Gagnez 3 x 2 places au Salon du Livre et de la Presse Jeunesse avec La Grande Parade !

Tentez votre chance avant le 23 novembre en envoyant vos nom, prénom et adresse postale à :

lagrandeparade@lagrandeparade.fr

- See more at: http://lagrandeparade.fr/index.php/le-manege-des-momes/coups-de-coeur/319-fabian-negrin-jouons-avec-les-mots-au-caprice-du-vent#sthash.o4JUph3T.dpuf

Je suis une princesse (et je vous emmerde) : quand Kenny barbu s'habille en Barbie Princesse

Écrit par Guillaume Chérel Catégorie : Théâtre Mis à jour : dimanche 23 décembre 2018 17:04 Affichages : 256

Je suis une princessePar Guillaume Chérel - Lagrandeparade.com/ Ce n'est pas un hasard si le Kenny Martineau débarque sur la scène du TNT (comme « Terrain Neutre de Théâtre ») de Nantes... vêtu d'une robe de princesse, taille XL. Car peu après un début de spectacle basé sur de vieilles vannes sexistes, au ras des pâquerettes (ce spectacle se veut pourtant un « hommage aux femmes (et aux hommes qui les supportent »... sic !), bref sur la difficulté de vivre en couple, il se rattrape en confessant avoir été élevé par des femmes, au point de se mettre à faire pipi assis ! Blague à part, ses souvenirs d'enfant « hyperactif » sont touchants. Notamment le passage où il se remémore avec nostalgie les rares moments de calme, assis aux pieds de sa mère, occupée à tricoter dans un fauteuil. Loin des stéréotypes masculins, Kenny Martineau déteste, le foot et la bière, préfère le patinage artistique et les cocktails au sirop de framboise... L'homme parfait existe... il est peut-être nantais !
Paradoxalement, en commençant son spectacle par des clichés sur la liste de courses et les crises de madame, Kenny Martineau insinue qu'il a du mal à laisser apparaitre sa sensibilité, voire son côté féminin, puisqu'il se sent obligé de devenir sérieux dans ces passages confession (vivre avec des femmes, sœurs, mère... grand-mères lui fait comprendre ce qu'elles enduraient quasiment au quotidien). Alors que les moments où il se lâche vraiment sont hilarants, notamment quand il décrypte la violence des comptines chantées aux enfants, qu'il redécouvre une fois devenu papa. Très fort en gestuelle (on dirait un dessin animé à lui tout seul) Keny Martineau transmet une belle énergie positive. Il pourrait centrer ses textes sensibles et drôles sur  sa jeunesse agitée et délaisser les poncifs sur la vie maritale, déjà vus et revus. Sous ses faux airs de François-Xavier Demaison, ce nantais a un potentiel qui pourrait aller bien au-delà de la Vendée (!). En atteste ses émissions sur le Web (Facebook, Youtube et Twitch) où il livre ses coups de cœur, coups de gueule et son journal de bord. C'est moderne parce que les internautes sont impliqués, ce qui donne un spectacle interactif. Madame Martineau, on vous salue bien !  

Je suis une princesse (et je vous emmerde)
De Kenny Martineau

Dates et lieux des représentations :
- Jusqu'au lundi 31 décembre, à 21 h et le jour de l'an à 23 h, au TNT de Nantes (11 allée de la Maison Rouge  - 44000 Nantes). Tel : 02 40 12 12 28 / www.tntheatre.com