Menu

Punk Samouraï : Ko Machida, maître ès sabre…

  • Écrit par Serge Bressan

honoréPar Serge Bressan - Lagrandeparade.com/ Ce jour, il fait grand beau. Kakari Jûnoshin, un samouraï errant et au chômage (donc, sans maître) boit un bol de thé. On est dans le fief de Kuroae.

Un père, la soixantaine, et sa fille (« 17 ans, 18 ans, jolie figure ») se sont posés sur une pierre, près de la maison de thé. On lit : « Père invalide, fille aveugle. Sans doute la misère de leur situation les avait-elle mis sur le chemin de ce pèlerinage ». Soudain, le samouraï errant se pointe devant les deux, « le samouraï errant dégaina un grand sabre plus vite que ne peut suivre l’œil et- scouic- découpe le vieil homme parallèlement à sa bretelle de vêtement de pèlerin, de l’épaule droite à la hanche opposée »… Début de « Punk Samouraï », le troisième roman du Japonais Ko Machida traduit en VF après « Tribulations avec mon singe » (2003) et « Charivari » (2004)- un Machida qui a aussi été chanteur de groupes punk et acteur chez Nobuhiro Suwa pour « H Story ». Très vite, il est devenu un auteur parmi les plus singuliers des lettres japonaises- et avec lui, pas de problème, ça déménage, entre épique et fantastique, avec une écriture furieusement libre, avec un style débordant autant d’absurde que d’anachronismes, ça balance entre l’historique et le fantastique ! Dans cette fable en apparence médiévale, entre en scène un autre samouraï, rétribué lui par le seigneur du lieu, qui demande à l’errant ce qui l’a pris. Ce dernier se lance dans une explication totalement improvisée- c’est le temps d’un complot organisé par la très mystérieuse secte des « secoueurs de ventre » (que l’on appelle aussi les « agitateurs de l'épigastre ») dont la théorie du salut du monde n’est envisageable que par l’excrétion des fidèles hors du ténia-monde, responsable du désordre social et politique. Et, peur de rien, le samouraï errant va proposer au maître des lieux ses services pour sauver le pouvoir. Il va y avoir problème quand la légende improvisée par le samouraï errant va commencer à exister. Et voilà comment « Punk Samouraï » est un des livres les plus échevelés du moment… Chez Ko Machida- une des stars des lettres japonaises contemporaines et grand maître du nonsense qui n’hésite à mettre en scène même l’immense Frank Zappa (1940- 1993), il y a du Borges et du Calvino. Et aussi du Sid Vicious. Banzai !


Punk Samouraï
Auteur : Ko Machida
Traduction : Patrick Honnoré
Editions : Actes Sud
Parution : 3 mars 2021
Prix : 23 €

Or, en l’occurrence il s’agissait bien d’un problème de choux à la crème glacée. Cela tourna au vinaigre et fit quelque bruit à tous les étages du château, avant que les instances supérieures n’intervinssent pour signifier à un certain nombre de samouraïs très respectables de s’ouvrir le ventre, à un certain nombre d’autres d’être relégués en leurs demeures, et à pauvre Hema d’avoir la tête rasée pour devenir bonzesse. Le temps passa là-dessus, nos deux comparses entrèrent dans la haute administration du domaine…

 


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal