Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

ÉrOs, écrits érotiques, par Emma Morin et Vincent Courtois : faire entendre la chair des mots

Écrit par Virginie Gossart Catégorie : Théâtre Mis à jour : lundi 25 novembre 2019 18:57 Affichages : 239

Emma morinPar Virginie Gossart - Lagrandeparade.com/ Emma Morin et Vincent Courtois maîtrisent décidément à la perfection l'art baudelairien de la synesthésie. Ces correspondances étranges et délicates qui se tissent entre les sensations ne pouvaient pas trouver meilleures incarnations qu'en ces deux artistes polymorphes.

Formée au violon, à la danse et au théâtre (Madeleine Marion, Dominique Frot, Christian Rist), Emma Morin propose depuis plusieurs années des lectures in situ. Elle a collaboré avec des danseurs et des plasticiens à des spectacles ou des installations sonores et visuelles (collectif Les Possédés, Pierre Meunier, ...). Elle s’intéresse à la question de l’oralité et aux écritures non théâtrales comme celles d’Arthur Rimbaud, Louis-René Des Forêts, Alberto Giacommetti, ou Paul Gauguin. Nous avions été séduits par sa lecture habitée des Illuminations de Rimbaud l'année dernière. Elle avait déjà pour partenaire le violoncelliste Vincent Courtois, dont la partition musicale, bien loin d'être un simple ornement, nous avait transportés très loin dans le monde de l'enfance, de l'exotisme et du rêve. 

Vincent Courtois partage avec Emma Morin un certain éclectisme. Se produisant en orchestre, en soliste ou en groupe avec les Rita Mitsouko, Michel Petrucciani, ou Michel Portal, il crée lui aussi des ponts avec d'autres disciplines comme le cinéma - en signant des bandes originales -, mais aussi la littérature, la photographie et le théâtre.
Pour cette lecture d'écrits érotiques, le dispositif est le même et tout se joue sur la complicité manifeste des deux artistes. Chaque détail fait sens : les échanges de regards, les sourires, les silences, les mouvements et oscillations des corps qui se séparent ou se rejoignent, se tendent ou s'apaisent au rythme des mots et de la musique, ...
Par la magie de son art, Vincent Courtois transforme cette partition à deux voix en spectacle à trois corps. Car son violoncelle devient parfois sous nos yeux l'incarnation stylisée d'un corps amoureux et désirant, réactif aux caresses multiples et changeantes de son propriétaire. Jouant toujours de toutes les possibilités de son instrument - jusqu'aux plus inattendues – le musicien sollicite tout autant nos sens que notre imaginaire.
Des textes, on retiendra le lyrique et sensuel sonnet de Louise Labé, "Baise m'encor", qui ouvre cette série de lectures, l'étonnant Manuel d'érotologie arabe de Cheikh Nefzaoui, ainsi que le très beau poème de Pierre Louys intitulé "L'arbre", ode aux forces de vie qui nous animent, à la beauté de la nature et à la puissance des sensations. On ne résiste pas non plus au plaisir de se remémorer un passage de "Prendre corps", de Ghérasim Luca, qui vient clore cette heure vibrante et charnelle, célébrant de la façon la plus idéale l'alliance du texte, de la voix, et du corps : "je te mains / je te sueur / je te langue / je te nuque / je te navigue / je t’ombre / je te corps et te fantôme / je te rétine / dans mon souffle / tu t’iris / je t’écris / tu me penses".

ÉROS
EMMA MORIN ET VINCENT COURTOIS- ÉCRITS ÉROTIQUES

AVEC EMMA MORIN (CONCEPTION ET VOIX) et VINCENT COURTOIS (VIOLONCELLE)

DURÉE: 50 MN
EMMA MORIN / LE CERCLE NOMBREUX.
PRODUCTION THÉÂTRE DE NÎMES – SCÈNE CONVENTIONNÉE D’INTÉRÊT NATIONAL – ART ET CRÉATION – DANSE CONTEMPORAINE.
PHOTO © EMMA MORIN

Dates et lieux des représentations:
- SAMEDI 16 NOVEMBRE 2019 12H - MUSÉE DE LA ROMANITÉ - AUDITORIUM- Dans le cadre de la saison du Théâtre de Nîmes ( 30)

Des yeux dans les mots - Illuminations d'Arthur Rimbaud : une lecture habitée, où la musique fait corps avec le texte