Menu

La cité de l’orque : complexe et foisonnant, un roman atypique qui interroge sur l’avenir

  • Écrit par Sylvie Gagnère

la cité de l'orque Par Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Au 22ème siècle, le bouleversement climatique a changé la face de la Terre. Une bonne partie des zones côtières a disparu, New York est tombé, les États-Unis se sont effondrés. Au large des pays plongés dans le chaos ou en voie de désertification, des cités flottantes ont été construites. Elles sont gérées par des actionnaires et abritent des millions de réfugiés, dans des conditions très dures.

Qaanaaq est l’une de ces villes. Un jour, une guerrière inuite arrive, accompagnée d’un ours polaire et suivie par une orque. Qui est-elle ? Pourquoi est-elle venue ? Pour se venger ? Trouver quelqu’un ?

Les premières phrases du roman résonnent avec un souffle épique qui embarque le lecteur. Le scénario tourne autour d’une vengeance familiale dont les tenants et les aboutissements nous sont révélés au fur et à mesure de l’intrigue. La mystérieuse guerrière ne réapparaît réellement qu’à mi-livre, tandis que les chapitres précédents tissent un puzzle complexe, parfois obscur.

Les thèmes traités sont d’une brûlante actualité : changement climatique, sort des migrants, lutte des classes, machinations des puissants capitalistes, révoltes, violence, homosexualité, non-binarité, poids des religions…

Sam J. Miller propose des idées fortes : la maladie des failles, sexuellement transmissible, qui transmet à son porteur les souvenirs de son contaminateur, qui lui-même possédait ceux de celui qui l’a contaminé, en une chaîne sans fin. L’Inuite est la seule survivante d’une tribu génocidée après avoir été l’objet d’expérimentations médicales sur la nanoliaison homme/animal. Un énigmatique podcast « La ville sans plan » ponctue le récit, en apportant une touche mystérieuse et quasi prophétique.

La construction chorale perd un peu parfois le lecteur, tant les relations entre les personnages sont complexifiées, avant que tout ne se remette dans l’ordre et ne se révèle finalement plus simple qu’il n’y paraissait. Le background est très soigné, avec cette cité tentaculaire et glaciale et une société minutieusement décrite. La vision est globale et les liens parfaitement posés : comment le changement climatique accentue la lutte des classes, qui pousse au chaos, qui…

Le roman est foisonnant, quelquefois un peu difficile, il faut accepter de ne pas comprendre où l’auteur veut nous emmener, se laisser porter par cet univers fort et riche, avant que les points ne se relient entre eux, pour tisser une très belle fresque, humaniste et politique.

La cité de l’orque 
Auteur : Sam J. Miller
Éditions : Le Livre de Poche
Collection : Ldp Imaginaire
Parution : 29 septembre 2021
Prix : 8,40 €  


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal