Aussi loin que possible : une course pour l’amitié, pour la solidarité, pour fuir… Un superbe roman initiatique !

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Les ados Mis à jour : samedi 9 mars 2019 14:55 Affichages : 276

Eric PessanPar Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.com/ Antoine et Tony sont deux collégiens comme il en existe tant d’autres, ni très brillants, ni très cancres, ni mauvais garçons, ni enfants sages. Ce matin-là, ils ont fait la course sur le chemin du collège, comme ça, juste pour s’amuser et voir qui des deux court le plus vite. Mais au bout du parking, ils n’ont pas ralenti, ne se sont pas arrêtés. Ils ont continué à courir, envoyant balader leurs soucis. Pour Antoine, la peur d’une nouvelle baffe de son père – qui ne communique guère que par ce moyen, pour Tony, la crainte d’être expulsé vers l’Ukraine et devoir quitter la France – sa famille a reçu son OQTF.

Presque par hasard, sans rien avoir prévu, ils sont partis, loin de leur triste quotidien, loin de leurs angoisses, côte à côte, en équipe, unis par des liens indestructibles, animés d’une volonté d’avancer sans faille. C’est cette course de presque une semaine que le lecteur va suivre, au rythme des foulées des gamins.

On est happé par ce texte, qui se lit d’une traite. Il aborde pourtant des sujets douloureux : la maltraitance des enfants, la solitude, les étrangers expulsés, les familles détruites, la politique aveugle, les adultes irresponsables. Mais ce n’est jamais pesant, tant l’auteur a le talent pour distiller son message par petites touches délicates, toujours en parfaire adéquation avec son récit.

Au fur et à mesure de cette aventure, les deux adolescents vont se découvrir l’un l’autre, se comprendre eux-mêmes aussi, ainsi que les raisons qui les ont finalement poussés à courir. Éric Pessan permet au lecteur de s’identifier à ces garçons, dont la course commence comme un jeu, devient une nécessité, pour s’achever en manifeste, lorsque la presse s’en mêle et interprète leur geste. Avec beaucoup de finesse, le texte nous entraîne aux côtés de jeunes gens qui développent peu à peu une analyse de la société et de la politique.

Le livre se dévore, comme emporté par le rythme de la course. L’émotion est toujours à fleur de lecture, mais menée avec la délicatesse coutumière de l’auteur, grâce à une écriture remarquablement maîtrisée, précise, visuelle et poétique.

Belle histoire d’amitié, roman initiatique, message d’espoir et de solidarité, Aussi loin que possible est tout cela à la fois, et il faut remercier l’École des Loisirs de cette édition de poche, qui fera le bonheur des ados – et des adultes !

NB : les fans d’Éric Pessan reconnaîtront au détour des pages certains des protagonistes de ses précédents ouvrages qui ont pour cadre la même cité, le même immeuble, mais s’attachent à chaque fois à un personnage principal différent.

Aussi loin que possible
Auteur : Éric Pessan
Éditions : École des Loisirs
Collection : Medium + Poche
Parution : 2 janvier 2019
Prix : 6,80 €
Roman à partir de 12 ans
OQTF : Obligation à Quitter le Territoire Français, qui signifie que la (les) personne(s) concernée(s) sont désormais en situation irrégulière sur le territoire français et à la merci de n’importe quel contrôle.