Menu

Lorsque Françoise paraît : une belle traversée théâtrale jusqu’aux origines de la pensée doltoienne

  • Écrit par Xavier Paquet

lfpPar Xavier Paquet - Lagrandeparade.com/ Lorsque l’enfant paraît, Françoise Dolto n’est jamais loin. La psychanalyste influence encore aujourd’hui l’éducation des enfants et le rôle de leurs parents et sa pensée continue de diffuser dans la société. Mais comment est-elle arrivée à vouloir devenir médecin d’éducation ? Elle, l’amoureuse des mots et des enfants, ne pouvait trouver sa vocation que dans les maux de sa propre enfance.

Famille catholique pratiquante, famille nombreuse, mère autoritaire et conservatrice, père plus tolérant et ouvert. La première épreuve, l’annonce de la mort du grand père : Françoise ne se reconnaît pas dans la dureté de sa mère, elle est curieuse, pose des questions, s’intéresse, cherche à comprendre et à repousser son imaginaire. Jusqu’à la mort de sa sœur ainée, Jacqueline, modèle d’amour et de qualités pour sa mère, et une phrase si cruelle pour un enfant : « j’aurais préféré que ce soit toi qui meures ».

Françoise Dolto s’est construite face à cette dureté, face à cette absence de sentiments et de considération maternels, dans ce manque d’amour et d’attention. Elle y a développé rapidement son imagination, dans ses dialogues enlevés et drôles avec son BAG (Bon Ange Gardien) toujours présent dans ses pensées, mais aussi l’intérêt pour tout, se questionnant continuellement pour éveiller et s’éveiller différemment.

On suit Françoise dans son évolution, dans les épreuves de sa vie, ses amours et ses peines, son enfance et sa vie d’adulte, et des moments marquants comme ces rencontres, ces passages TV avec Bernard Pivot. Une traversée jusqu’aux origines de la pensée doltoienne avec le prisme du regard de l’enfant, innocent, naïf et pourtant si clairvoyant et juste.

Lorsque Françoise paraît est un petit bijou de théâtre avec un texte vif, inspiré, des répliques soignées, un humour fin, de la délicatesse et de la tendresse. Dans le parcours combatif de Françoise Dolto se succèdent des moments poétiques, de la fantaisie mais aussi des émotions et de l’affection. La mise en scène, sobre et efficace, donne rythme et dynamisme à cette intelligence de texte : un changement de ton, une posture physique, un accessoire, un éclairage nous transportent dans les différentes phases de vie de Dolto et la galerie de personnages qui composent ces vies : les parents, BAG, les amours de sa vie, les enfants qu’elle prendra en charge, la télévision. Les choix sont subtils, les ruptures nettes et réalisées avec perfection et maîtrise, tout est précis et se passe avec une fluidité déconcertante.

françoise paraîtMais sans qualité de jeu ce cheminement dans la vie de Dolto n’aurait pas été abouti. Les trois acteurs mettent peu de temps à nous embarquer dans l’univers : singularité, énergie, présence et puissance.
Et surtout un plaisir fou de jouer ensemble, un sens du partage et de l’altruisme qui transpire sur le plateau, une générosité de tous les instants. Il n’est qu’à voir leurs larmes, réelles et sincères, touchantes, lors des saluts pour comprendre le bonheur qu’ils ont de retrouver ces plaisirs d’une salle pleine et communicative. Le bonheur simple d’un moment partagé, un bonheur enfantin.

Le charme et la magie de Lorsque Françoise paraît résident sans doute dans ce qu’elle vient toucher au plus profond notre âme d’enfant. Cette pièce, comme une bulle poétique et un temps suspendu, nous invitent à garder en nous cette part enfantine qui nous rend si unique. Avec douceur et ironie, cette pièce bouleverse nos sens comme Dolto a bouleversé nos moeurs : elle ne pouvait rêver de plus bel hommage.

Lorsque Françoise paraît

Auteur : Éric Bu
Interprètes / Intervenants
Metteur en scène : Eric Bu
Interprète(s) : Sophie Forte, Christine Gagnepain, Stéphane Giletta
Costumes : J. Allègre
Scénographie : A. Maillé
Lumières : C. Trelluyer
Création sonore : P.-A. Durand
Chorégraphies : F. Houdinière
Assist. mes : S. Bouteiller
Atelier Théâtre ActuelL-R-20-1927
Coproduction : Fiva Productions, Qui Vive ! et Matrioshka Productions
Coréalisation : Théâtre du Balcon

Dates et lieux des représentations:

- Du 7 au 30 juillet au Festival Off Avignon 2021 au Théâtre du Balcon
-  Du 8 septembre au 30 octobre 2021 Au Théâtre Lepic à Paris - du mercredi au samedi à 21h00 - puis à 19h00 à partir du 3 novembre - Les dimanches à 18h00



À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal