Tiananmen 1989 : …l’illusion écrasée !

Écrit par Félix Brun Catégorie : Roman graphique Mis à jour : samedi 27 juillet 2019 10:41 Affichages : 515

tiananmenPar Felix Brun - Lagrandeparade.com/ La République populaire de Chine dans les années 80 : « Le pays a traversé le long hiver de la révolution culturelle, refermé sur lui-même, cadenassé dans la misère et la peur». En 1985, les jeunes chinois découvrent la Pop Music et la littérature occidentale. "La jeunesse chinoise bouillonne dans un esprit de critique constructive et d’ouverture sur le monde extérieur, et dans une orientation vers la démocratie."

Tout a basculé le 15 avril 1989 avec la mort de Hu Yaobang. Ennemi juré des conservateurs, Hu Yaobang avait toujours protégé les intellectuels des persécutions. Accusé d’avoir encouragé le mouvement pour la démocratie de 1986, il avait été évincé du poste de secrétaire du parti… "Le 24 avril, un million de manifestants occupe la place Tiananmen…le mouvement s’amplifie, s’organise, interpelle les hiérarques du pays et du parti…mais malgré le soutien de la population aux étudiants révoltés, c’est dans un bain de sang que les 3 et 4 juin 1989 la révolte est écrasée, sous les yeux des nombreux journalistes du monde entier venus couvrir la visite de Gorbatchev à Pékin. "Ainsi s’achève le printemps de Pékin. Dans un pays qui représente un quart de l’humanité, sous les yeux du monde entier, un vieux régime tue sa jeunesse."

Lu Zhang a été un des acteurs de ces journées, un des organisateurs de l’occupation de la place Tiananmen. « Au fil de mes années d’exil, j’ai mieux compris que cette place immense était aussi un théâtre historique. Et que le printemps 1989 fut une tragédie… » Dans cet album il narre, trente ans après, avec minutie et simplicité, ces évènements animés par une jeunesse qui désirait promouvoir une évolution du régime, sans imaginer une révolution, sans vouloir déstabiliser le Parti. Mais l’intransigeance et la dureté des dirigeants en ont décidé autrement pour orienter la Chine dans une construction complexe d’autoritarisme et de capitalisme flamboyant, dans une société d’élites richissimes et d’ouvriers miséreux.
Un récit clair, émouvant de Lun Zhang et Adrien Gombeaud servi par un dessin clair-obscur dont les personnages dégagent une expression forte et réaliste. Un très grand moment de lecture complété par un remarquable cahier postface.

Tiananmen 1989. Nos espoirs brisés
Auteurs : Lun Zhang et Adrien Gombeaud (scénario) Ameziane (dessin)
Editions : Seuil Delcourt
Date de parution : 3 avril 2019
Prix : 17,95€

tiananmen