Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Savannah bay : sur les rives de la mémoire avec Marguerite Duras

Écrit par Victor Waque Catégorie : Théâtre Mis à jour : samedi 9 février 2019 14:04 Affichages : 275

SavannahPar Victor Waqué - Lagrandeparade.com/ Sur la scène du théâtre le « Lucernaire », le vide. Seuls quelques instruments et une petite lampe. Sinon rien. A la place des objets et des couleurs, des effets visuels et des acrobaties ; ne restent que les comédiens et leurs mots. Les mots de la grande Marguerite Duras, qui emplissent le théâtre. Ils nous bercent de leur poésie autant que de leur clarté. Avec « Savannah bay », les trois personnages sur scène tentent de déjouer l’oubli à partir d’une histoire d’amour. Une pièce mise en scène avec brio et interprétée avec talent !

« Savannah bay » est une histoire de famille. Une vieille dame dont la mémoire s’étiole est en présence de sa petite-fille. La jeune femme visite sa grand-mère tous les jours, pour exercer sa mémoire et faire revivre un passé qui les réunit toutes les deux : l’histoire d’amour du chaînon manquant. La mère de la jeune fille. La fille de la vieille dame. On apprend que celle-ci vivait une idylle amoureuse en bord de mer, à Savannah bay. Elle y nagera d’interminables heures. Elle y rencontrera un homme. Elle y accouchera d’une fille. Elle y mourra. Mais les souvenirs de la grand-mère sont flous.

La pièce « Savannah bay » met en avant toute la complexité de notre mémoire. Fugace, fragile, floue, mouvante. Belle. Triste. La mémoire est un élément central de notre existence, un point de repère dans l’océan de notre vie. La vieille dame qui perd la mémoire semble ailleurs, emprisonnée dans un lieu sombre et sans attrait. A travers ce travail mnémonique, la grand-mère reprend vie. Ses traits s’illuminent et sa voix se réveille, portée par un passé heureux où l’amour de sa fille sourde. La comédienne Michèle Simonnet interprète avec brio les nuances d’une vieille femme à la mémoire capricieuse. Une mémoire qui sélectionne, qui trie, qui transforme.
Pour la petite-fille, la mémoire de sa grand-mère est le moyen de mieux se connaître. En découvrant les conditions de sa naissance et de l’amour dont elle provient. Une jeune fille émotive et pleine de vie qui incarne l’énergie de la jeunesse. Un rôle interprété avec justesse par Anne Frèches qui passe du bonheur à la tristesse, ballottée par les souvenirs de sa grand-mère.

Des souvenirs d’amour. Sous toutes ses formes. Le partage entre un homme et une femme. La belle relation entre les deux femmes sur scène. L’amour est aussi abordé à travers les souffrances qu’il peut engendrer. Le regret de ne pas avoir connu un être cher. Le désir d’un passé inconnu. Les larmes pour un être disparu. « Savannah bay » nous montre que l’amour ne se réduit pas au présent. L’amour se construit au passé autant qu’en se projetant dans le futur.

La mise en scène simple mais si importante de Christophe Thiry donne toute la place aux mots de l’écrivaine. Si les deux comédiennes - Michèle Simonnet et Anne Frèches - excellent dans leurs rôles respectifs, la scène comprend un autre comédien indispensable. Un homme qui n’ouvrira jamais la bouche. Avec son visage calme et stoïque, il écoute avec attention. Les femmes s’adressent à lui en se parlant à elles-même. Lui est l’observateur. Musicien aussi. Il accompagne les mots et incarne les émotions transmises par le texte. Renan Richard-Kobel à travers son rôle de musicien autant que de personnage donne une ambiance indescriptible mais très importante à la pièce.

« Savannah bay » est une pièce de théâtre captivante. La force stylistique de Marguerite Duras et le sens profond de cette histoire nous transportent sur la plage de Savannah bay. Comme si ces souvenirs qui s’écoulent devant nos yeux venaient de notre propre mémoire.

Savannah Bay
Avec Michèle Simmonet, Anne Freches, Renan Richard-Kobel
Mise en scène : Christophe Thiry

Dates et lieux des représentations: 
- Jusqu'au 24 mars 2019 au Lucernaire ( 53 rue Notre-Dame-des-Champs, 75006 Paris)