Menu

La République du Bonheur : la magie littéraire d’OGAWA Ito

  • Écrit par Félix Brun

Ogawa itoPar Félix Brun - Lagrandeparade.com/ Hatoko est bien installé dans la papèterie TSUBAKI, et prospère son activité d’écrivain public et de calligraphie. Elle vient de se marier avec Mitsurô papa d’une charmante fillette Haruna. Elle a imaginé un faire-part original en forme d’avion avec un texte assez atypique :

« Ce printemps, nous sommes devenus une famille
Nous avons pris la mer à trois sur une petite barque
Nous espérons que vos vœux nous accompagneront. »

Mitsurô a ouvert un modeste café. Hatoko est souvent confrontée à des situations insolites, souvent tristes, parfois amusantes : rédiger une lettre d’excuses post mortem à sa veuve en reconnaissant ses erreurs et ses entorses au mariage. De même les circonstances sont ambiguës ; ainsi l’épouse qui demande un courrier de rupture et de demande de divorce alors que quelques jours plus tard le mari sollicite Hatoko pour la réponse… "Bref, j’avais affaire non pas à une guerre par procuration, mais à une bataille par écrivain interposé. Visiblement, je m’étais laissé embarquer dans une controverse conjugale très compliquée."
IGAWA Ito poursuit l’histoire d’Hatoko et de « La papèterie Tsubaki » avec cette délicatesse, cette magie littéraire, cette alchimie des mots, des métaphores, des dialogues. Le bonheur est une réalité simple, sereine, naturelle, solidaire : "Parce que la vie, ce n’est pas une question de longueur, mais de qualité. Il ne s’agit pas de comparer avec le voisin si on est heureux ou malheureux, mais d’avoir conscience de son propre bonheur."

Un roman subtil, des personnages empathiques, conviviaux, qui abordent sobrement et sincèrement les questions de l’amour, la famille, le partage, où la cuisine et la nature prennent une place prépondérante. Le temps semble suspendu, posé dans l’existence de cette famille recomposée, marquée par les affres de la vie. 

Plutôt que de rechercher ce qu’on a perdu, mieux vaut prendre soin de ce qui nous reste.

Un ouvrage lumineux, un très bon moment de lecture, un enchantement d’écriture.

La République du Bonheur
Auteure : OGAWA Ito
Traduction : traduit du japonais par Myriam Dartois-Ako
Editions : Picquier
Date de parution : 20 août 2020
Prix/ 19€


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal