La fille de Vercingétorix : Astérix à l'ère #MeToo 2.0

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : Bande-dessinée Mis à jour : lundi 4 novembre 2019 20:56 Affichages : 233

fillePar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Astérix a 60 ans mais il a tout toujours bon pied, bon œil. Comme Obélix, son fidèle compagnon. Leur nouvelle aventure (la 38ème), La Fille de Vercingétorix, a été tiré à 5 millions d'exemplaires (111 traductions existantes) qui se vendront comme des petits pains jusqu'aux Fêtes de fin d'année. Ce nouvel album, signé par Jean-Yves Ferri (scénario) et Didier Conrad (dessin) s'est féminisé, si l'on peut s'exprimer ainsi, puisque l'héroïne est une jeune-fille (à qui il ne manque que le smartphone) en pleine crise d'adolescence (elle a tendance à fuguer). Comme tous les ados... Pas tout à fait, car son père était le célèbre chef gaulois, Vercingétorix ! Défait à Alésia, comme chacun sait. Ce clin d'œil à la véracité historique reste fidèle au travail des géniaux Uderzo et Goscinny. Evidemment, les romains, s'ils savaient l'existence de cette fille, voudraient s'en emparer, notamment de son « torque », un collier qu'elle a reçu de son illustre père en héritage symbolique (une sorte de collier de Rahan... ?!).

Le dessin de Didier Conrad est étonnamment pur et identique à l'original. Par contre, le scénario de Jean-Yves Ferri n'atteint pas l'humour subtil, basé sur des jeux de mots et des références historiques, du maître René Goscinny (on reste sur notre faim... à la fin). Et pour cause, Goscinny était un génie dans son genre. Reste que l'arrivée d'Adrénaline, fille du roi des Arvernes (région de Clermont-Ferrand, Auvergne) est rafraichissante, et en adéquation avec les mœurs actuelles. En pleine phase d'affirmation de sa personnalité, elle rappelle que les gaulois ont du caractère, et aiment se battre, et que les filles (les femmes) sont leurs pareilles. L'idée de créer une héroïne libre et indépendant est excellente et dans l'air du temps, répétons-le (c'est le coup de génie de Ferri). Astérix est pour la parité, qu'on se le lise... Pour le reste, tout y est : les irréductibles gaulois, les lâches romains, le traître, les pirates idiots, Idéfix, évidemment, et tous les personnages récurrents et importants de ce village indomptable sont présents. On passe un bon moment. Cet album est collector, comme tous les autres.

La fille de Vercingétorix (Astérix)
De R. Goscinny et A. Uderzo
Par Jean-Yves Ferri (texte) et Didier Conrad (dessin)
48 pages
Prix: 9, 99 €
Editions : Albert René
Parution : 24 octobre 2019