Menu

Angoulême 2016 : Omelette, Momok, Mune, Jean-Christophe Menu et son avatar à l’éternel pull rayé

  • Écrit par Julie Cadilhac

JCMPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Voilà une exposition qui ne mâche pas ses mots et n’oublie pas l’humour, même s’il faut l’apprécier décalé et incisif pour jouir pleinement de l’univers de l’auteur.  Jean-Christophe Menu est un auteur spécialisé dans la bande dessinée alternative qui a co-fondé la maison d'édition L'Association en 1990 et fondé en 2012 L'Apocalypse.

L’édition du FIBD 2016 proposait de redécouvrir le travail du démiurge de « Livret de  phamille », « Chroquettes », « Nunc est bibendum » ou encore « Les contes de la Mune ». L’occasion de se marrer devant les (més)aventures de la pauvre Omelette qui n’arrive pas à pondre correctement ou de Mune, « cette mêleuse de pas ses oignons » ( encore avec un i, oignon!) qui donne des conseils avisés à ses benêts de rois-mages. D’admirer la précision du trait et l’originalité des mises en page où l’éclatement du découpage classique offre de multiples possibilités de jouer avec les mots et les dessins. « Quand on en a marre de rêver tout le temps de la même chose, on supprime les cases »…Si l’on prend le temps de s’attarder sur les planches originales exposées, non seulement l’on est surpris par la qualité des crayonnés et par la maîtrise de l’encre de chine mais également par l’intelligence du propos. Lisez donc les quelques planches présentées de son "Mémoire de maîtrise" ou encore de son excellent "Cours de bande-dessinée". Découvrez son « Hatshepsout Blues - 1988 » évoquant les attentats du Luxor de l’année précédente ou son « lipogramme », tatouages du dessinateur. Oui, vous en avez encore l’occasion puisque l’exposition est prolongée jusqu’à la fin du mois de février...

Jean-Christophe Menu est également à l’honneur dans « Les écritures du moi » , une série de documentaires de « Phylactère, une histoire de la bande dessinée ». On y explique avec dessins et planches à l’appui que s’il n’y a «pas d’homogénéité dans le style » chez J.C.Menu, c’est pour exprimer «  un moi divisé » car l’auteur y poursuit le concept nommé par Alfred Jarry «  ego-archéologie » . Avec auto-dérision, « une silhouette clairement identifiable entre toutes » et un « sempiternel pull rayé », il « se représente même, une fois, tel qu’un archéologue pourrait le découvrir. Un squelette serrant son carton à dessins. » Dans l’exposition à l’Hôtel Saint-Simon d'Angoulême, on lit ainsi une petite phrase révélatrice «  L’autobiographie, ça ne se fait pas à la légère. C’est tout sur la table ou rien. Alors bien sûr, c’est un peu dangereux ». Dangereux oui, mais passionnant quand c’est un auteur de talent qui s’y colle.

Un artiste dont on aurait tort de passer à côté, même si l’on n’est pas amateur de bande-dessinée alternative!

JEAN-CHRISTOPHE MENU / Hôtel Saint-Simon / Du 28 janvier au 28 février 2016 - Production : 9eArt+ / Commissariat et scénographie : Jean-Christophe Menu

Phylactère, une histoire de la bande dessinée

Collection documentaire autour de l'histoire de la bande dessinée. Conçue par Thierry Groensteen, elle est dirigée et co-réalisée par Marc Faye et Christophe Camoirano.


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal