Rosa Parks, elle a dit non au racisme : le « non » d’une femme, qui bouleversa le monde, dans un court roman bouleversant

Écrit par Sylvie Gagnère Catégorie : Les ados Mis à jour : dimanche 21 octobre 2018 21:47 Affichages : 192

Elle a dit non Par Sylvie Gagnère - Lagrandeparade.fr/ 1955 : Rosa est couturière, une simple couturière noire, qui s’occupe de sa mère malade, et est mariée à un brave homme. Elle est bénévole aussi à la NAACP*, et aime consacrer du temps à enseigner aux jeunes. Elle vit à Montgomery, au cœur de l’état sudiste d’Alabama, où la ségrégation est monnaie courante. Les panneaux « white only » (blancs seulement) fleurissent partout : sur les fontaines, dans les restaurants, dans les magasins. Celui qui contrevient à cette règle peut être arrêté, emprisonné, battu, tué, sans que personne ne trouve à y redire. Les gens de couleur doivent courber le dos et craignent pour leur liberté et même leur vie s’ils protestent. Le Ku Klux Klan fait régner la terreur, en attaquant les noirs jusque chez eux, en violant, torturant et lynchant sans la moindre hésitation.

Un soir, épuisée par sa journée de travail, Rosa monte dans le bus qui la ramène chez elle. Elle s’assoit. Un blanc arrive, mais, fatiguée par les longues heures de couture qui lui ont brisé le dos, lassée par les humiliations et les injustices qu’elle subit jour après jour, elle refuse de lui céder la place. Rosa est arrêtée, mais une formidable chaîne de solidarité se crée autour d’elle et de ce qu’elle représente. Ce simple « non » est le déclencheur d’une vague de protestations contre la ségrégation et fera de Rosa Parks un symbole international.

Ce court roman, à l’écriture soignée, réussit à faire revivre l’aventure de cette femme avec talent. Florence Lamy pose le contexte historique, explique les lois ségrégationnistes avec des exemples concrets, sans jamais décrocher de son sujet, en restant au plus près de son héroïne durant ces quelques jours qui ont bouleversé l’histoire de l’Amérique. Mêlant fiction et faits réels, elle offre un récit émouvant et plein de sensibilité. On y croise le tout jeune Martin Luther King, qui organise avec les habitants noirs de Montgomery le boycott des bus de la ville. Ce boycott durera un an, soutenu par le pays tout entier, et des mouvements de solidarité venus du monde entier. Ce sera le premier pas vers la reconnaissance des droits civiques des noirs aux États-Unis.

Florence Lamy retrace avec justesse le destin de cette femme, en donnant une voix et une présence à celle dont le Révérend Jesse Jackson a dit : « Elle s'est assise afin que nous puissions tous nous lever ».


Rosa Parks, elle a dit non au racisme 
Autrice : Florence Lamy
Éditeur  : Scrineo
Parution  : 23 août 2018
Prix  : 10,90 €
À partir de 12 ans

*National Association for the Advancement of Colored People : Association Nationale pour la Promotion des Gens de Couleur