Menu

Elysée Academy : Politique (non) fiction

  • Écrit par Guillaume Chérel

ElyseePar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.fr/  Pour les plus jeunes, rappelons que Bruno Masure fut le présentateur du JT de TF1 puis de France 2 dans les années 90. Homme-tronc connu pour son humour incisif, il est le chaînon manquant entre Yves Mourousi et PPDA. Mais n’oublions pas feu Bernard Rapp, bon écrivain (qui anima l’Assiette Anglaise) et Hervé Claude, qui écrit aussi d’excellents polars. Bref, après sa carrière de journaliste vedette, très « vu-à-la-télé », Bruno s’est mis à l’ombre pour écrire de nombreux ouvrages, dont "Enquête sur mon assassinat", "Le journal d’une curée de campagne", "La Télé rend définitivement fou !", tous parus chez Chiflet&Cie.

 

Le voilà revenu avec une idée a priori loufoque. Mais laissons la parole à Michel Sapin, s’adressant à François Hollande (extrait de son roman : Élysée Academy) : « Je te propose de faire le grand saut institutionnel : mettre au rencart l’élection présidentielle telle que nous la pratiquons depuis 1965 et la remplacer par une sorte de jeu télévisé ! Enfin, pas vraiment un jeu, disons un concours sous l’oeil des caméras. [...] On réunirait les différents candidats dans une sorte de loft plusieurs jours d’affilée et, à la fin, les électeurs téléspectateurs voteraient depuis leur canapé. [...] Finis les meetings coûteux, les bagarres entre colleurs d’affiches et les préaux d’école poussiéreux ! Chaque citoyen inscrit sur les listes électorales recevrait un code personnel sécurisé pour voter depuis son ordinateur ou avec son portable. Et peut-être que notre belle jeunesse qui s’abstient de plus en plus massivement s’intéressera à nouveau à la politique ? ».
Et bien figurez-vous qu’en Mongolie le peuple a déjà été consulté par SMS et que les primaires, de la droite et de la gauche, sont devenus des shows médiatiques relevant parfois davantage de la société  du spectacle et de Koh Lanta que du débat d’idées. Donc l’élection présidentielle devenue la plus grande émission de téléréalité jamais imaginée, ce n’est pas si irréaliste que cela en a l’air. Car François Hollande accepte l’idée de Sapin et propose de remplacer l’élection du chef de l’État au suffrage universel par un simple vote sur Internet, ou Smartphone, à l’issue d’un show télévisé. Une réforme stupéfiante qui sera votée après de multiples soubresauts politiques et médiatiques. Mais quels candidats retenir ? Quelle chaîne aura le privilège de diffuser Élysée Academy, ce programme hors-norme abolissant définitivement la frontière politique-spectacle ? Avec quel animateur ? En pleine période électorale, le sujet est sur toutes les lèvres et les affrontements sont sans merci… Chaque jour, les onze candidats sélectionnés vont faire valoir leurs programmes au « confessionnal ». Mais, forcés à cohabiter dans ce huis clos sous l’oeil des caméras, ils ne pourront rien dissimuler de leurs véritables personnalités. Ça c’est l’argumentaire adressé à la presse littéraire. Evidemment, il s’agit d’une satire mais justement. Sans le prendre trop au sérieux, Bruno Masure en dit long sur notre époque qui vient de voir le peuple américain élire un animateur de téléréalité. Le lecteur amusé, à l’instar du regard attentif des Français dans le livre, mi-moqueur, mi-consterné de son auteur, a de quoi s’interroger sur les ambitions de l’Homo-politicus du XXIe siècle, et sur la « peopolisation » de cette agora politique où le paraître prend de plus en plus le pas sur le fond.

Elysée Academy, de Bruno Masure, 192 p, 15 €, Hugo & Cie.


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal