Menu

La dernière tentation : un roman fantastique, ésotérique et prophétique

  • Écrit par Catherine Verne

La dernière tentationPar Catherine Verne - Lagrandeparade.fr/ Fantastique de par sa dimension ésotérique qui emprunte beaucoup au discours prophétique, ce roman mêle aux destins angéliques le quotidien de personnages ordinaires déjà présentés dans le premier volet de la trilogie de l'Ordre des Sanguinistes. Ici, la maman de l'héroïne Hannah Vogel, Rebecca Cantrell, unit son imaginaire au talent de James Rollins, auteur réputé pour ses thrillers parus chez Fleuve Editions.

Tous deux nous livrent sans pitié à une "dernière tentation" qu'on a envie de qualifier de "totale" car impliquant le lecteur corps et âme. L'âme humaine y est en effet menacée, suscitant l'appétit de forces maléfiques déchainées et le roman y sensibilise le lecteur en excitant aussi tous ses sens: voilà un livre odorant, qui sent le sang chaud ruisselant aux gorges tendres, la crinière de cheval au galop emballé, le vin vieilli en tonneau... Voilà une histoire sonore, où claquent les ailes larges des anges, les bons et les déchus, et celles de minuscules papillons magiques, un roman où retentissent cris et coups de feu, messes basses et hurlements bestiaux... Visuel, c'est un univers où les mouvements sont telluriques et vastes mais où le regard s'aiguise aussi bien en focus sur la danse de crocs fendant l'air comme des sabres; des couleurs y éclatent, rouge sombre comme l'hémoglobine, chahutant le violet cardinal des robes d'église et le noir de la nuit quand sortent d'outre-tombe les vampires. Il s'adresse aussi au sens du goût, tant on s'y pourlèche les babines du sang nouveau qui jaillit à la morsure de baisers voluptueux, quand on n'y déguste pas du vin italien et le sang du Christ. Sensuel, c'est un livre où la vie palpite à fleur de peau et partout, sans cesse harcelée par la mort qui rôde, chair nue, grâce féminine, regard de braise, montée du désir rapprochant les héros... Tactile enfin s'avère presque ce livre, car on y vibre en corps à corps, d'une espèce à une autre, des morts aux vivants, sueur contre sang, cuir contre peau, pelage contre armure...
Totale, "la dernière tentation" est aussi planétaire et globale: d'une part, la géographie de l'aventure sillonne un périmètre reliant la péninsule italienne à l'Arctique et agite une Terre prise de tremblements et d'éruptions violentes. D'autre part, elle convoque l'Histoire autour d'une héroïne archéologue de métier et de quelques créatures immortelles traversant la Russie de Raspoutine comme les catacombes romaines, de sorte à conjuguer le présent meurtrier au passé chrétien pour un salut à venir. On dirait qu'elle ne laisse rien en dehors d'elle-même, articulant berceau de l'humanité et apocalypse sur un axe ardent.
En un mot, comme en trois, le titre est donc annonciateur. Bonne chance pour résister à cette tentation-là! Au fond, la seule chose qu'on regretterait, c'est que cela puisse être véritablement la dernière de ce duo expert en thriller fantastique que forment James Rollins et Rebecca Cantrell. La parution d'un troisième et dernier tome est prévue pour 2016.

Le dernière tentation
Auteurs: James Rollins et Rebecca Cantrell
Traduction: Leslie Boitelle
Editeur: Fleuve Noir
Prix :21,90 euros

Parution: 12 novembre 2015


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal