Menu

Expédition punitive : brûlot cathartique sans filtre

  • Écrit par Nicolas Bodou

punitivePar Nicolas Bodou - Lagrandeparade.com/ Si par hasard, en flânant dans votre librairie à caractère non essentiel, vous tombez sur le dernier livre de Papacito, Expédition punitive, n’en soyez pas troublé. En effet, sa couverture pourrait vous induire en erreur, il ne s’agit nullement des aventures de Saddam Hussein au pays de l'or noir ou d'un coffret DVD rendant hommage aux plus grands briseurs de nuques des années 80. C’est bien un livre, enfin un journal satirique pour être exact !

Malgré l'avertissement indiqué sur la quatrième de couverture, nous nous sommes lancés dans l’expédition punitive…  Mais hélas nous n’étions pas prêts, imaginez-vous que la veille encore nous étions paisiblement en train de déguster un formidable roman de C. Angot, un Macchiato sans gluten à la main, bien dans noss Stans-Smith, non nous n'étions pas prêts ! Agressés par un style outrancier, nous fûmes saisis d'effroi et de stupeur...
Comment peut-on proposer dans un programme scolaire la série des "Justicier" de Charles Branson ?!
Comment peut-on oser se moquer des futurs projets architecturaux de la ville de Paris dans une histoire imaginaire des plus abracadabrantesques? !
Comment un simple rendez-vous pris sur le bon coin en vue d’acquérir un meuble devient une sorte de croisade cathartique…

[bt_quote style="default" width="0"] C’était aussi par refus de céder à la déco de protestant scandinave façon Ikea où tous les meubles sont tellement pâles et plats qu’ils ressemblent à Cosette après une tournante de camionneurs chez les Thénardier.[/bt_quote]

C'est donc tout naturellement qu'à la fin de cette curée littéraire, nous sommes allés nous indigner sur les réseaux sociaux d'un pas ferme et républicain…

Sinon nous pouvons vous raconter les 300 pages d'aventures, les fous-rires, les claques dans la gueule au recoin d'une virgule, l'envie furieuse une fois le livre refermé d'aller le relire avec une bande de copains, attablés avec quelques gorgeons….
Des terrains de rugby du Sud-Ouest au terre de l'Orient, Papacito nous emmène dans sa cavalcade, pour éparpiller certains, rendre hommage aux autres, toujours avec son style et ses anecdotes de vie, comme l'histoire de Goran, le déménageur bulgare "plus proche du cube que du simple bulgare".

Et puis on croise aussi Roger, Etienne, Marcel et les autres, des gueules de terroirs, des gueules de France.

[bt_quote style="default" width="0"]Etienne avait fait la guerre de 14. C'est à dire qu'un beau matin, on l'avait arraché à son petit bout de Garonne pour aller défendre cette République qui lui avait interdit de parler la langue de ses parents. Là, on lui avait appris à étriper son cousin allemand qui, lui aussi, était un brave petit paysan arraché à sa terre par la folie de quelques politiciens qui ne savaient ni vider un lapin ni greffer un noisetier.[/bt_quote]

Sous la prose mordante et les charges furibardes, ce puncher à la gouaille inépuisable continue pour son troisième titre de sculpter son personnage de bretteur littéraire, pour le plus grand bonheur des amateurs de bons mots et de ceux qui, ne pouvant fuir leur époque, la regardent du moins avec un air sarcastique !

[bt_quote style="default" width="0"]Ce livre n’est ni un manifeste politique, ni un tribunal, ni du prêt-à-penser à ingérer sans recul, il est simplement l’Apocalypse que mérite cette époque ! [/bt_quote]

A noter que les Éditions Ring viennent d'ouvrir leur propre librairie à Paris, regroupant les labels ; Ring, Cosmopolis, La mécanique générale et Yuri et Laïka. La librairie comporte également un bar ainsi qu'une galerie d'exposition.
Voici l'adresse : Ringstore, 55 quai des Grands-Augustins, Paris 6.

Expédition punitive 
Auteur : Papacito
Editions : Ring
300 pages
Prix : 18 euros


À propos

Les Categories

Les bonus de Monsieur Loyal