Menu

Six pieds sur terre : la Cie Lapsus et sa modernité rétro

  • Écrit par Bruno Paternot

LapsusPar Bruno Paternot - Lagrandeparade.fr/ La compagnie Lapsus devait initialement venir la saison passée au théâtre Jean Vilar. Mais celui-ci, noyé sous les inondations, a été obligé de décaler d’un an la venue de la jeune compagnie de cirque, formée en 2010 par six jeunes délurés de la scène. Comme on le sait, les spectacles de cirque maturent et progressent avec le temps. C'est donc un spectacle au plus haut et bien rôdé que le public montpelliiérain a eu le plaisir de découvrir enfin.

Balais, cagettes, guindes. Cuir et bois. L’univers du spectacle, sa forme et son ambiance passent par une scénographie en matières nobles. C’est un spectacle qui sent la sciure et la farine, qui respire le naturel sans pour autant sentir le bon temps d’avant. La compagnie Lapsus joue sur une esthétique « retour à l’époque » sans faire de passéisme. A l’opposé des troupes internationales qui plongent le cirque dans les matières plastiques et synthétiques, à l’encontre des cirques à l’ancienne qui se figent dans le passé, ils réussissent ce tour de force d’encastrer la tradition dans le présent, d’imposer une modernité du rétro, d’offrir un contemporain traditionnel.   

Ses six jeunes font troupe. Ils se regroupent en cercle, en arène, en équipe. Même si la compagnie est récente, cela fait près de quinze ans qu’ils évoluent ensemble et cette fidélité se voit sur scène. Sur scène, ils jouent d’un même son, d’un même souffle, d’une même corde dans les diverses scènes de la vie quotidienne : manger, écouter la radio, se chamailler… On saluera avant tout la gestion du rythme général, de l’organisation globale y compris dans l’incertain qu’impose le cirque. Que les numéros soient réussis ou demandent à être refaits, peut importe, le spectacle avance dans un tempo andante cantabile qui capte l’assemblée des spectateurs, que ce soit en représentations scolaires ou tout public.  

 « Le vide, ça ne se partage pas », dit un des artistes, mais la sensation du vide oui, ça se partage, tout autant que la sensation du plein, de la plénitude aussi. On sort de ce spectacle avec des ailes et le sourire au cœur. Ils n’hésitent pas à être de mauvais élèves, ils ont la connerie pour eux et la pièce s’avère réjouissante et drolatique, malgré le drone sécuritaire qui engendre la destruction, ça déconstruit pour se reconstruire. C’est la base de l’art mais ça fonctionne. Ce club des six n’hésite pas à reprendre les fondements du cirque, sans chercher l’innovation à tout prix, sans chercher la performance coûte que coûte. Ca a l’air simple, si simple. Ce qui importe, c’est ce que ça raconte, de l’humain, de sa capacité toujours renouvelée à détruire, à mettre en pièce. Et voilà que, sur un tas de décombres, naît une œuvre d’art. C’est beau comme un champ de ruine.   

La dernière séquence met en pratique, en image et en concret l’expression « marcher sur des œufs »… mais, avec un monocycle. A force de slalomer entre les coquilles, on se doute bien de la chute de la scène : les œufs vont s’en prendre plein la coquille. Mais, la destruction n’en reste pas à la simple blague. En enregistrant en live les bruits (roue, coquille, respiration…) et en le remixant, la destruction devient création sonore. Sublime, en toute simplicité. Ça finit sur le décor en fusion : la création plastique délassée des oripeaux de l’égo.

Six pieds sur terre
Au plateau
Julien AMIOT . Porteur
Rémy BÉNARD . Acrobate
Vincent BONNEFOI . Porteur
Stéphane FILLION . Jongleur
Jonathan GAGNEUX . Monocycliste, voltigeur, équilibriste
Gwenaëlle TRAONOUEZ . Voltigeuse
Mise en scène: Johan LESCOP
Aide à la dramaturgie: Eric DURNEZ
Régie générale, création lumière: Matthieu SAMPIC
Création sonore et visuelle : Marek Hunhap www.marekhunhap.com

Dates des représentations:

- 3,4,5 décembre 2015 au Théâtre Jean Vilar ( Montpellier)

- 15 décembre 2015 au Centre Culturel Albert Camus - Issoudun, France
- 23 janvier 2016- Maison du savoir - Saint-Laurent de Neste, France
- 31 janvier 2016 - Théâtre des Bergeries - Noisy-Le-Sec, France
- 12 mars 2016 - Ecole de cirque flic - Turin, Italie
- 9 avril 2016 - Grau Du Roi, France ( 34)
- 17 avril 2016 - Centro Cultural Terrassa - Barcelona, Espagne
- 21 avril 2016 Scène Nationale - Dieppe, France
- 18 au 20 mai 2016 - Théâtre Jean Arp - Clamart, France

[bt_youtube url="https://www.youtube.com/watch?v=lKTXdV3jP5A" width="600" height="400" responsive="yes" autoplay="no"][/bt_youtube]


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal