Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Didon et Enée, l'opéra : la version superbe de Benoit Bénichou et Johannes Pramsohler

Écrit par Delphine Caudal Catégorie : Théâtre Mis à jour : lundi 15 avril 2019 05:20 Affichages : 765

Didon et EnéePar Delphine Caudal - Lagrandeparade.com/ Un opéra mi-classique, mi-moderne. Une majestueuse robe ancienne mêlée à des costumes de ce siècle et du précédent… C’est l’histoire de la reine de Carthage qui s’offre à nos yeux. Plus précisément, « Didon et Énée » est une pépite de l’opéra anglais, le premier du genre inspiré de l’Énéide de Virgile. Et c’est cette originalité, cette élégante scénographie magnifiée par de talentueux artistes qui suscite notre intérêt puis notre enthousiasme.

Didon, interprétée par la soprano Déborah Cachet, envoûte son auditoire avec une voix majestueuse, maîtrisée. C’est une reine qui a fui sa patrie pour en créer une nouvelle. Peu encline à de nouveau offrir son cœur, elle succombe finalement au charme de son insistant soupirant, Enée, prince Troyen ayant lui aussi quitté sa ville natale. Fabien Hyon, ténor dans le rôle de ce fougueux amant, donne le ton à ce tragique opéra, avec une aisance et une justesse admirable.

Et c’est sans oublier l’excellent travail du chœur et de l’orchestre, sans lesquels l’opéra perdrait toute sa saveur et ses nuances. On applaudit particulièrement les musiciens ainsi que le chef d’orchestre qui ont su jouer avec une intensité remarquable la scène finale : Didon, se pensant trahie par son bien aimée parti en mer, meurt de désespoir et de tristesse. Une fin poignante qui rappelle à quel point les œuvres classiques furent et sont cathartiques. Bravo !

Didon et Enée
Opéra chanté en anglais, sous-titré en français.

Avec :
Didon, Vénus, Magicienne : Déborah Cachet
Enée, Phoebus, l’Esprit, le Marin : Fabien Hyon
Belinda : Daphné Touchais
Seconde dame (sorcière, néréide) : Anna vvall

Chœur : Ensemble Diderot (12 musiciens)
Direction et violon : Johannes Pramsohler
Mise en scène : Benoit Bénichou

Direction musicale : Johannes Pramsohler
Livret : Nahum Tate
Musique : Henry Purcell

Durée : 1h15

Dates et lieux des représentations:
- Samedi 6 avril 2019 au Théâtre Molière - Scène nationale de Sète et du bassin de Thau - Tel. +33 (0)4 67 74 02 02
- Le 12/04/2019 au Théâtre+Cinéma Narbonne - Tel. +33 (0)4 68 90 90 20