Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Flavie Fontaine : "Mon but c’est de découvrir des perles, et de les donner à voir pour qu’elles puissent avoir une deuxième vie, dans un théâtre plus grand."

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Théâtre Mis à jour : jeudi 14 novembre 2019 20:22 Affichages : 567

portraitPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.com/ Le 20 septembre 2018, le Théâtre La Flèche a ouvert ses portes au public pour sa première saison théâtrale et musicale, au sein des anciens locaux de l'ancien Théâtre de la Loge, au 77 rue de Charonne. Il se veut un lieu des rencontres, de l'épanouissement artistique, et au croisement de nombreuses disciplines. Un endroit provilégié où des jeunes compagnies pourront côtoyer des professionnels et développer leur projet artistique.

 Son parrain? Pierre Notte! Sa directrice? Flavie Fontaine, qui oeuvre avec pétillance à la vitalité et la convivialité du lieu! D'ailleurs...voici quelques mots de cette dernière!

Si vous deviez dire, d’abord, en quelques mots en quoi votre théâtre va sortir des sentiers battus? Quelle sera son innovation, son originalité intrinsèque?

La programmation est le cœur de La Flèche. Tous les projets y sont choisis minutieusement. Nous favorisons la qualité à la quantité. Et puis surtout, ici, on ne s’installe pas. Mon but c’est de découvrir des perles, et de les donner à voir pour qu’elles puissent avoir une deuxième vie, dans un théâtre plus grand. Comme par exemple pour Hughes Jourdain, avec son seul en scène « Dans ma chambre », qui est prolongé au théâtre du petit Saint Martin.

Pour cette première saison, quelle ligne directrice avez-vous suivie? Ne programmer que des auteurs contemporains? que des jeunes compagnies? Sont-ce uniquement des créations?
La ligne? L’essence du théâtre entre exigence et incarnation
! Et, oui, en effet, les auteurs contemporains sont la priorité, mais je pourrais très bien me laisser séduire par un auteur classique tant que le travail autour (jeu, scénographie, mise en scène…) est innovant et créatif
. Majoritairement nous programmons de jeunes compagnies. Et dans tous les cas des projets n’ayant jamais été exploités ou encore créés. Et si c’est le cas ils devront ne jamais avoir joué à Paris.
 Donc oui des créations… Et j’irais même plus loin en prenant l’exemple des "Membres Fantômes", prolongés cette saison. J’ai proposé à Charlotte Laemmel une carte blanche pour venir jouer à La Flèche. De là sont nés les "Membres Fantômes".

Est-ce la première fois que vous dirigez un théâtre? Quelles vous semblent être les qualités nécessaires pour cette fonction?
Oui, c’est la 1ère fois. Les Qualités nécessaires selon moi? l’organisation, la réactivité, l’opiniâtreté, l’écoute, la curiosité, la distanciation. 


D’ailleurs, quel a été le point de départ de cette aventure? 
J'ai eu envie de me sentir chez moi et d’avoir mon lieu. D’abord pour enseigner, mettre en scène. Et enfin pour accompagner et sublimer les comédiens et leurs projets.

Qu’est-ce qui - et/ou qui- vous a donné envie de diriger La Flèche?
La folie, le challenge, le défi et tous les risques que ça comprend!

Est-ce vous qui avez décidé du nouveau nom de cette structure? Et si oui, qu’est-ce qui se cache derrière ce nom?
Bien sûr. Il s'y cache beaucoup de choses. D’abord j’aime l’objet, et comme je suis une guerrière, il me représente bien. Ensuite une flèche est pointée vers un objectif et fonctionne dans le mouvement avec une direction précise. J’aime que ça avance, que ça fuse. Et enfin le lien avec le théâtre c’est que ça vit et meurt comme lui. Une flèche on la prend et toujours avant de tirer on a ce petit mouvement de recul pour distancier et faire le point sur l’objectif et une fois lancée, soit elle est dans le mille, perdue ou encore cassée. Il faudra en prendre une nouvelle, comme un projet qu’il faudra un moment laisser s’échapper ou bien mourir pour en prendre de nouveaux...

Enfin, si vous deviez nous qualifier en deux adjectifs chacun des spectacles à l’affiche en ce moment, que diriez-vous?
• Le 20 novembre = Intense & Subversif
• Jeunesse = Fougueux & Inventif
• Bien arrivée à Ottawa = Optimiste & Nostalgique
• Sous la peau = Incarné & Sincère (et plus encore, j’ai pas les mots)
• Terminus = Galvanisant & Poétique
• Les membres fantômes = Unique & Intime
• Britney’s dream = Généreux & Décalé
• Les chiens = Festif & Féroce

Le site du théâtre