Menu

Titans : l’hypnotisante parenthèse performée d’Euripides Laskaridis

  • Écrit par Julie Cadilhac

TitansPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ On lit dans la feuille de salle « "Titans" rend hommage à toutes les tentatives, personnelles ou collectives, qui se sont soldées par un échec, à personnifier un archétype parfait, un être sans fêlure, un monde immaculé ». Et un peu avant des questions : « Qu’y-a-t-il entre ces manières d’exister auxquelles nous aspirons et la réalité dans toute sa brutalité? Comment qualifier cet espace entre l’idéal et le réel? Serait-ce de la faiblesse humaine? Un humble rappel de notre mortalité et des limites de l’espèce humaine? Ou encore l’échec titanesque d’une éthique établie? »
On y entre immédiatement dans un monde en suspension, en déséquilibre permanent jubilatoire. Un monde de l’oxymore où le trivial et le sublime se côtoient sans cesse pour le meilleur, pour le pire et pour l’hybris. A mi-chemin entre le show de cabaret et la performance plastique, Euripides Laskaridis et Dimitris Matsoukas nous plongent dans un no reality’s land où deux créatures à physionomie humaine s’adonnent à des activités dont la banalité bascule toujours très vite dans l’imaginaire délirant. Empreints d’humanité et de fragilités intrinsèques, les actes de ces personnages les transforment souvent, malgré eux, en titans dont on sent bien qu’ils ne maîtrisent pas toute la puissance et l’immensité que leur confère ce statut.
En compagnie d’une diva transformiste au ventre rond et aux collants roses grotesques et d’une silhouette taciturne au visage pris dans un filet, s’enchaînent des minutes décrochées où le spectateur se demande s’il n’a pas pris un aller pour la lune.

"Titans". Histoire(s) sans parole aux tableaux fantasmagoriques mémorables. Ombre furtive d’une main glissant sur un néon en éclats, ballet avec scie, balançoire hallucinée et lune-pendentif, douche de lumière aux pudeurs exotiques, fleurs poussant à la chaleur des sèche-cheveux, seins que l’on offre en confession, porte des Enfers, roue lumineuse hypnotique…ainsi que toutes les manières de décliner le polystyrène, en nuage, en poudre de neige ou en bouchées à grignoter.

Euripides Laskaridis est non seulement un interprète au visage remarquablement expressif et qui exploite sa voix dans des tessitures de possibilités épatantes, mais aussi le concepteur génial d’un songe éveillé. Dans la suspension d'une nuit fantasmée, aidé d’un travail louable des lumières qui sont littéralement sculptées, il offre une petite chose à grignoter au rire diablotin exquis… Une nuit où tout semble possible, où les montagnes sont d’or et se saupoudrent de neige, où l’on reste figé dans la banquise, se transforme en titan faisant trembler les montagnes ou en Aphrodite Bernhardt ceinte d’un coquillage-montagne...

"Titans" fascine pour ses trouvailles plastiques, sonores et lumineuses et son travail sur le mouvement des corps. Délicieusement excentrique, totalement délirant, cet objet artistique vivant, grimace outrancière de génie d’une humanité en proie à ses interrogations existentielles, déploie des trésors d’images fantastiques pour nous rappeler que rien n’existe, ne se vit et se meurt sans un peu de chaos.

Titans
Direction, choreographie, scénographie : Euripides Laskaridis
Interprètes : Euripides Laskaridis, Dimitris Matsoukas
Costumes : Angelos Mendis
Musique originale et création sonore : Giorgos Poulios
Design sonore et régie son : Themistocles Pandelopoulos
Installation sonore et régie son : Nikos Kollias, Kostis Pavlopoulos
Création lumière : Eliza Alexandropoulou
Installation lumières : Konstantinos Margkas, Giorgos Melissaropoulos
Conseil dramaturgique : Alexandros Mistriotis
Collaborateurs artistiques : Drosos Skotis, Diogenis Skaltsas, Thanos Lekkas, Nikos Dragonas
Aide à la conception : Dimitris Triandafyllou, Paraskevi Lypimenou
Assistante scénographie et réalisation costumes : Ioanna Plessa
Directeur technique : Konstantinos Margkas
Régisseur plateau : Tzela Christopoulou
Stagiaires en production : Samuel Esteves Querido, Lisandra Caires
Coordinatrice de production : Elisabeth Tsouchtidi
Directrice de production : Maria Dourou
En collaboration avec : EdM Productions and Rial & Eshelman

Production : OSMOSIS
Coproduction : Athens and Epidaurus Festival, Théâtre de la Ville, Eleusis 2021 - capitale européenne de la culture, Festival TransAmériques, Julidans, Megaron - The Athens Concert Hall, Centre Culturel Vila Flor, OSMOSIS Performing Arts Co
Avec le soutien de : O Espaço do Tempo, NEON, Centre Culturel Hellénique, Isadora & Raymond Duncan - Centre de recherche sur la danse
Mécénat d’entreprise : AEGEAN Airlines

Crédit-Photographie 1: Elina Giounanli

Crédit-Photographie 2: Kiki Papadopoulou

Dates et lieux des représentations:
- Le 21 février 2019 au Studio Bagouet - Par/ICI: , en co-accueil avec Montpellier Danse ( 34)

Titans


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal