Menu

Les voyageurs du crime : un Cluedo sur les planches fort réjouissant

  • Écrit par Xavier Paquet

voyageurs du crimePar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ La guerre civile gronde en Turquie dans cette année 1908 mais rien ne semble pouvoir troubler la quiétude à l’intérieur de l’Express d’Orient, train mythique ancêtre de l’Orient Express, dont les riches passagers s’émeuvent à peine de quitter le territoire ottoman si rapidement.

Dans ce cadre feutré, deux personnes pourtant expriment leur inquiétude : Arthur Conan Doyle, le père de Sherlock Holmes, et Georges Shaw ; montés en cours de route pour rejoindre leur ami Bram Stoker, l’auteur de Dracula. A peine retrouvés, les trois compères sont surpris par un fait étonnant : Miss Miller, jeune passagère, clame que sa mère a disparu après son repas et reste introuvable dans le train. Débute alors une longue nuit d’enquêtes, de crimes et de mystères pour débusquer le coupable. Ils sont rejoints dans leur compartiment par Antoine, employé de service tout à l’attention de ses fortunés clients, Souline, joueur d’échec à l’allure raspoutinienne, Mme Mead, préceptrice anglaise aux manières pincées, ainsi que Miss Cartmoor, célèbre actrice surnommée « la Sarah Bernhardt de Buffalo » mais que personne ne connaît. Tout le monde est là pour ce huit clos où les interrogatoires vont se succéder et les rebondissements s’enchaîner, rendant l’affaire plus délicate que prévu pour Doyle qui retrouve l’envie et l’énergie de mener ce combat.

Le titre peut paraître glaçant mais ne nous y trompons pas, la pièce est belle et c'est bien une comédie qui alterne entre les codes comiques et le style polar : une narration qui apporte de la dramaturgie et une succession de péripéties et de rencontres qui donnent le rythme. Le rythme justement aurait gagné à être plus linéaire, le milieu de la pièce plus mou casse un peu l’énergie installée dès le début de la pièce et que l’on retrouve pour le dénouement final d’une grande intensité.

L’action reste malgré tout fluide avec la touche donnée à chaque personnage et à l’intelligence du texte aux répliques incisives et ciselées : chaque comédien apporte une tonalité truculente à son personnage entre mordant, grinçant et ironie. Cette hétérogénéité de styles donne beaucoup de relief à l’ensemble et apporte du comique de situation, en plus de dialogues percutants.

Pour sublimer l’ensemble, une mention spéciale à la scénographie qui immerge complètement le spectateur dans l’ambiance de l’Express d’Orient. La reconstitution d’un wagon-salon, avec ses banquettes et rideaux rouges, son parquet, ses portes bagages, donne le cachet cossu et le luxe d’antan de ce train.

Pour guider également la structure narrative et la temporalité de l’histoire, une vidéo projette sur la fenêtre les paysages qui défilent entre ombre et lumière. En fond sonore, le bruit continu du train qui roule habille parfaitement l’atmosphère tandis que quelques musiques de fin de scène renforcent l’ambiance énigmatique.

Ce Cluedo grandeur nature vous séduira par sa vivacité, son humour et sa capacité à rebondir au fur et à mesure que les secrets des uns et des autres se révèlent. Qui sera le coupable ? Le crime est-il parfait ? En voiture pour le découvrir !

Les voyageurs du crime
Auteur : Julien Lefebvre
Avec Stéphanie Bassibey, Marjorie Dubus, Céline Duhamel, Pierre-Arnaud Juin, Ludovic Laroche, Etienne Launay, Jérôme Paquatte, Nicolas Saint-Georges
Metteur en scène : Jean-Laurent silvi

Dates et lieux des représentations:
- Jusqu’au 18 décembre 2022 - Le Splendid ( 48 Rue du Faubourg Saint Martin, 75010 Paris)
- Le 19 mai 2023 - Espace Paul Valéry ( 72/74 avenue Ardouin, 94420 Le Plessis Trévise)

 


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal