédit-photo : PHX 8638 : www.phenix photographie.com


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal