Aujourd'hui, demain, hier : la promenade surréaliste de génie de Roman Muradov

Écrit par Julie Cadilhac Catégorie : Roman graphique Mis à jour : mercredi 14 septembre 2016 16:42 Affichages : 2159

MuradovPar Julie Cadilhac - Lagrandeparade.fr/ Illustrateur et auteur de bande dessinée, Roman Muradov, originaire de Moscou, vit aujourd'hui à San Francisco. Son travail a été publié notamment par le New Yorker, le New York Times, Penguin, Random House, le Washington Post, Vogue, Google...Il a remporté la médaille d'or de la Society of Illustrators en 2014.

"Aujourd'hui, demain, hier" fait l'effet d'une claque esthétique. Un vrai travail d'orfèvre où chaque dessin, chaque mot a été pesé avec sensibilité et justesse. Un tonnerre d'applaudissements d'ailleurs - et d'abord- pour le travail de traduction de Charles Recoursé. Quiconque parcourra cet album sera littéralement ébahi par l'habileté nécessaire pour réussir à exprimer avec fidélité toute la palette des nuances dont fait montre Roman Muradov.

J'attends vos guillemets et ils ne me plaisent pas.

Tenter de résumer de quoi il est question dans cet opus est un exercice aussi périlleux que vain...Roman Muradov aime dans la vie quotidienne " les longues promenades sans but ". Son art restitue avec brio ce goût pour les pérégrinations fantaisistes guidées par le fumet du hasard. Mais pas que. L'excentricité de la forme n'exclue pas la pertinence du propos : oui, le sens est là, tout près. Éminemment philosophique et sociologique. Mais il se devine plutôt qu'il ne s'expose. Ici le lecteur a sa part - délicieuse - de travail à faire. Chaque "histoire" est une percée lumineuse dans notre néocortex. Une explosion de saveurs textuelles où l'on goûte les mots avec le même plaisir que celui des fruits que l'on croquerait en plein soleil, le jus qui dégouline et inonde nos lèvres, la peau de la pêche qui râpe de façon exquise les papilles, le noyau aux aspérités troublantes. La vue s'étourdit de charmes nouveaux, forcée d'être curieuse et investigatrice d'hypothèses. L'entendement se plait des contrastes jouissifs entre les effets de style sophistiqués, un verbe poétique inspiré et l'utilisation de vocabulaire et de réalités triviaux. Grand manitou des suffixes ( " le twittage ", " le twittauteur de l'année"), on adore aussi les manières totalement irrévérencieuses de ce génie du neuvième art vis à vis de la logique et des us narratives. Graphiquement, Roman Muradov ne ressemble à personne : il ne cesse de faire varier les couleurs, les graphismes, les polices...parfois improvise des enjambements de vignettes, jongle du figuratif à l'abstrait.
De " métaphores ( pas si ) bancales" en plongées vertigineuses dans les méandres du cerveau humain, "Aujourd'hui,demain, hier" s'avère une balade passionnante dans les rhizomes de la pensée, de l'être-là et de la conscience. En vrac, on aime " Ma disparition" , delirium lyrique sur l'amour, les péripéties de l'affaire du chien Barko, l'extraordinaire "Confession" en noir et blanc...et tout le reste, feu d'artifice de singularité époustouflante!
Roman Muradov invite à embrasser l'absurde pour mieux atteindre les étoiles d'une logique existentielle ( qui nous dépasse) et notre "en-soi (en) est mordu jusqu'à l'os"! Incontournable!

"Allez secouer un peu les pigistes!
- Une vertèbre à la fois!"

Aujourd'hui, demain, hier
Auteur : Roman Muradov
Traduction : Charles Recoursé
Editions : Dargaud
En librairie le 26 août 2016
Prix : 19,99€

Le site de l'auteur

Enregistrer